Tags Posts tagged with "industrie automobile"

industrie automobile

par -

Le Groupe Elloumi, un ténor dans le paysage industriel tunisien, projette de hausser ses activités industrielles au Maroc, rapporte Jeune Afrique Business+. Il est question d’installer, bientôt, une nouvelle unité de production à Kenitra, destinée précisément à l’assemblage des faisceaux de câbles électriques destinés à l’industrie automobile, un segment que le Groupe maitrise parfaitement…

Le magazine a livré les détails de ce méga projet : Il va occuper une surface de 6.000 m2 couverts, sur un espace de 2,5 hectares niché au nord de Rabat, à Atlantic Free Zone, la zone franche d’exportation de Kenitra. Les travaux devraient s’achever en novembre prochain, pour une entrée en service dès décembre 2017. L’unité de production devrait fournir à peu près 500 emplois, pour commencer.

On a également appris que plusieurs millions d’euros seront injectées dans ce projet, dont la production, essentiellement, va approvisionner une plateforme européenne de PSA (Peugeot, Citroën, DS, Vauxhall et Opel). Une partie des faisceaux alimentera les industriels chinois qui s’activent dans la climatisation, à Kenitra, drainés par le boom de PSA dans la région, confie une source du Groupe Elloumi citée par le magazine africain…

A noter que le Groupe, piloté par Hichem Elloumi, premier vice-président de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), a déjà deux filiales qui opèrent au Maroc : COFAT, installée à Kenitra, qui fabrique des faisceaux et COFICAB Maroc, implantée dans la zone franche de Tanger et qui produit des câbles en cuivre pour l’industrie automobile.

par -

Anis El Fahem, le directeur national du programme ”Advice for Small Business” de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a indiqué dans une interview accordée à Africanmanager, que la BERD a, depuis l’année 2013, réalisé des investissements de l’ordre de 387 Millions d’euros pour  près d’une trentaine de projets essentiellement dans le secteur privé comme ceux de  l’énergie, de l’industrie automobile, l’agroalimentaire et le secteur financier.

Il a en outre indiqué que la banque a fait également des investissements publics à l’instar du projet de dépollution du Lac de Bizerte ou encore le renforcement du réseau de la distribution de la STEG.

Hormis les activités de financement, la BERD assure, selon lui, des activités d’assistance technique au profit de PME tunisiennes dans divers secteurs . “Ces activités sont financées par des bailleurs de fonds internationaux notamment  l’Union européenne (UE)”, a-t-il expliqué.

par -

Une vingtaine d’investisseurs algériens opérant dans le secteur de la sous-traitance automobile  (fabrication de pièces de rechange et de composants industriels d’automobile) effectueront une visite de prospection du marché tunisien les 27 et 28 septembre 2017, nous apprend l’agence APS.

Cette mission d’affaires qui est chapeautée par la bourse algérienne de sous-traitance et de  l’agence nationale du développement des investissements a pour objectif d’organiser une série de rencontres et de réunions B to B entre les hommes d’affaires des deux pays afin de discuter des possibilités de partenariat dans le secteur en question.

D’après la même source, l’Algérie a décidé d’organiser cette mission en Tunisie, étant donné que les professionnels tunisiens du secteur automobile sont très expérimentés et possèdent ainsi de solides relations avec des partenaires étrangers.

A noter que 80% de la production tunisienne dans le secteur en question est exportée vers le continent européen.

par -

Le Brexit pourrait coûter des milliards d’euros aux constructeurs et équipementiers automobiles allemands et japonais implantés au Royaume-Uni. La menace sur l’emploi est bien réelle, rapporte le site français «  challenges.fr ».

 L’industrie automobile alertait de longue date les Britanniques des conséquences potentiellement désastreuses pour l’emploi qu’aurait la sortie de l’Union européenne de leur pays. S’ils n’ont pas écouté les mises en garde de ces constructeurs et équipementiers, c’est peut-être parce que la grande majorité sont aux mains de groupes étrangers.

Les seules marques anglaises survivantes – Mini, Land Rover, Range Rover, Jaguar, Bentley, Rolls-Royce, rangées par ordre d’importance de leur production – sont contrôlées par des constructeurs allemands et indiens. Les autres poids lourds de l’industrie automobile en Grande-Bretagne sont les Japonais Nissan, Toyota et Honda. Le temps est loin où l’industrie automobile concentrait une part de la fierté nationale, a ajouté la même source.

 

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Appelé «bulldozer de la finance» par notre confrère Business News, à 48 ans et des dizaines d’entreprises introduites sur la cote de la bourse...

AFRIQUE

La KfW, la Banque allemande de développement, et l'Agence pour l'assurance du commerce en Afrique (ACA) ont annoncé, en marge du sommet African Investment...

Reseaux Sociaux

SPORT

La sélection tunisienne de handball (cadets) a remporté le championnat arabe de la catégorie grâce à sa victoire face à son homologue égyptienne par...