Tags Posts tagged with "groupe parlementaire"

groupe parlementaire

par -

Il faut croire que le Front progressiste qui vient d’émerger à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) et qui affiche 43 députés commence à empêcher Nidaa Tounes de dormir, et même à le terroriser. Ennahdha n’est sûrement pas mieux loti. En tout cas c’est ce que laisse entendre la sortie de Mongi Harbaoui, porte-parole de la formation bâtie par le président de la République et piloté présentement par son fils.

Hier vendredi 10 novembre 2017 dans la soirée dans l’émission «Hadath Hetha Al Yaoum», sur Attessia TV, Harbaoui a déclaré : «Ce Front vient perturber la scène politique nationale, et s’oppose à l’initiative du gouvernement d’union nationale lancée par le chef de l’Etat». Puis il a versé dans la théorie du complot, une vieille rengaine dans ces circonstances. En effet il a affirmé que son partie a une nette idée des personnes qui ont orchestré cette affaire. «A présent leur entreprise de nuisance fait tache d’huile jusqu’au Parlement. Elles ont eu d’autres desseins, mais ils ont échoué. D’ailleurs, on se remémore tous le Front de sauvetage, il n’en reste rien pas une miette».

Apostrophant les élus de Nidaa qui ont filé vers ce Front, Harbaoui leur a promis les foudres du parti. «Ils passeront devant la commission du règlement. La décision qui s’impose sera prise. Le fait de les éjecter du parti ne fait pas partie des traditions de Nidaa, mais là ils ont choisi de rallier un camp qui s’oppose aux visions de leur parti. Il est tout à fait logique qu’ils soient débarqués», a-t-il lâché….

par -

Le bureau de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a annoncé dans un communiqué rendu public mardi 4 octobre 2016 qu’il avait examiné une demande concernant la création d’un nouveau groupe parlementaire baptisé “le bloc démocratique”. Il est composé de 14 députés.

Réuni mardi au Bardo, le bureau de l’ARP a également défini les quotas alloués à chaque groupe parlementaire au sein du bureau. Les quotas attribués à chaque groupe parlementaire au sein du parlement ont été aussi examinés. Le mouvement Ennahdha et le Mouvement Nidaa Tounes ont bénéficié chacun de 3 sièges au sein du bureau de l’ARP, alors que les groupes parlementaires Al-Horra, le Front populaire, le bloc démocrate (nouveau) et l’Union patriotique libre (UPL) ont obtenu un siège chacun.

par -

Le député Sofiène Toubel a été reconduit, dimanche 25 septembre 2016, à la tête du groupe parlementaire de Nidaa Tounes jusqu’à la fin de la prochaine session parlementaire (2017).

Cette décision intervient conformément à ce qui a été convenu lors des journées parlementaires qui se sont déroulées, les 7 et 8 mai dernier à Sousse, rapporte l’agence TAP.

Lors de ses journées parlementaires (24-25 septembre), le groupe de Nidaa Tounes a examiné le renouvellement des représentants du parti au sein des commissions parlementaires et au bureau de l’assemblée des représentants du peuple conformément à la représentation proportionnelle fixée par le règlement intérieur du Parlement.

En mai 2016, le député Sofien Toubel avait été élu président du groupe parlementaire de Nidaa Tounes en remplacement du démissionnaire Mohamed Fadhel Omrane.

Le porte-parole de Nidaa Tounes Abdelaziz Kotti avait déclaré à la TAP, que les députés ont élu Sofiène Toubel pour ce poste qui était également convoité par le député Mohamed Saidane.

Elu dans la circonscription de Gafsa, Sofiène Toubel est membre de la commission de la réforme administrative, de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption, et du contrôle de la gestion de l’argent public à l’Assemblée nationale constituante. Agé de quarante ans, il est membre du comité politique de Nidaa Tounès.

par -
Sofien Toubel

Plusieurs députés du parti de Nidaa Tounes se sont réunis, aujourd’hui, dimanche 25 septembre 2016, dans le cadre de la deuxième rencontre des journées parlementaires pour renouveler le mandat du président du groupe parlementaire, Sofiène Toubel.

Rappelons que les journées parlementaires du parti ont démarré samedi matin à Tunis, avec la participation de 36 députés. L’ordre du jour de ces journées prévoit la désignation des membres représentant le parti au sein des commissions parlementaires et du bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

par -
Le mouvement Nidaa Tounes vient de lancer officiellement

Le groupe parlementaire de Nidaa Tounes est menacé de division, a alerté, samedi le député du parti Mongi Harbaoui.
Il a soulevé les différends qui ont refait surface au cours de la dernière période entre le clan Hafedh Caid Essebsi et le clan opposé de dirigeants comme Ridha Belhaj, Faouzi Elloumi, Khémaies Ksila et Abdelaziz Kotti.
Dans une déclaration à l’AgenceTAP, il a indiqué que seulement près la moitié des membres du groupe parlementaire du parti ont assisté aux travaux des journées parlementaires qui devaient trancher la question du choix du président et du bureau du groupe parlementaire.
Selon Harbaoui, ceux qui n’ont pas assisté à ces rencontres auraient reçuة la veille, les instructions de Hafedh Caid Essebsi..
Le député a formulé la crainte de voir le groupe parlementaire du parti divisé en deux, s’interrogeant sur les incidences de cette division sur le parti, mais aussi sur la stabilité du gouvernement.
Il a a souligné l’impératif de tenir les présidences de la République et du gouvernement loin des conflits partisans, surtout que le chef du gouvernement Youssef Chahed et nombre des ministres sont candidats au bureau politique de Nidaa Tounes.
Pour rappel, des dirigeants de Nidaa Tounes ont publié le 19 septembre une déclaration dans laquelle ils demandent de ” réduire le pouvoir ” de Hafedh Caid Essebsi, suite à la proposition de Youssef Chahed à la tête du comité politique.
Ils ont appelé à la suppression des postes de directeur exécutif et de représentants juridique du parti, en allusion à Hafedh Caid Essebsi, seul responsable de la crise de Nidaa, selon eux.
D’après les signataires de la déclaration, Hafedh Caid Essebsi ” a fait exprès d’impliquer Youssef Chahed dans une manouvre politique ” qui risquerait de paralyser la marche du gouvernement.

par -
Les députés du groupe parlementaire de Nidaa Tounes ont élu les 9 membres du bureau du groupe

Le président du groupe parlementaire de Nidaâ Tounès à l’ARP, Fadhel Omrane, a annoncé samedi sa décision de ne plus assumer la présidence du bloc « pour des raisons personnelles, organisationnelles et de santé » précise-t-il, ajoutant qu’il n’est plus en mesure de « gérer les affaires complexes » du groupe parlementaire.

Dans une déclaration à Mosaïque fm, il a souligné qu’il est dans l’incapacité de gérer l’explosion des absences des membres du groupe parlementaire et la rupture de leurs engagements électoraux pour des raisons qui ne sont pas « objectives », ajoutant qu’il estime qu’il est de son devoir de jeter l’éponge à charge pur les élus de Nidaâ de désigner une nouveau président du groupe, souhaitant enfin « bon courage » à son successeur ».

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), Tarek Cherif, a accordé à Africanmanager une interview exclusive dans laquelle il a...

AFRIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, était parti d'une bonne intention en faisant une virée dans le 10e arrondissement de Paris pour voir de ses...

Reseaux Sociaux

SPORT

Résultats et buteurs à l'issue des matches de la 11ème journée du championnat de la Ligue 1 du football professionne, joués mardi et mercredi: Mercredi: A...