Tags Posts tagged with "grâce présidentielle"

grâce présidentielle

par -

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a reçu, ce mardi 9 octobre 2018, au Palais de Carthage, avec le ministre de la Justice, Ghazi Jeribi, qui lui a présenté un rapport des travaux de la commission d’amnistie.
Béji Caïd Essebsi, a décidé, à l’occasion de la Fête de l’évacuation, célébrée le 15 octobre, d’accorder la grâce présidentielle à 1204 prisonniers, ce qui entraînerait la remise en liberté de 389 d’entre eux. Le reste bénéficiera d’une réduction de peine.

Le chef de l’Etat a, également, décidé d’approuver la proposition de la commission d’amnistie relative au prolongement de la durée d’application avec les mesures exceptionnelles d’amnistie, concernant les affaires de chèque sans provisions.

par -

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, s’est entretenu ce mardi 24 juillet 2018 à Carthage avec le ministre de la Justice, Ghazi Jeribi ; il a décidé d’amnistier 1891 prisonniers, une mesure qui permettra de mettre en liberté 489 détenus et de réduire la peine pour le reste, indique un communiqué de la présidence de la République.

Cette annonce a été faite à l’occasion de la fête de la République, mercredi 25 juillet 2018.

par -

Selon un communiqué rendu public, ce vendredi 16 mars 2018 par la présidence de la République, Béji Caid Essebsi a annoncé une grâce exceptionnelle en faveur de 1397 prisonniers, soit la libération de 598 personnes.

La décision présidentielle a été annoncée à l’occasion du 62e anniversaire de la fête de l’indépendance, précise la même source.

par -

L’officier de la garde nationale Taieb Amimi, condamné à 8 ans de prison par le tribunal militaire, a bénéficié d’une libération conditionnelle pour le reste de sa peine et n’a pas bénéficié d’une grâce présidentielle, a précisé la direction des affaires pénales au ministère de la Justice dans un communiqué rendu public jeudi soir.

La libération conditionnelle a été accordée à cette personne conformément aux critères et conditions fixées par la commission chargée d’examiner les demandes de libération conditionnelle, dans le strict respect de l’égalité entre les autres prisonniers et après l’approbation de la commission régionale“, a indiqué la direction.

Les familles des martyrs et blessés de la révolution à Deguech (gouvernorat de Tozeur) ont dénoncé, mercredi, la libération du “meurtrier” de leurs trois fils, tombés en martyr lors des événements liés à la révolution du 14 janvier 2011, rappelle-t-on.

L’assassin” a bénéficié de la grâce présidentielle décidée le 12 janvier 2018 par le président de la République, Béji Caid Essebsi et accordée à 1389 détenus, à l’occasion du 7ème anniversaire de la révolution, ont affirmé les familles des martyrs dans un communiqué publié mercredi dernier.

Ali Mekki, frère de l’un des martyrs, a rappelé que “l’assassin” a passé 6 ans en prison alors qu’il a été condamné à 8 ans de prison ferme. Sa peine a été commuée de 15 à 8 ans en 2012.

par -

Des associations de Degache, dans le gouvernorat de Tozeur, ont émis un communiqué ce jeudi 18 janvier 2018 pour dénoncer la libération d’un agent des forces de sécurité qui avait été condamné suite à son implication dans le décès de martyrs pendant la révolution, d’après Mosaïque Fm. En fait l’individu en question a été gracié par le président de la République à l’occasion de la fête de la révolution et de la jeunesse.
Plus étrange encore, selon ces associations, cet agent aurait bénéficié d’une promotion. Elles ont déclaré, dans le texte, que la grâce présidentielle favorise l’impunité et déshonore les familles des blessés et martyrs de la révolution.

par -
Le régime burundais a ordonné, ce mardi, la libération d’un quart de la population carcérale, afin de désengorger les prisons, rapporte France 24.
Ces libérations, qui s’inscrivent dans le cadre d’une grâce présidentielle, visent à désengorger les prisons pour permettre à ceux qui y restent de vivre dans des conditions acceptables ; l’objectif est aussi la “consolidation de la réconciliation nationale”, a déclaré la ministre de la Justice, au cours d’une cérémonie officielle en présence du corps diplomatique accrédité au Burundi.

par -
Un ex-prisonnier ayant bénéficié de la grâce présidentielle à l'occasion de la Fête de l'Indépendance le 20 mars dernier a été arrêté par la brigade des recherches

Un ex-prisonnier ayant bénéficié de la grâce présidentielle à l’occasion de la Fête de l’Indépendance le 20 mars dernier a été arrêté par la brigade des recherches relevant de la garde nationale à Sfax, apprend-on , mercredi 4 avril.

Il est soupçonné d’avoir dérobé près de 1000 pilules d’un dispensaire situé à environ 15 kilomètres de Sfax, précise une source sécuritaire de la région ,à Shems FM.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Selon des sources bien informées citées par le site TelQuel Arabi , le gouvernement marocain a décidé de taxer les entreprises qui réalisent des...

Reseaux Sociaux

SPORT