Tags Posts tagged with "Leila Trabelsi,"

Leila Trabelsi,

par -

L’ancien président tunisien Zine el Abidine Ben Ali et son épouse Leïla Trabelsi, déjà condamnés à de multiples reprises par contumace, viennent d’écoper chacun de dix ans de prison pour “corruption”, a indiqué  le porte-parole du parquet à Mosaïque fm.

Le couple a été reconnu coupable mardi par un tribunal de première instance de Tunis dans une affaire de “corruption administrative et financière”, a déclaré  Sofiène Sliti.

Ce dossier, “lié au domaine de l’environnement”, a donné lieu à trois autres condamnations, a-t-il affirmé : un ex-ministre de l’Environnement du régime Ben Ali et un cadre de ce même ministère ont écopé de cinq et trois ans de prison.

Une autre peine de trois ans d’emprisonnement a été prononcée à l’encontre d’une proche de Leïla Trabelsi.

Sliti n’a pas souhaité fournir des indications sur le fond de l’affaire. Une source ministérielle a toutefois affirmé qu’elle se rapportait à l’utilisation “à des fins mercantiles” du “club Elyssa”, bâtiment situé dans un parc naturel propriété de l’Etat, à Sidi Bou Saïd, dans la banlieue huppée de Tunis.
De fréquentes soirées mondaines étaient organisées dans ce club luxueux fondé par Leïla Trabelsi, nous apprend la même source.

par -
La Cour de cassation du Liban a rendu

La Cour de cassation du Liban a rendu, mercredi, un arrêt annulant le jugement en appel ordonnant la confiscation des fonds déposés par Leila Trabelsi, épouse du président tunisien déchu Ben Ali, dans un compte bancaire au Liban.

Selon l’agence de presse libanaise, la Cour de cassation a déclaré recevable le pourvoi formé contre l’arrêt de la Cour d’appel civile de Beyrouth ordonnant la confiscation de ces fonds déposés auprès de la Banque canadienne du Liban et leur transfert à la Banque centrale de Tunisie.

Ces avoirs seraient estimés à 20 millions de dollars déposés dans un compte bancaire ouvert.

par -
La Cour de cassation du Liban a rejeté

La Cour de cassation du Liban a rejeté, vendredi, une demande de la Tunisie réclamant la confiscation des fonds déposés dans un compte bancaire libanais par Leila Ben Ali, épouse du président déchu.

Présidée par le magistrat juge Jean Eid, la cour a débouté le ministre tunisien de la Justice de sa requête demandant l’exécution d’une décision judiciaire prise par une juridiction tunisienne portant confiscation de l’argent appartenant à Leila Trabelsi. La demande visait à transférer les fonds à la Banque centrale de Tunisie.

La demande a été a été adressée par Ali bin Fetais al-Marri qui a été nommé par le Nations Unies pour récupérer l’argent de dirigeants renversés lors de soulèvements arabes. Il est également procureur général du Qatar.

L’argent de Leila Trabelsi était déposé dans un compte géré par une banque libano-canadienne qui a été fermée en 2011, en rendant le gouvernement libanais responsable.

Le tribunal libanais a justifié son refus, affirmant que le tribunal de première instance de Tunis a intentionnellement donné une adresse inexistante dans Corniche al-Mazraa à Beyrouth, qui , affirme-t-il , appartenait à Leila Trabelsi.

Il a ajouté que la demande judiciaire ne remplissait les conditions légales et que la décision elle-même « violait les procédures libanaises et la souveraineté du Liban.”

Le tribunal a demandé au ministère tunisien de la Justice de fournir une adresse exacte dans les cinq jours suivant la réception de sa notification , faute de quoi il sera condamné à une amende de 1 million de livres libanaises par jour si la date limite n’a pas été respectée.

L’année dernière, la Tunisie a récupéré $ 28,8 millions déposés dans un compte bancaire de Leila Trabelsi au Liban.

par -
La justice libanaise a rejeté un pourvoi formé par Leila trabelsi

La justice libanaise a rejeté un pourvoi formé par Leila trabelsi, épouse de Ben Ali, contre le jugement prononcé à son encontre ordonnant que ses fonds déposés dans son compte bancaire secret au Liban devraient être transférées à la Tunisie, rapporte Assabah news dans son édition de ce jeudi, 16 janvier 2014.

La décision de transférer ses biens vers la Tunisie a été prise déjà depuis le mois d’avril 2013.

par -

Lors de sa conférence de presse sur le contenu de son rapport, la «Commission d’Investigation sur les faits de corruption et de malversation » a révélé que ses enquêteurs ont trouvé mille paires de chaussures de grandes marques (je n’ai auparavant jamais vu des chaussures Yves Saint Laurent, dira Néji Baccouche membre de la Commission en riant) appartenant à l’ancienne première dame de Tunisie, Leila Trabelsi, épouse de l’ancien président tunisien. Comme la femme de l’ancien dictateur philippin, elle aime les chaussures de très grand luxe. Les enquêteurs ont aussi découvert un énorme dépôt de tapis, des tas de réfrigérateurs et des congélateurs encore sous emballage et même une grande quantité de cuvettes de toilette non utilisées et une grande quantité de TV toujours dans leur emballage.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, est décidément très actif sur le contient africain. Après avoir parrainé la force conjointe anti-djihadiste des pays du Sahel,...

Reseaux Sociaux