Tags Posts tagged with "Groupe Bayahi"

Groupe Bayahi

par -

La société TPR (Tunisie Profilé Aluminium), du groupe Bayahi, vient de publier ses indicateurs d’activité relatifs au deuxième trimestre de l’année en cours. Ces derniers font ressortir une hausse du chiffre d’affaires global de 11% à 56,442 millions de dinars contre 50,833 millions une année auparavant. Sur le marché local, le chiffre d’affaires a augmenté de 7% par rapport au 30/06/2016 ; ainsi il est passé de 37,767 MTND en 2016 à 40,477 MTND au 30/06/2017.
Le marché export a connu une croissance de 22% passant ainsi de 13,065 MTND au 30/06/2016 à 15,964 MTND au 30/06/2017. Au terme des six premiers mois de l’année, la production a enregistré une évolution de 6% atteignant 54,655 millions de dinars.
Sur la même période, les investissements se sont élevés à 363 mille dinars. Quant à l’endettement, il a augmenté de 961 mille dinars (+3%) pour se situer à 28,656 millions de dinars. Par ailleurs, la société a indiqué que la valeur des placements s’élève à 31 700 000 DT au 31/03/2017.

par -

Le chiffre d’affaires global de la société TPR (Tunisie Profilé Aluminium), du groupe Bayahi, a augmenté durant le 1er trimestre 2017 de (+8%) par rapport à la même période 2016. Cette hausse est générée, selon un communiqué du management de l’entreprise, d’abord par la progression du chiffre d’affaires local de (+6%) passant de 17,932 MDT au 31/03/2016 à 18, 968 MDT au 31/03/2017. Ensuite, la progression du chiffre d’affaires export de (+13%), passant de 6,099 MDT au 31/03/2016 à 6,915MDT au 31/03/2017. C’est ainsi que les revenus globaux ont augmenté de (+13%) pour passer de 24,063 MDT au 31/03/2016 à 27,220 MDT au 31/03/2017. L’endettement, dans sa globalité ayant augmenté de 1 %, est en totalité de court terme et passe de 22,156 MDT au 31/03/2016 à 22,473 MDT au 31/03/2017. TPR est aussi active sur le marché du placement d’argent et indique que la valeur des placements s’élevait , à la fin du 1er trimestre 2017, à 31,700 MDT.

par -

Il était «connu comme le loup blond» par toute la presse économique, tant il incarnait pendant de longues années, le «Monsieur communication» du groupe Poulina, un groupe où la création des d’affaires sont une question de vie quotidienne.

Karim Siala vient pourtant, il y a quelques mois, de quitter le groupe. Il n’en a pourtant pas complètement claqué la porte. Manifestement de la race des entrepreneurs, celui qui s’est tellement frotté aux affaires qu’il a fini par attraper le virus, a fini par sauter le pas.

Il l’a fait des deux pieds, sans pour autant le mettre dans le plat, puisqu’il s’est adjugé le partenariat d’un autre complice qui n’est pas complètement étranger à son métier d’origine. Son partenaire, dans cette affaire de cuisines, a d’abord était dans la communication.

Borhene Bouaoun est en effet propriétaire d’une société de panneaux d’affichage, et le choix n’est donc pas fortuit. Avec cet atout de taille, la communication de leur nouveau produit, celui des cuisines installées qu’ils cherchent manifestement à «démocratiser» si on peut dire,  et à mettre à portée de Monsieur tout le monde, deviendrait presque un jeu d’enfant, ce qui impactera forcément le coût de la cuisine. Les nouvelles cuisines seront aussi fabriquées dans les ateliers de Bouaoun,  une société «spécialisée dans le développement de projets sur mesure fournis clés en mains », selon le communiqué de presse remis aux journalistes.

Le sens des affaires de Siala devient plus visible, lorsqu’il comprend qu’un tel produit a aussi besoin d’un circuit de distribution pour le mettre à portée du client et pourquoi pas damer le pion à ceux qui l’y ont devancé et peinent encore à s’implanter le plus largement possible, pour garantir l’acquisition de la plus grosse part de marché et dans les plus brefs délais. Pour cela, le blond homme d’affaires n’ira pas chercher loin.

C’est,  en effet, la chaîne de magasins «Magasin Général», une société du groupe Bayahi qui fait partie d’un important groupe dans lequel son ancienne entreprise qui, faut-il le rappeler est un véritable incubateur de projets, assurera le rôle de réseau de distribution.

Le 21 avril, en effet, au point de vente «Batam», filiale du «Magasin Général», et en plein centre de Tunis, les co-fondateurs de la nouvelle marque «Ok Cuisines », Borhene Bouaoun et Karim Siala, invitaient la presse pour lui présenter le nouveau concept et la nouvelle marque tunisienne de fabrication de cuisines.

Ce nouveau projet, il faut aussi le noter, intervient dans une conjoncture où le concept de la cuisine change en Tunisie et la paire Siala-Bouaoun le sait et le met en avant. «Depuis quelques années, on assiste à une métamorphose de la cuisine. De pièce servant uniquement à préparer les repas, elle s’est mise en scène pour devenir un véritable endroit à vivre, sous-entendant beaucoup plus d’attention quant à la décoration, à l’agencement et à l’ambiance», indique encore le communiqué de presse qui ne manque pas de piquer la curiosité du consommateur sur ce qui l’intéresse, c’est-à-dire le prix. «Les marques cuisinistes existent en Tunisie, mais souvent réservées à une certaine élite vu leurs prix inabordables. OK Cuisine casse ce privilège en offrant à tous les Tunisiens des cuisines sur mesure d’une qualité optimale, loin des clichés des modèles de série vus et revus ! Pour faciliter l’accessibilité de la marque aux Tunisiens », précise encore la même source.

«Lorsqu’avec Karim Siala, nous avons pris la décision de lancer une nouvelle marque de cuisine sur mesure, nous avons construit notre projet en nous plaçant continuellement du côté du client, en le plaçant au centre de nos préoccupations et en listant tout ce qui le motiverait à acheter notre marque plutôt qu’une autre» annonçait Borhene Bouaoun, CEO.

«L’accompagnement de notre client, dès sa première visite dans notre show-room, est tout à fait unique en Tunisie. Notre mission consiste d’abord à inspirer nos clients et à les aider à affiner leurs choix grâce à notre expertise, à notre expérience et à nos conseils. La modernité et les technologies de pointe présentes dans nos propres usines nous permettent de répondre rapidement aux besoins de nos clients et de maintenir nos prix très compétitifs… », ajoute Karim Siala, Directeur général.

par -
Au 31 décembre 2014

Au 31 mars 2016, la société TPR du groupe Bayahi, a enregistré une progression du chiffre d’affaires global de (+9%) par rapport au 31/03/2015, passant de 21 982 195DT à 24 031 906DT.  Sur le marché local, c’est une progression des ventes de (+10%), soit 17 932 630DT au 31/03/2016 contre 16 241 681DT au 31/03/2015.   Progression des ventes aussi, sur le marché export, de (+6%), soit 6 099 276DT au 31/03/2016 contre 5 740 514DT au 31/12/2015.

Les investissements corporels et incorporels réalisés au premier trimestre 2016 s’élèvent à 2 572 963 DT contre 57 401 DT au 31/03/2016. L’endettement à court terme a atteint 22 156 760DT contre 31 823 157DT, soit une baisse de (‐30%). La valeur des placements  est de 31 7000 000DT au 31/03/2016 contre 33 700 000DT au 31/03/2015, soit une baisse de (‐6%)

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux