Tags Posts tagged with "KFW"

KFW

par -

Un accord de financement d’une valeur de à 100 millions d’euros, soit l’équivalent de 300 millions de dinars a été signé aujourd’hui, mercredi 11 juillet 2018 entre la République tunisienne et la banque allemande de développement (KFW). La signature s’est déroulée en présence de Zied Ladhari, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Helmut Gauges membre du conseil d’administration de la banque allemande de développement (KFW) en charge du Moyen-orient et de l’Afrique du Nord et Daniela Beckmann, directrice chargée du secteur financier dans ladite banque.

Il s’agit d’un appui au budget de l’État visant prioritairement à soutenir les réformes dans les secteurs financier et bancaire. Ce prêt sera remboursable sur 15 ans avec 5 années de grâce et à un taux d’intérêt de 2,3%.

Ladhari s’est félicité la signature de cette convention qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative “partenariat pour l’investissement” et concrétise l’engagement de l’Allemagne d’accompagner la Tunisie dans ses réformes. Et de préciser dans le même contexte  qu’il s’agit d’un appui allemand aux réformes que la Tunisie s’engage à mener comme l’inclusion financière, le développement des régions, la lutte contre la corruption et la stimulation de l’investissement. Le ministre a en outre indiqué que de telles conventions sont  de nature à rendre les relations beaucoup plus étroites entre les deux pays.

L’Ambassadeur de l’Allemagne à Tunis  a souligné que les avancées de la Tunisie au niveau de la démocratie sont très remarquables et vont dans la bonne direction, indiquant  que ce type d’accord est nouveau en Tunisie puisqu’il sort des projets concrets, selon ses dires. il a recensé 6 réformes majeures dont la lutte contre la corruption. “Nous sommes tous convaincu que la Tunisie a fait de belles choses et qu’elle a réussi dans sa transition démocratique”, a-t-il soutenu.

Quant à lui, le membre du conseil d’administration de la KFW  a déclaré qu’après la Révolution, la Tunisie est devenue un pays très important pour la KFW et cela s’est traduit par l’augmentation des engagements pris par le gouvernement fédéral allemand se déclinant dans une hausse significative des montants alloués par la KFW. Avec un montant d’allocation supérieur à 300 millions d’euros en 2017, la Tunisie s’est classée, selon lui, à la 4ème place mondiale des pays bénéficiaires des engagements de la KFW derrière la Chine, l’Inde, l’Indonésie et de loin à la première place en Afrique.

Il a rappelé que cet appui budgétaire se focalisera sur 11 réformes qui permettront d’améliorer le cadre réglementaire pour le secteur, de réduire les contraintes aux financements pour les institutions financières et de faciliter l’accès au crédit pour les très petites et moyennes entreprises (TPME). Et d’ajouter que l’objectif actuellement est de décaisser la première tranche avant la fin de cette année après la réalisation des jalons contenus dans la matrice.

Cet accord de financement s’inscrit dans le cadre de l’activation de l’initiative “Le partenariat pour l’investissement” entre la Tunisie et l’Allemagne qui a été lancée à l’occasion de la conclusion de l’accord sur les intentions communes entre les deux pays le 12 juin 2017. Il s’inscrit également dans le cadre des engagements de l’Allemagne d’accorder à la Tunisie, un prêt préférentiel sous forme d’un appui au budget de l’État et visant principalement la stimulation des réformes dans les secteurs banquier et financier  et dont le montant  alloué s’élève à 300 millions d’euros répartis sur trois ans sur la base d’un ensemble de réformes à mettre en œuvre durant la période de 2018 à 2020.

Parmi les réformes à engager, il y a lieu de citer  l’approbation de la loi organique de gestion du budget selon les objectifs.Les réformes concernent également la lutte contre la corruption et la mauvaise gestion dans les finances publiques, l’appui à  l’investissement et à l’intégration financière et la réforme du secteur bancaire et de la politique monétaire.

Hormis cette ligne de crédit, un don de 10 Millions d’euros destiné à faciliter la mise en exécution des réformes convenues sera prochainement débloquée par ladite banque.

par -

Un accord de financement d’une valeur estimée à 100 millions d’euros, soit l’équivalent de 300 Millions de dinars sera signé demain, mercredi 11 juillet 2018 entre la République tunisienne et la banque allemande de développement (KFW), indique un communiqué du ministère de la Coopération internationale.

Il s’agit d’un appui au budget de l’État visant prioritairement à soutenir les réformes dans les secteurs financier et bancaire.

La signature se déroulera en la présence de Zied Laâdhari, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Helmut Gauges membre du conseil d’administration de la banque allemande de développement (KFW) en charge du Moyen orient et de l’Afrique du Nord et Daniela Beckmann, directrice chargée du secteur financier dans ladite banque.

par -

Un accord de prêt de 82 millions d’euros a été signé, ce mardi 22 mai 2018, entre la Banque Allemande de Développement (KFW) et le ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale. L’argent financera une station de dessalement d’eau de mer d’une capacité de 50.000m³ / jour (extensible à 100.000 m³ / jour) à Zarat, près de la ville de Gabes.

Le coût total du projet est estimé à 96.5 millions d’euros, soit 231.6 millions de dinars tunisiens. La contribution de la Tunisie est donc de l’ordre de 14.5 millions d’euros. Ce prêt est remboursable sur 15 ans avec 5 ans de grâce et un taux d’intérêt de 1,86%.

Ce projet sera réalisé par la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE) dans l’objectif de couvrir les besoins en eau potable de 1,145 million d’habitants des gouvernorats de Gabès, à l’horizon 2035.

Il permettra également de faire face à la pénurie d’eau à travers le dessalement des eaux de mer et d’atténuer la surexploitation des eaux souterraines.

A signaler que la Tunisie souffre pour la troisième année consécutive d’un déficit hydrique estimé à 163 millions m3.

Les barrages maintiennent les mêmes taux de remplissage que l’année dernière, à l’exception du barrage de Nebhana qui ne renferme aujourd’hui que 3 millions m3 contre 11 millions m3 en 2017.

On rappelle également que la Banque Allemande de Développement agit pour le compte du Gouvernement Fédéral Allemand. Elle soutient les réformes, les infrastructures et les systèmes financiers pour une croissance économique socialement équitable et respectueuse de l’environnement dans les pays en voie de développement.

Ses objectifs comprennent la réduction de la pauvreté, le maintien de la sécurité et de la paix, la protection de l’environnement et du climat ainsi que la promotion de la mondialisation dans des conditions équitables.

par -

La KfW, Banque de Développement Allemande, le Gouvernement Tunisien ainsi que l’Office National de l’Assainissement (ONAS) et la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE) ont signé en marge d’une cérémonie de signature au Ministère des Affaires Étrangères, le mardi, 19 décembre 2017, trois accords de prêts et un accord de financement visant à mettre en place de nouveaux programmes dans les domaines de l’efficacité énergétique dans l’assainissement avec l’ONAS, l’amélioration de la qualité de l‘Eau Potable avec la SONEDE et la  gestion intégrée des ressources en eau avec le Ministère de l’Agriculture. Pour le compte du Gouvernement Fédéral Allemand, la KfW mettra à la disposition du Gouvernement Tunisien, de l’ONAS et de la SONEDE des prêts s’élevant à 82 millions d’euros ainsi qu’un don de 2,5 millions d’euros se détaillant comme suit :

Deuxième tranche du «Programme National d’Amélioration de la Qualité d‘Eau Potable II »

La pénurie d’eau qui s’aggrave en Tunisie constitue un des obstacles majeurs pour le développement socio-économique du pays. La signature d’un accord de prêt avec la SONEDE pour un montant de 40,0 millions d’euros permettra de financer six stations de dessalement d’eau saumâtre notamment à Sidi Bouzid, Gafsa, Kebili, Degueche et Ben Guerdane. Les stations de dessalement contribueront à la réduction de la pénurie extrême en eau en Tunisie et assurera l’approvisionnement en continu avec une qualité d‘eau propre et suffisante et répondant aux normes d’eau potable tunisiennes. Le promoteur du projet est la SONEDE qui entretient depuis de nombreuses années une excellente coopération et collaboration avec la KfW dans divers projets d’approvisionnement en eau potable.

Efficacité Energétique dans l’assainissement

La KfW et l’Office National de l’Assainissement (ONAS) ont également signé un contrat de prêt portant sur un montant de 32 millions d’euros qui sera affecté au programme « Maîtrise d’Energie » mis en œuvre par l’ONAS. Ce Programme concerne l’amélioration de la maîtrise d’énergie et l’efficacité énergétique des stations d’épuration tunisiennes. L’objectif du Programme est l’optimisation de la consommation d’énergie dans les stations d’épuration (STEP) par l’utilisation des technologies et des équipements innovateurs d’optimisation énergétique tout en exploitant les STEP du programme d’une manière rationnelle et conforme aux normes tunisiennes de rejet sans interruption pendant toute la durée de vie des ouvrages. La réduction de la consommation d’énergie ainsi que l’autoproduction d’énergie à partir de biogaz (digestion/ cogénération) ou à partir des installations photovoltaïques sur les STEP visent à diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

« Fonds de Bonne Gestion » en milieu rural

La KfW et le Ministère des Affaires Etrangères ont signé un contrat de prêt de 10 millions d’euros et un contrat de financement de 2,5 millions d’euros (sous forme de don) pour le projet « Fonds de Bonne Gestion » qui vise à la pérennisation des systèmes d’adduction d’eau potable (AEP) et de petite et moyenne hydraulique (PMH) dans le milieu rural. Il a pour objectif de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population cible à travers une gestion durable et une utilisation efficace des ressources en eau en milieu rural. Le don sera utilisé pour une assistance technique au personnel de la Direction Générale du Génie Rural et de l’Exploitation des Eaux (DGGREE) du Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche (MARHP), des Commissariats Régionaux au Développement Agricole (CRDA) de Kairouan, Kasserine, Sidi Bouzid, Mahdia et Sfax et des Groupements de Développement Agricole et des Groupements Hydrauliques (GDA/GH) concernés par ce projet pilote. L’engagement de la KfW dans le domaine de l’eau se base sur la politique nationale de l’eau du gouvernement tunisien et sur le concept sectoriel « Eau » du gouvernement fédéral allemand, ayant comme l’un de ses objectifs principaux, une gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) dans le but de contribuer au développement socio-économique dans les régions rurales et défavorisées.

par -

L’Allemagne et la Tunisie signeront, mardi, à Abidjan, l’accord relatif à un appui budgétaire supplémentaire allemand à la Tunisie de 300 millions d’euros (879,9 MD) répartis sur 3 ans, et ce dans le cadre du plan “Compact with Africa”, initié par le gouvernement allemand pour attirer des investissements privés en Afrique, ont annoncé lundi des responsables allemands à l’Agence GIZ et à la banque KFW, lors d’un déjeuner de presse, organisé à la résidence de l’ambassadeur d’Allemagne à Tunis.
L’accord sera signé en Côte d’Ivoire où se tiendra les 29 et 30 novembre 2017 le 5ème sommet de la Commission de l’Union africaine (UA) et de l’Union Européenne (UE), avec la participation de la Banque africaine de développement (BAD). Le président de la République, Béji Caid Essebsi et le ministre des Affaires Etrangères, Khémaies Jhinaoui, sont attendus à ce sommet, qui rassemble tous les 3 ans des décideurs des deux continents pour débattre de l’avenir des relations euro-africaines et du resserrement des liens entre les deux continents.

Les responsables des bras technique et financier de l’Allemagne – l’Agence de coopération technique allemande GIZ et la Banque allemande KFW – ont fait état, lors de la conférence de presse, de la disposition des deux institutions à accompagner la Tunisie, jusqu’au bout, dans sa transition énergétique, dont les principaux objectifs sont la promotion de l’énergie propre (éolien et solaire en particulier) et la réduction de l’énergie fossile de 34% jusqu’à 2030.
Pour la KFW, le volume des financements des projets en cours de réalisation ou préparation est estimé à environ 2 milliards d’euros, dont un montant de 1090 millions d’euros mobilisés pour des projets relatifs à l’eau et 377 millions d’euros pour des projets énergétiques. La banque allemande cofinance actuellement 3 grands projets de développement des énergies renouvelables en l’occurrence : un projet éolien à Jbel Abderrahmene à Nabeul, d’une capacité de 120- 160 mégawatts (MW) et un autre à Sidi Daoud (Cap-Bon, Haouaria) d’une capacité de 50MW et le projet de la première centrale d’énergie photovoltaïque située à Tozeur dont la capacité s’élève à 10MW outre un projet d’énergie hydraulique à Oued Meleh (Kébili) et des études et projets portant sur l’efficacité énergétique.

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

voici quelques statistiques marquantes de la Coupe du monde Russie-2018 qui s'est achevée dimanche dernier avec la victoire finale de la France face à...