Tags Posts tagged with "personnalités"

personnalités

par -

La liste des personnalités congolaises sanctionnées par l’Union européenne s’allonge. Le lundi 29 mai 2017, l’UE a officiellement mis 9 responsables de plus dans le panier des personnes déclarées pas fréquentables et à qui on interdit le sol européen.

Le communiqué publié par le Conseil européen mentionne l’actuel ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Ramazani Shadari. Son prédécesseur, Evariste Boshab, a lui aussi été épinglé. Lambert Mende, ministre des Communications et porte-parole du gouvernement, Kalev Mutond, chef de l’Agence nationale du renseignement, figurent aussi sur cette liste noire ainsi que Muhindo Akili Mundos, commandant de la 31ème brigade de l’armée congolaise, Eric Ruhorimbere, chef des opérations militaires dans la région du Kasai central, Jean-Claude Kazembe Musonda, ex-gouverneur du Haut-Katanga, Alex Kandé Mupompa, gouverneur du Kasaï central et enfin le chef milicien Gideon Kyungu Mutanga, présentement en résidence surveillée…

La mesure stipule que ces personnes sont privées de voyage en Europe et que les avoirs qu’ils y ont sont gelés. Ces sanctions ont été avalisées par les ambassadeurs européens le 27 mai 2017. Ce qui a pesé lourd dans le réquisitoire des diplomates européens, ce sont les épisodes sanglants dans le Kasaï et toutes les violations des droits de l’homme qui foisonnent en République Démocratique du Congo, des faits que ces responsables politiques et militaires auraient orchestré ou amplifié.

La crise dans la province du Kasaï a atteint un niveau exceptionnel en termes sécuritaire, humanitaire et en matière de droits de l’homme. Tout en condamnant fermement tous les actes de violence indépendamment de leur origine, l’UE est préoccupée par les rapports d’utilisation disproportionnée de la force par les organes de l‘État, en particulier les forces de sécurité, dans la gestion de la crise“, a dit le communiqué de l’UE.

Pour rappel, cette dernière avait déjà émis fin 2016 une liste de 7 personnalités congolaises sous le coup de sanctions. L’Europe justifie son ardeur par la volonté d’accompagner l’assainissement du climat politique et social en RDC…

par -

Le président du groupe Nidaa Tounes à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) Sofiane Toubal a fait savoir que près de 40 figures nationales ont adhéré au mouvement Nidaa Tounes, parmi lesquelles d’anciens ministres dans les gouvernements d’avant 2011 et dans celui de Habib Essid et d’autres personnalités nationales, ajoutant que l’adhésion demeurera ouverte à d’autres personnalités qui devraient se joindre au mouvement prochainement.
Lors d’une conférence tenue, dimanche, à Gammarth (banlieue nord de Tunis), à l’occasion de la conférence des cadres du mouvement Nidaa Tounes, Toubal a déclaré que le thème principal de ce conclave est la séance qui se tiendra entre l’Instance indépendante des élections (ISIE) et les partis pour fixer la date des élections municipales, précisant que les cadres du mouvement ont convenu, au cours de cette réunion, de la nécessité d’activer la tenue de ces dernières prévues avant la fin de 2017.
Selon la même source, il a également été question des nouvelles structures locales du parti, indiquant qu’une campagne nationale sur les adhésions sera menée du 15 mars au 15 avril 2017. Elle sera suivie du renouvellement de tous les bureaux et coordinations locales du parti du 15 avril jusqu’au 15 mai 2017, en prévision des élections municipales.
Toubal a précisé que les listes électorales seraient prêtes en septembre 2017 et à cet effet une commission chargée de la préparation des élections municipales sera constituée et présidée par Slim Chaker.
Concernant les infiltrations des réunions du mouvement, Toubal a souligné que le comité politique et la commission du règlement examineront cette question et les mesures adéquates seront prises avec le gel ou l’exclusion des impliqués dans cette affaire.
Il y a lieu de signaler que parmi les personnalités qui ont adhéré au mouvement de Nidas Tounes figurent Maher Ben Dhia, Hédi Mekni et Majdoline Cherni, outre le retour des deux membres du bureau exécutif qui s’étaient retirés, à savoir Mondher Belhaj et Ridha Bouajina.

par -

Mise à jour le 08/02/2017

Le baromètre politique de Sigma Conseil a dévoilé la liste des personnalités que les Tunisiens n’ont pas envie de voir sur la scène politique à l’avenir. La liste comprend Hechmi El Hamdi (79%), suivi de Hafedh Caied Essebsi (74%) et du président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi (70%).

Publiée, ce mardi 7 février 2017, dans le journal arabophone “Le Maghreb”, la liste comprend aussi Slim Riahi, président de l’UPL (69%), Ali Laârayedh, dirigeant au sein du mouvement Ennahdha (67%), Mohsen Marzouk, le secrétaire général de Machouâ Tounes et l’ancien chef du gouvernement, Moncef Marzouki (66%).

Les personnalités qui ont la cote auprès des sondés sont Abdelfatah Mourou, un des leaders  d’Ennahdha (29%), suivi par Safi Said (30%), ensuite vient le ministre de l’Éducation, Néji Jalloul (34%), enfin Samia Abbou et l’ancien chef du gouvernement Mehdi Jomaâ (36%).

[NDLR : Mise à jour : Suite à une erreur de notre part, nous avons cité M. Béji Caïd Essebsi au lieu de M. Hafedh Caïd Essebsi dans la liste des personnalités concernées par le baromètre politique de Sigma Conseil. Nous nous excusons pour cette erreur]

par -

Au moins quatre-vingt personnalités bénéficient d’une protection sécuritaire rapprochée. Il s’agit de politiciens, de journalistes, de syndicalistes, de responsables religieux…

Ces personnalités sont menacées de mort par des groupes terroristes selon les services de renseignement du ministère de l’Intérieur, rapporte le journal « Le Magreb » , ce vendredi 9 septembre 2016.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux