Tags Posts tagged with "Fayçal Derbal"

Fayçal Derbal

par -

Le conseiller auprès du chef du gouvernement chargé de la réforme fiscale, Fayçal Derbal a déclaré, lors de son intervention ce vendredi sur Express Fm, qu’à part le glissement du dinar et la baisse des réserves en devises, on enregistre des améliorations du reste des indices par rapport à 2016. Et de citer l’augmentation des recettes fiscales même sans les 7,5% de contribution exceptionnelle des entreprises, un plus de 17,2% de la TVA en juillet 2017 par rapport au même mois de l’an passé, augmentation des recettes douanières de l’ordre de 5 fois de plus durant les 7 premiers de l’année en cours, un commerce extérieur amélioré, des exportations en hausse et une hémorragie stoppée du dinar.

Derbal a en outre affirmé qu’à part un deuxième trimestre difficile, le 3ème trimestre et la fin de l’année s’annoncent très positifs augurant d’un vrai décollage économique au cours de l’an 2018, surtout si la Loi de finances est mise sur pied avec la conjugaison des efforts de toutes les parties prenantes de façon à ce qu’elle contienne les ingrédients de la relance économique.

par -

Le gouvernement de l’union nationale doit rompre définitivement, avec toute sorte d’amnistie fiscale, selon le président d’honneur de l’ordre des experts comptables Fayçal Derbal.
L’amnistie fiscale est devenue une sorte d’évasion fiscale qui crée un sentiment d’injustice auprès des contribuables qui s’acquittent de leur devoir à temps, a ajouté Derbal lors d’un atelier de travail organisé par le département des études et de la documentation de l’UGTT, sur ” La fiscalité en Tunisie entre la fraude, l’évasion et l’impératif de réforme “.
Il a précisé que les gouvernements successifs ont l’habitude depuis 201,1 de décréter une sorte d’amnistie dans le cadre des lois de finances, affirmant que ce genre de mesure ne permet pas de jeter la base de l’équité fiscale tout en instaurant une sorte de ségrégation entre les contribuables et ” ceux qui guettent l’amnistie fiscale “.
Il a mis l’accent sur la nécessité d’éliminer tous les obstacles entravant la levée du secret bancaire et de faciliter le travail des contrôleurs fiscaux appelés à se prémunir d’une ordonnance judiciaire pour la levée du secret bancaire ce qui entrave l’action du contrôle.
L’expert comptable s’est étonné de la non application des articles 10, 16, 18 et 29 de la loi de finances 2014 et les articles 22, 29 et 40 de la loi de finances de 2016.
Il a appelé à mettre en œuvre le corps de la police fiscale prévu dans le document de la réforme fiscale de novembre 2014 (Gouvernement de Mehdi Jemaa) et à généraliser la déclaration sur l’honneur des biens (mobiliers et immobiliers ) ce qui est de nature à contribuer à lutter contre la fraude fiscale. La police fiscale sera chargée de contrôler les grandes opérations de fraude réalisées par les grandes entreprises internationales et de repérer les failles exploitées par les opérateurs dans le cadre de l’évasion fiscale.
Selon Derbal, la loi de finance de 2017 ne contient pas de mesures fermes et claires contre ce phénomène.

par -

L’expert en économie et fiscaliste Fayçal Derbal a assuré que la Tunisie ne pourra pas rembourser ses dettes, étant donné le contexte économique actuel du pays.

Lors de son passage mardi 14 juin 2016 sur Shems Fm, il a précisé que si le taux de croissance reste à 1%, si le déficit commercial continue de s’accroître, si l’inflation continue de se développer, si le taux de chômage reste élevé et si les grèves et les mouvements de protestation continuent à se faire en masse, la Tunisie ne pourra pas rembourser ses dettes.

Concernant la situation économique, l’expert a expliqué que depuis le mois de janvier 2016, le dinar tunisien a perdu 9,6% de sa valeur, les exportations ont régressé de 2,8% entre mai 2015 et mai 2016, sans oublier le déficit commercial qui durant les 4 premier mois de l’année en cours a été égal à celui de toute l’année 2007.

Fayçal Derbal a tenu à rappeler, dans ce contexte, que 63% des dettes du pays sont des dettes extérieures et que celles-ci comprennent en plus des montants empruntés, les écarts de change et les taux d’intérêt.

par -

L’expert en économie et fiscaliste Fayçal Derbal a appelé lors de son intervention hier mardi 14 juin sur Shems Fm à proclamer l’état d’urgence économique et sacrifier toutes les parties pour pouvoir sauver la Tunisie.

Il a fait par ailleurs fait remarquer que le sacrifice se traduit par la non exécution de tous les types de grève ou de mouvement de protestation, soulignant que les hommes d’affaires, les dirigeants d’entreprises et les travailleurs indépendants devront, de leur côté, payer des taxes exceptionnelles au titre de 2016 pour permettre au pays de surmonter sa crise économique.

par -

L’expert en économie Fayçal Derbal a affirmé lors de son intervention ce mercredi 15 juin 2016 sur les ondes de Shems Fm que le pays se dirige tout droit vers la faillite.

Il a par ailleurs insisté sur la nécessité de prendre un ensemble de mesures pour éviter d’arriver jusqu’au seuil de la faillite, tout en précisant que ces mesures doivent surtout être prises au niveau législatif.

Fayçal Derbal a toutefois critiqué la marginalisation de l’économie dans la Constitution, précisant que le terme économie n’y a été évoqué que 3 fois, tandis que ce même terme est répété 27 fois dans la Constitution égyptienne.

par -

L’Institut arabe des chefs d’Entreprises (IACE) tiendra son forum de Tunis pour cette 4ème édition, les 27 et 28 mai 2016.

Les 27 et 28 mai 2016, l’Institut arabe des chefs d’Entreprises (IACE), tiendra son forum de Tunis pour cette 4ème édition, l’IACE a choisi de traiter un sujet objet d’une vive controverse dans notre pays, à savoir l’ALECA, l’Accord de Libre-échange complet et approfondi entre la Tunisie et l’Union Européenne.

L’émission « le Magazine de l’Économie » retransmise sur les ondes de la RTCI, mercredi 25 mai 2016, a porté sur l’ALECA, a accueilli l’universitaire et membre chargé des relations avec les partenaires sociaux et les médias de l’IACE, Faïçal Derbal pour en parler davantage.

La 4ème édition du Forum de Tunis à l’ALECA, réussira-t-elle à dépassionner en quelque sorte les débats ?

« Effectivement, l’IACE organise le 4ème Forum de Tunis. Le thème choisi cette année est l’ALECA. Il faut rappeler que le Forum de Tunis s’occupe essentiellement des questions d’ordre international.

La première édition a porté sur les relations avec l’Union Européenne, ensuite on a développé les relations maghrébines. La 3ème édition a eu pour thème l’Afrique et la 4ème édition, celle de cette année, portera sur les Accords de Libre-échange complet et approfondi (ALECA).

Effectivement, une question extrêmement importante qui a fait couler beaucoup d’encre aussi bien en Tunisie qu’ailleurs et ça continue. Il y a ceux qui sont pour et ceux qui sont contre.

Il y a plus de « contre » que de « pour »

Et pour cause, poursuit Fayçal Derbal, cette année, c’est une occasion pour débattre ; tout d’abord pour mieux faire connaître l’ALECA, en quoi consiste-t-il, et sur quoi porte-t-il exactement, ensuite pour écouter voir les positions des uns et des autres et enfin pour évaluer la participation.

L’universitaire Faïçal Derbal a souligné que nos amis Marocains y participeront qui, faait-il remarquer, « Nos amis Marocains nous ont en quelques sorte devancé un peu dans leurs négociations en ce qui concerne les ALECAs. Si la position de l’Union européenne est la position de certains secteurs qui sont réellement concernés par ces Accords, à savoir l’agriculture et les Services. Donc c’est une occasion pour faire la lumière sur cette question. »

Quels sont les thèmes retenus pour ces deux journées de débats ?

Au fait, explique M. Derbal, l’ALECA porte sur 4 principaux piliers. Le premier c’est la libéralisation des Services, aussi la libéralisation de l’Agriculture au sens large du terme, c’est-à-dire des produits agricoles proprement dits, les produits agricoles transformés et la pêche.

Et de poursuivre : « On parle à tort d’ALECA, car au fait il s’agit des ALECAs, des Accords de libre-échange complets et approfondis. Deux piliers portant sur la libéralisation des Services et agriculture. Le 3ème pilier portera sur la convergence règlementaire, il faut qu’il y ait harmonisation au niveau de la règlementation dans tout ce qui est processus de certification dans tout ce qui contrôle de produits agricoles, normes de qualité. »

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), Tarek Cherif, a accordé à Africanmanager une interview exclusive dans laquelle il a...

AFRIQUE

Selon des informations rapportées ce vendredi 24 novembre 2017 par la chaîne de télévision Sky News Arabia, Une explosion s'est produite dans une mosquée...

Reseaux Sociaux

SPORT