Tags Posts tagged with "Le Kef,"

Le Kef,

par -

La collecte de pomme de terre allemande est prévue, fin septembre, à Sra Ouertane, sur les hauteurs de la région du Kef. C’est pour la première fois que cette variété est cultivée dans la délégation d’El Ksour.
Soixante douze agriculteurs ont entamé cette expérience, en juin, en cultivant 14 mille tonnes de pomme de terre, précise à l’agence TAP Béchir Mraihi, responsable au Commissariat régional au développement agricole. La récolte prévue, fin septembre, devancera d’un mois et demi celle de l’arrière saison (novembre).
Cette expérience sera généralisée à Sakiet Sidi Youssef, Touiref et Sers, afin de développer la culture de pomme de terre, à travers la région du Kef.

par -

Une réunion s’est tenue, lundi, entre des cadres du ministère de l’Agriculture et une délégation du gouvernorat du Kef regroupant des représentants d’organisations nationales.
Les deux parties sont parvenues à un accord de principe sur la réalisation de nouveaux projets agricoles capables de sortir la région de la marginalisation, de créer de l’emploi et d’impulser le développement, a affirmé le président de l’Union régionale de l’agriculture Mounir Laabidi.
Parmi ces projets, l’électrification des puits moyennant une enveloppe de 13 MD, la conservation du sol et la lutte contre l’érosion (53 MD) ainsi que l’extension du réseau d’eau potable dans les délégations de Sakiet Sidi Youssef et du Kef (40 MD).
D’autres projets ont été proposés, lors de cette réunion, portant notamment sur l’élargissement du programme de développement des régions frontalières pour y inclure la création de sources de revenus et l’allégement des dettes des agriculteurs.

par -

Des projets de valorisation de plantes aromatiques et médicinales, d’exploitation des carrières de marbre pour la production de carrelage, d’élevage de poulets fermiers, de production de fromages et bien d’autres projets ont été lancés par l’Organisation internationale du Travail (OIT), à travers un financement de l’Union européenne, dans cinq gouvernorats tunisiens, à savoir Siliana, Le Kef, Kasserine, Sidi Bouzid et Gafsa.
Ces projets, qui ont été présentés aux médias nationaux dont l’Agence Tap, lors d’une visite sur terrain organisée les 12 et 13 avril 2017, ont permis de créer des emplois, d’instaurer une dynamique économique et de désenclaver des localités dans les régions intérieures.

Dans la localité de Tajerouine (Le Kef), le programme de l’OIT, financé par l’Union européenne à raison de 6 millions d’euros, a permis de mettre en place une unité de valorisation des plantes aromatiques et médicinales, dont le romarin et le thym, en collaboration avec une association locale de femmes. Laquelle unité a été aménagée et dotée des équipements nécessaires. En plus, des formations ont été dispensées aux dirigeantes en matière de gestion et de marketing.

Ce programme d’appui au développement des zones défavorisées a également favorisé le désenclavement de l’agglomération “Douar Ousseltia”, au Kef et d’y insuffler une dynamique économique locale à travers la création de 20 unités d’élevages de poulets fermiers, l’assistance des petits agriculteurs à faire passer leur production du lait de 150 à 500 litres/jours, et la facilitation d’accès aux services sanitaires, selon les affirmations du coordinateur de l’OIT à Tunis, Jad Ben Hadj Boubaker.

A Thala (Kasserine), l’initiative de l’OIT “ayant adopté une approche participative basée sur la concertation entre les structures publiques, la société civile et le secteur privé” a réussi à créer près de 50 emplois dans le domaine de la valorisation des déchets d’exploitation des carrières marbrières. Ainsi deux unités de valorisation ont été mises en place, outre la formation dispensée aux travailleurs, grâce à laquelle ils ont pu produire environ 100 mille pièces de carrelage/ an. Laquelle production 100 % locale a pu susciter l’intérêt de 5 villes intérieures.
Toujours à Kasserine, mais cette fois-ci à Sbeïtla, des formations à la production des fromages ont été organisées au profit d’un groupe de femmes rurales. Les équipements nécessaires à la création d’une unité traditionnelle de production de fromage ont été fournis, permettant ainsi à ces femmes de doubler leurs revenus et de développer leur projet.

A Sidi Bouzid, le programme d’appui au développement des zones défavorisées a misé sur la réhabilitation du marché municipal dont les travaux avancent bon train. La spécificité de ce projet de réhabilitation réside dans l’utilisation de pierres et de techniques artisanales propres à cette région. La troisième tranche de ce projet sera financée par l’enveloppe financière publique régionale estimée à 800 mille dinars.
Parallèlement, les travaux de revêtement des voies menant vers le marché se poursuivent, utilisant des pierres de revêtements extraites des carrières de Thala. Il s’agit là d’une technique nouvelle de revêtement uniquement basée sur les matières locales et qui nécessite un grand nombre d’employés, comparée aux revêtements courants utilisant l’asphalte.
Toujours à Sidi Bouzid, le programme de l’OIT a également soutenu les petits producteurs d’artisanat en bois d’olivier.

A Gafsa, le programme AZD, qui a couvert la période 2012-2016, a permis de créer une conserverie de fruits et légumes dans la Zone Laguila dans l’oasis de Gafsa. De même, des formations en matière d’extraction des pierres et de revêtement des rues ont été dispensées au profit de la Société d’Environnement, Plantation et Jardinage de Gafsa qui emploie près de 2400 personnes.
A ce titre, un projet de réhabilitation d’une route pilote a été réalisé au centre ville en collaboration avec le conseil municipal. Une étude d’évaluation des compétences de la société et d’identification des besoins de formation en matière d’économie verte a été, par ailleurs, élaborée.
L’intervention de l’OIT a également concerné d’autres zones dans le gouvernorat de Gafsa, à l’instar de Sidi Aich, où un groupe de jeunes a été formé à la production des fromages et assisté dans la mise en place d’une fromagerie artisanale.
Jad Ben Hadj Boubaker a affirmé, à ce titre, que la première phase du programme était une phase pilote visant à évaluer la rentabilité financière et les aspects pratiques des initiatives lancées.
Et d’ajouter “les points forts de ce programme résident dans la capacité de réaliser des projets globaux dans l’objectif d’améliorer l’infrastructure, de fournir les petits équipements nécessaires, d’accompagner et de former les bénéficiaires du programme“.
L’objectif principal étant, selon lui, de “favoriser la création d’emplois productifs, d’appuyer le développement économique local et de renforcer l’intégration professionnelle des catégories défavorisées“.

par -

Depuis quelques jours, la Tunisie connaît une vague de protestations sociales concentrée dans les régions intérieures du pays (Tataouine, Sfax, Kef, Gafsa).

De jeunes chômeurs, soutenus par la société civile, ont organisé des marches de protestation imposantes pour réclamer une série de choses comme l’emploi, le développement de leurs régions marginalisées depuis des décennies.

C’est dans ce contexte qu’une grève générale a été décrétée mardi à Tataouine sur fond de revendications socio-économiques dans cette région classée parmi les zones défavorisées et donc prioritaires dans le plan de développement régional.

Cette grève coïncide avec des mouvements sociaux pacifiques observés dans d’autres gouvernorats comme Kairouan, Gafsa et Le Kef. On rappelle que les jeunes protestataires de Tataouine ont rejeté les décisions prises par le Conseil ministériel du lundi 10 avril 2017.

D’après les données dévoilées par le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES), ce gouvernorat fait partie des régions qui ont les taux de pauvreté les plus élevés, à ajouter aux cas de suicide et de tentatives de suicide.

Le FTDES a également appelé à l’application de mesures urgentes prises par des conseils ministériels et à la relance des projets bloqués dans la ville de Kairouan. Et d’exprimer son soutien aux protestations des habitants de Tataouine, du Kef et des autres régions, les qualifiant de “mouvements sociaux civils, pacifiques et populaires“. Le communiqué dit également ceci : «Le gouvernement, qui se contente seulement d’envoyer des délégations ministérielles dans les régions, ne présente aux habitants que des promesses et des solutions dont le seul objectif est de gagner du temps. Nous avons, à maintes reprises, informé le gouvernement que  les revendications des habitants issus de nombreuses régions intérieures sont (…) légitimes»…

par -

Les unités de la police de Tajerouine, dans une opération menée le mercredi 16 novembre 2016, ont pu arrêter 22 recherchés et saisir une camionnette contenant plus de 10 mille litres d’essence de contrebande, rapporte Jawhara Fm, citant une source sécuritaire.

Lors de la même opération, les forces de l’ordre ont pu saisir 800 kg de pommes de terre et de pommes avariés, en plus d’avoir assuré une compagne pour fluidifier le trafic routier en limitant le stationnement anarchique.

par -

Selon les prévisions du Commissariat régional au développement agricole du Kef, la récolte des olives 2016-2017 devra atteindre 16 mille 800 tonnes d’olives, en légère hausse par rapport à la campagne précédente (16 321 t).
La récolte se répartit entre 2000 tonnes d’olives de table et 14 mille 800 t d’olives destinées à la trituration, l’équivalent de 2960 t d’huile, lit-on dans un rapport présenté lors d’une séance de travail tenue, mardi, au siège du gouvernorat.

par -

Le barrage Oued Sarrat, réalisé récemment, au Kef, permettra de mobiliser 21 millions mètres cubes d’eau dont 200 mille mètres cubes destinés à l’approvisionnement en eau potable, alors que les coupures d’eau se multiplient dans les différentes régions du pays , selon le ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, Saâd Seddik
Le ministre dont les propos sont rapportés dans un communiqué du ministère, a ajouté lors d’une visite de suivi mardi, à de projets hydriques dans plusieurs régions, que les périmètres irrigués réalisés autour du barrage, sur une superficie de 4500 hectares, permettront de développer la production des fourrages et des légumes ainsi que l’intégration de l’élevage des bovins dans les délégations de Jrissa, Kalâa Sinan et Kalâa khesbah.

par -

Les autorités régionales dans le gouvernorat du Kef ont exécuté, jeudi, des décisions de destruction de constructions anarchiques et de kiosques batis sur des terrains publics.
Les décisions de destruction concernent notamment 7 kiosques, un dépôt et trois clôtures construits sans autorisation préalable, a indiqué le président de la délégation spéciale.
D’autres décisions de destruction de constructions anarchiques dans la ville du Kef sont programmées dans les jours qui viennent pour protéger le bien public, a-t-il souligné.

par -

Réunie dimanche, la commission administrative de l’Union régionale du travail (URT) au Kef a décidé l’annulation de la grève générale régionale prévue le 3 mai 2016.
Cette décision a été prise à l’issue d’un vote par les membres de la commission sur l’annulation ou le maintien de la grève. 70pc des voix étaient pour l’annulation.
L’URT avait appelé à une grève générale régionale suite aux mouvements de protestation qu’a connus la région contre les mesures annoncées par le chef du gouvernement le 15 avril dernier au profit du Kef. Des mesures qui ont été qualifiées par les protestataires de « faibles » et ne répondant pas aux aspirations des habitants de la région à l’emploi et au développement. De son coté, l’Union régionale de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (URICA) avait appelé, vendredi, à l’annulation de la grève, exprimant sa totale adhésion aux revendications des jeunes de la région pour un développement équitable comme alternative à la marginalisation, au chômage et à la détérioration du pourvoir d’achat dans la région.

TAP

par -

L’Union régionale de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (URICA) au Kef a appelé, vendredi, dans une motion, à l’annulation de la grève générale régionale prévue pour le 3 mai.

Celle-ci intervient à l’issue du mouvement de protestation qu’a connu la région contre les « faibles » mesures annoncées par le président du gouvernement le 15 avril 2016 au profit du gouvernorat du Kef, indique le communiqué.

Dans sa motion, l’URICA a exprimé sa totale adhésion aux revendications des jeunes de la région pour un développement équitable comme alternative à la marginalisation, au chômage et à la détérioration du pourvoir d’achat dans la région.

L’organisation a appelé à tenir d’urgence un dialogue entre le gouvernement et les composantes de la société civile, à mettre en application les dispositions de la Constitution relatives au développement régional et à la discrimination positive et à envoyer des messages positifs dans ce sens, ajoute la même source, soulignant l’impératif de faire bénéficier le gouvernorat du Kef de mesures exceptionnelles compte tenu du manque de ressources dans la région.

par -

La commission administrative de l’Union régionale du travail (URT), au Kef, réunie, jeudi, a décidé d’observer une grève générale régionale pour mardi 3 mai 2016, a fait savoir à l’agence TAP Taoufik Salaoui, membre de la commission administrative. Cette mesure, a-t-il dit, intervient en protestation contre l’ « usage excessif » de la force à l’égard de la manifestation pacifique de mardi 19 avril organisée suite à la visite du chef du gouvernement de vendredi dernier dans la région et contre les décisions jugées « minimes » prises en faveur du Kef lors de cette visite. Il a été, également, décidé d’effectuer des sit-in dans les sièges de souveraineté dans toutes les délégations de la région, au cours de la semaine prochaine, et d’exiger la démission du gouverneur tenu pour responsable de l’ordre donné de sévir contre les manifestants, a indiqué Salaoui. La réunion de la commission administrative de l’URT restera ouverte, a-t-il signalé.

TAP

par -

Des quantités indéterminées de gaz naturel ont été découvertes, dans la plaine de Boumeftah, près du Kef, par une compagnie étrangère de prospection, a annoncé le directeur général de l’énergie, Ridha Bouzouada.

Un nouveau permis sera accordé à la compagnie afin qu’elle procède à l’évaluation du gisement et de la rentabilité de son exploitation, a-t-il ajouté.

Le responsable a indiqué, par ailleurs, que les travaux de prospection de gaz et de pétrole effectués à Tajerouine ont abouti à des résultats négatifs.

Il a signalé qu’un grand projet de raccordement du Kef et de la région du Nord-Ouest au réseau de gaz naturel est en cours de réalisation et devra entrer en exploitation début 2021.

C’était en marge de la visite, dimanche, au Kef, du ministre de l’énergie et des mines, Mongi Marzouk.

par -
Des accrochages se déroulent en ce moment entre un groupe armé composé de 6 éléments

Des accrochages se déroulent en ce moment entre un groupe armé composé de 6 éléments, d’une part, et les forces de la garde nationale et de l’armée, d’autre part, dans la région de Gan Hafaya( délégation de Tajerouine, dans le gouvernorat du Kef, selon une source sécuritaire citée par Assabah News.

D’importants renforts ont été dépêchés sur les lieux, et la zone est hermétiquement encerclée pour mettre la main sur les groupe armé, ajoute la même source qui précise que les assaillants ont été identifiés comme appartenant au courant salafiste extrémiste.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux