La KFW aux côtés de la Tunisie, 300 millions d’euros pour 11...

La KFW aux côtés de la Tunisie, 300 millions d’euros pour 11 réformes

par -

Un accord de financement d’une valeur de à 100 millions d’euros, soit l’équivalent de 300 millions de dinars a été signé aujourd’hui, mercredi 11 juillet 2018 entre la République tunisienne et la banque allemande de développement (KFW). La signature s’est déroulée en présence de Zied Ladhari, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Helmut Gauges membre du conseil d’administration de la banque allemande de développement (KFW) en charge du Moyen-orient et de l’Afrique du Nord et Daniela Beckmann, directrice chargée du secteur financier dans ladite banque.

Il s’agit d’un appui au budget de l’État visant prioritairement à soutenir les réformes dans les secteurs financier et bancaire. Ce prêt sera remboursable sur 15 ans avec 5 années de grâce et à un taux d’intérêt de 2,3%.

Ladhari s’est félicité la signature de cette convention qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative “partenariat pour l’investissement” et concrétise l’engagement de l’Allemagne d’accompagner la Tunisie dans ses réformes. Et de préciser dans le même contexte  qu’il s’agit d’un appui allemand aux réformes que la Tunisie s’engage à mener comme l’inclusion financière, le développement des régions, la lutte contre la corruption et la stimulation de l’investissement. Le ministre a en outre indiqué que de telles conventions sont  de nature à rendre les relations beaucoup plus étroites entre les deux pays.

L’Ambassadeur de l’Allemagne à Tunis  a souligné que les avancées de la Tunisie au niveau de la démocratie sont très remarquables et vont dans la bonne direction, indiquant  que ce type d’accord est nouveau en Tunisie puisqu’il sort des projets concrets, selon ses dires. il a recensé 6 réformes majeures dont la lutte contre la corruption. “Nous sommes tous convaincu que la Tunisie a fait de belles choses et qu’elle a réussi dans sa transition démocratique”, a-t-il soutenu.

Quant à lui, le membre du conseil d’administration de la KFW  a déclaré qu’après la Révolution, la Tunisie est devenue un pays très important pour la KFW et cela s’est traduit par l’augmentation des engagements pris par le gouvernement fédéral allemand se déclinant dans une hausse significative des montants alloués par la KFW. Avec un montant d’allocation supérieur à 300 millions d’euros en 2017, la Tunisie s’est classée, selon lui, à la 4ème place mondiale des pays bénéficiaires des engagements de la KFW derrière la Chine, l’Inde, l’Indonésie et de loin à la première place en Afrique.

Il a rappelé que cet appui budgétaire se focalisera sur 11 réformes qui permettront d’améliorer le cadre réglementaire pour le secteur, de réduire les contraintes aux financements pour les institutions financières et de faciliter l’accès au crédit pour les très petites et moyennes entreprises (TPME). Et d’ajouter que l’objectif actuellement est de décaisser la première tranche avant la fin de cette année après la réalisation des jalons contenus dans la matrice.

Cet accord de financement s’inscrit dans le cadre de l’activation de l’initiative “Le partenariat pour l’investissement” entre la Tunisie et l’Allemagne qui a été lancée à l’occasion de la conclusion de l’accord sur les intentions communes entre les deux pays le 12 juin 2017. Il s’inscrit également dans le cadre des engagements de l’Allemagne d’accorder à la Tunisie, un prêt préférentiel sous forme d’un appui au budget de l’État et visant principalement la stimulation des réformes dans les secteurs banquier et financier  et dont le montant  alloué s’élève à 300 millions d’euros répartis sur trois ans sur la base d’un ensemble de réformes à mettre en œuvre durant la période de 2018 à 2020.

Parmi les réformes à engager, il y a lieu de citer  l’approbation de la loi organique de gestion du budget selon les objectifs.Les réformes concernent également la lutte contre la corruption et la mauvaise gestion dans les finances publiques, l’appui à  l’investissement et à l’intégration financière et la réforme du secteur bancaire et de la politique monétaire.

Hormis cette ligne de crédit, un don de 10 Millions d’euros destiné à faciliter la mise en exécution des réformes convenues sera prochainement débloquée par ladite banque.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire