Tags Posts tagged with "jordanie"

jordanie

par -

L’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Koweït ont promis de fournir une aide de 2,5 milliards de dollars pour permettre à la Jordanie, qui traverse une grave crise économique et sociale, de surmonter un mouvement de contestation sociale, a annoncé lundi 11 juin 2018 l’agence de presse saoudienne.
A la lumière des liens fraternels étroits, les trois pays fourniront une aide économique à la Jordanie d’un montant total de 2,5 milliards de dollars“, a indiqué l’agence SPA.

L’enveloppe, annoncée à l’occasion du sommet des quatre pays dans la ville sainte de La Mecque, comprend un acompte versé à la banque centrale de Jordanie, une garantie de la Banque mondiale, un soutien budgétaire sur cinq ans et le financement de projets de développement, selon l’agence.
L’économie jordanienne traverse une période difficile – la Banque mondiale évoque une ” faible perspective de croissance en 2018 “, puisque 18,5 % de la population est au chômage, et 20 % vit à la limite du seuil de pauvreté.

L’accueil de centaines de milliers de Syriens ayant fui la guerre pèse aussi lourdement sur les finances publiques et Amman appelle régulièrement la communauté internationale à une aide plus substantielle sur ce dossier, selon le journal français Le Monde.

par -

Les développements au Moyen-Orient ont été au centre d’un entretien téléphonique entre le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui et son homologue jordanien, Aymen Safadi.
Les deux ministres ont abordé l’appel de la Jordanie à une réunion d’urgence de la Ligue des Etats arabes et de l’Organisation de coopération islamique afin d’examiner les conséquences d’un éventuel transfert de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Al Qods occupée.
Selon un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères, les deux chefs de diplomatie ont souligné la nécessité de préserver le statut historique et juridique d’Al Qods et de respecter les résolutions internationales qui stipulent que ce statut doit être réglé par les négociations.
Les deux ministres ont souligné la nécessité d’éviter toute action qui saperait les efforts déployés pour relancer le processus de paix au Moyen-Orient et qui pousserait la région vers de nouvelles tensions.

par -

La Jordanie use de son statut très spécial pour tenter de convaincre le président américain, Donald Trump, que décréter Jérusalem comme la capitale d’Israël est la pire chose qui puisse arriver à la région. La Jordanie, gardienne des lieux saints musulmans de Jérusalem et qui a ratifié en 1994 un traité de paix avec l’Etat hébreu, a fait savoir à l’administration Trump qu’un telle décision aurait des “conséquences graves“, alimentera la violence et torpillera le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens, rapporte l’AFP.

A noter que lors d’un forum à Washington hier dimanche 03 décembre, Jared Kushner, beau-fils et conseiller de Trump, a annoncé que ce dernier est en train de fignoler l’éventuel transfert à Jérusalem de l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv.
Le ministre jordanien des Affaires étrangères, Aymane Safadi, a aussitôt appelé son homologue américain, Rex Tillerson, pour lui signifier la position et les craintes de son pays, a rapporté l’agence officielle jordanienne Petra.
Safadi a parlé de “conséquences graves pour la stabilité de la région compte tenu de la place importante d’Al-Qods (Jérusalem) pour les Palestiniens, les Jordaniens, les Arabes et les musulmans“.

Même tonalité au Caire, où le chef de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a confié à la presse que rien ne justifiait” une telle démarche du président américain. “Cela ne servira pas la paix et la stabilité, au contraire cela nourrira le fanatisme et la violence“, a-t-il averti.

par -

Le niveau des échanges commerciaux et de la coopération économique entre la Tunisie et la Jordanie reste en deçà du potentiel et des opportunités offertes dans les deux pays, malgré toutes les conventions qui les lient et les grandes similitudes qui les rapprochent“, a indiqué le ministre du Commerce, Omar El Behi.
Présidant le Forum économique tuniso-jordanien, tenu, mercredi, à Tunis, en marge de la 9ème réunion de la haute commission mixte tuniso-jordanienne (les 21 et 22 novembre 2017), il a aussi, estimé que “l’exploitation des possibilités d’échange qu’offre l’accord d’Agadir demeure en deçà des aspirations“.
Le ministre a par ailleurs, évoqué les grandes réformes en cours en Tunisie, l’entrée en vigueur du la nouvelle loi sur l’investissement et les opportunités liées à la mise en œuvre du partenariat public-privé, invitant les opérateurs économiques des secteurs privés des deux pays à concentrer leurs efforts sur l’amélioration du niveau de coopération dans plusieurs secteurs d’activité dont l’industrie pharmaceutique, l’agroalimentaire, les nouvelles technologies…

De son côté, le ministre jordanien de l’Industrie, du Commerce et des Approvisionnements, Yaroub Qudah, a considéré que “pour les deux pays, l’heure est plus aux atermoiements, mais à l’exploitation des opportunités qui se présentent à l’échelle régionale, arabe, voire mondiale“.
Estimant que “les politiques protectionnistes ne peuvent en aucun cas servir les objectifs de développement des pays“, il a souligné que “la Jordanie a opté, à l’instar de la Tunisie, pour la libéralisation de son économie et pour l’élimination de tous les obstacles pouvant bloquer son ouverture sur les marchés régionaux et internationaux“.
S’adressant aux opérateurs économiques participant au forum, il a précisé que “l’investissement en Jordanie permettra un accès à 1 milliard et demi de consommateurs, en vertu des conventions et accords liant ce pays à plusieurs pays de la région dont les pays du Golfe mais aussi, à d’autres pays dans le monde, dont l’accord de libre échange entre la Jordanie et les Etats-Unis“.
Il a, à ce titre, indiqué que “la Jordanie dispose d’un secteur commercial très actif, d’une industrie diversifiée et d’un secteur de services développé, notamment dans le domaine des technologies de l’information et de la communication ” faisant savoir que ” 80% du contenu en langue arabe, diffusé sur internet, est produit par la Jordanie“.

Le ministre jordanien a aussi, invité les autorités et les opérateurs économiques tunisiens à s’associer à leurs homologues jordaniens pour saisir ensemble les opportunités qu’offre la reconstruction de la Syrie et de l’Irak.

par -

Le président de la République, Béji Caid Essebsi s’est entretenu dans l’après-midi du mercredi 29 mars 2017, en marge du 28e sommet arabe tenu aux abords de la mer morte en Jordanie, avec le président égyptien Abdelfattah Essisi.
Abdelkrim El Hirmi, ministre délégué auprès de la présidence de la République a indiqué dans une déclaration à l’agence TAP que le président Caied Essebsi s’est félicité au cours de son entretien avec son homologue égyptien du dynamisme que connaît la coopération bilatérale qui gagnera à être impulsée davantage, a-t-il dit, invitant son homologue égyptien à effectuer prochainement une visite en Tunisie.
Le chef de l’Etat a également salué les efforts entrepris par l’Egypte au service des causes arabes. Il a cité , à cet égard, son rôle auprès des protagonistes libyens en vue de favoriser le dialogue et mis l’accent sur l’importance d’une action coordonnée entre la Tunisie, l’Egypte et l’Algérie pour trouver une solution rapide et consensuelle à cette crise.
De son coté, le président Essisi i s’est déclaré satisfait du niveau de la coopération tuniso-égyptienne et exprimé son attachement à a la promouvoir notamment dans le domaine sécuritaire.
Le président égyptien a évoqué, par ailleurs, le conflit libyen et réitéré le soutien de son pays à l’initiative tunisienne visant à trouver une solution politique négociée à cette crise, affirmant l’adhésion de l’Egypte aux efforts entrepris pour favoriser le dialogue entre les protagonistes libyens.

par -

L’Égypte et la Jordanie ont envoyé de l’aide à Israël pour maîtriser les feux qui ravagent le nord de l’Etat hébreux depuis trois jours, atteignant ainsi la région de  Haïfa, rapporte le site « Time Of Israël »

On rappelle que le ministre de la Sécurité intérieure a déclaré, ce vendredi, que 50 000 Israéliens ont été évacués et que la moitié des incendies sont volontaires.

par -

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et l’Union pour la Méditerranée (UpM) ont lancé lundi, un programme commun visant à stimuler le développement des marchés des énergies renouvelables en Egypte, Jordanie, Maroc et Tunisie.
Le projet SPREF, un cadre de financement de 227,5 millions d’euros, a été présenté à l’occasion de la Journée de l’énergie lors de la conférence internationale sur le climat de la COP22 à Marrakech.
D’après la BERD, ce programme aidera la région à réduire sa forte dépendance à l’égard des importations d’hydrocarbures. Il vise à mobiliser davantage d’investissements, pouvant aller jusqu’à 834 millions d’euros, de la part d’autres intervenants, notamment le Fonds pour les Technologies Propres (CTF) et le Fonds pour l’environnement mondial (GEF).
Ce cadre de financement sera également, accompagné d’un soutien de coopération technique ciblé pour la mise en œuvre de projets d’énergies renouvelables dans la région afin d’empêcher l’émission de 780 000 tonnes de CO2 par an.
Le SPREF entre dans le cadre de la plateforme de l’UpM sur l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique, lancée ce même jour, qui a pour objectif de promouvoir le déploiement de mesures relatives aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique, centrées sur la création, la transmission, la distribution et la consommation finale d’énergie. Cette plateforme permettra de favoriser le développement socio-économique durable, de promouvoir la création d’emplois ainsi que de garantir l’accés pour tous les citoyens et entreprises de la région, à des services énergétiques modernes, sécurisés, abordables et fiables. Elle permettra aussi, de soutenir les économies à faible consommation d’énergie ainsi que la lutte contre le changement climatique et l’adaptation à celui-ci dans la région euro-méditerranéenne. Cette initiative fait suite au lancement, plus tôt cette année, de la plateforme UpM portant sur le marché régional de l’électricité et de la plateforme UpM portant sur le gaz.
Nandita Parshad, directrice de la BERD pour l’électricité et l’énergie a déclaré que : ” La BERD a donné la priorité au financement pour le climat dans la région de la Méditerranée méridionale et orientale (SEMED), où nous avons investi dans 44 projets verts d’une valeur de plus d’un milliard d’euros depuis 2012. Les investissements verts représentent environ un tiers des investissements totaux de la BERD dans la région, et nous espérons que cela continuera à croître. ”
Le premier projet du programme SPREF est le parc éolien Khalladi de 120 MW, près de Tanger, au Maroc, l’un des premiers projets privés de production d’énergies renouvelables du pays. Afin d’encourager d’autres entreprises privées à faire appel au mécanisme de financement du SPREF, une conférence sera organisée demain Mardi 15 novembre avec le comité des partenariats public-privé (PPP) de la COP22, l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Energétique (AMEE) et la Confédération Générale des entreprises du Maroc (CGEM).

par -

Un écrivain jordanien, Nahed Hattar, a été assassiné dimanche devant un tribunal d’Amman où il était jugé pour avoir publié une caricature considérée comme offensante à l’islam, a rapporté l’agence officielle Petra.

L’agence a indiqué que Hattar a été tué par trois balles, précisant que “l’assassin a été arrêté”.

Des témoins ont précisé à l’AFP qu’un homme avait ouvert le feu sur l’écrivain devant le tribunal à Abdali dans le centre d’Amman.

L’écrivain avait été arrêté le 13 août après avoir publié sur son compte Facebook une caricature se moquant des djihadistes du groupe extrémiste Etat islamique (EI). Il a été accusé par les autorités d'”incitation aux dissensions confessionnelles” et d'”insulte” à l’égard de l’islam, avant d’être libéré début septembre sous caution.

Issu d’une minorité chrétienne, Nahed Hattar était controversé. Il a notamment été un soutien de Bachar al-Assad. Depuis la publication de sa caricature, il faisait l’objet de menaces de mort.

Source : Lefigaro

par -

Le ministre de la Défense nationale Farhat Horchani a reçu, vendredi, au siège du département le chargé d’affaires de l’ambassade du Royaume hachémite de Jordanie à Tunis, Miaan Al-khrissat.
Selon un communiqué du département de la Défense, l’entretien a porté sur les moyens de renforcer la coopération militaire entre la Tunisie et la Jordanie.
Cité dans le communiqué, le diplomate jordanien a fait part de la disposition de son pays de renforcer la coopération bilatérale dans tous les domaines notamment dans le domaine militaire (formation et recyclage, industrie de défense, sécurité des frontières, renseignements, forces spéciales, enseignement supérieur militaire) et ce compte tenu des défis sécuritaires auxquels font face les deux pays.
De son côté, le ministre de la Défense a souligné que les facteurs historiques que partagent les deux pays et la richesse de leurs ressources humaines ainsi que les questions sécuritaires d’intérêt commun, sont autant d’atouts favorisant l’impulsion de la coopération dans tous les domaines, notamment en matière de coopération militaire.

par -

Une plateforme photovoltaïque intégrée au bâtiment a été inaugurée mercredi après-midi au Centre National de Formation de Formateurs et d’Ingénierie de Formation (CENAFFIF) à Rades.

Une plateforme photovoltaïque intégrée au bâtiment a été inaugurée mercredi après-midi au Centre National de Formation de Formateurs et d’Ingénierie de Formation (CENAFFIF) à Rades en présence du ministre de la formation professionnelle et de l’emploi, Zied Lâadhari, du président de la chambre de commerce et d’industrie de Tunis (CCIT), Mounir Mouakhar et de la directrice générale du CENAFFIF Aicha Souissi Zemni.

Intervenant à cette occasion, Lâadhari a souligné que la technologie photovoltaïque est une nouvelle technique utilisée pour la première fois en Tunisie, indiquant que ce projet pilote réalisé au CENAFFIF permettra de réduire le coût de la consommation énergétique du centre de 15% outre la formation des formateurs à cette technologie qui sera par la suite généralisée sur tous les centres de la formation professionnelle.

Le ministre a indiqué que le coût global de ce projet pilote est estimé à 150 mille euros.

“Cette technique pourra être utilisée en milieux familial et industriel en vue de produire une partie de l’énergie et réduire le coût de consommation”, a-t-il précisé ajoutant que les études dans ce domaine ont révélé que ce secteur est capable de créer 10 mille postes d’emploi.

De son côté, Mounir Mouakhar, président de la CCIT a indiqué que ce projet s’inscrit dans le cadre du projet Foster in Med du programme de coopération transformalière et de la politique de voisinage des pays du bassin méditerranéen financé par l’Union Européenne.

“Ce projet va apporter de nouvelles perspectives au niveau de la commercialisation de cette nouvelle technologie en Tunisie et au niveau du volet formation, en tant que créneau porteur générateur d’emplois”, a-t-il dit.

Il a ajouté que le choix du site du CENAFFIF pour créer la plateforme photovoltaïque a été retenu par le comité scientifique et technique du projet Foster in Med pour l’installation d’un système photovoltaïque raccordé au réseau électrique de la STEG et intégré au bâtiment de la buvette.

A noter que le projet Foster in Med vise à promouvoir l’adoption de technologies innovantes solaires photovoltaïques avec une approche stratégique dans six pays de la zone méditerranéenne à savoir l’Italie, l’Égypte, le Liban, la Jordanie et la Tunisie. (Tap)

par -

Six gardes-frontières jordaniens ont péri ce matin du mardi 21 juin 2016 près d’un camp de réfugiés syriens dans l’explosion d’une voiture piégée. 14 personnes ont été blessées, font savoir les services de sécurité d’Amman.

Le véhicule bourré d’explosifs a détonné à proximité du camp de réfugiés de Rakban, niché dans une région intérieure de l’est de la Jordanie, non loin des frontières de la Jordanie avec la Syrie et l’Irak.

D’après les éléments avancés par la source officielle jordanienne, l’attentat a été déclenché à 5h30 (02h30 GMT) à partir de la partie syrienne de la frontière.

D’après l’armée, de nombreuses voitures ont servi lors de l’attaque, la première qui part de la Syrie depuis le début des hostilités en 2011.

A signaler que le camp de Rakban accueille 50.000 réfugiés, que le conflit sanglant en Syrie a contraint à migrer.

Pour rappel, le 6 juin 2016, un attentat près de la capitale contre les services de sécurité jordaniens avait causé cinq morts, dont trois officiers des services de renseignements. On a donc affaire à un type d’attaque qui commence à être récurrent, et qui surtout fait beaucoup de morts…

par -
La chambre du commerce et d’industrie de Tunis (CCIT) travaille actuellement sur un projet important pour le développement des exportations tunisiennes et pour la promotion des relations entre les
Le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Tunis (CCI Tunis), Mounir Mouakhar, a donné sur Express Fm ce lundi 15 février 2016 un aperçu sur la trajectoire et les perspectives de la coopération économique entre la Tunisie et la Jordanie.
Il a déclaré que 43 businessmen jordaniens assisteront au Forum économique tuniso-jordanien, qui aura lieu demain mardi 16 février et après demain à Tunis. Il a convié les entrepreneurs tunisiens à prendre part au Forum en s’inscrivant sur le site web de la CCI. Le but de la manifestation est de doper les échanges entre les deux pays et d’identifier les niches pour grossir le flux des investissements.

Mouakhar s’est arrêté sur les accords commerciaux signés par la délégation tunisienne et les Jordaniens à l’occasion de la visite du chef de l’État tunisien à Oman. Il a affirmé que ces partenariats scellent le renouveau des relations entre les deux nations.

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Cela faisait trois ans que Barack Obama n'avait pas foulé la terre de ses ancêtres. Depuis dimanche, l'ancien président américain est au Kenya, pays...

Reseaux Sociaux

SPORT

L'attaquant portugais Cristiano Ronaldo a déclaré lundi qu'il voulait réussir son passage à la Juventus de Turin qu'il a rejoint cet été en provenance du Real...