Tags Posts tagged with "visiteurs"

visiteurs

par -

Les derniers chiffres du ministère du Tourisme contiennent une petite surprise, une bonne : Les Chinois raffolent de la Tunisie. Le nombre des visiteurs chinois, du 1er janvier au 30 mai 2017, est à niveau record, 7000, soit une progression de 395%.

Pas mal non plus du côté des marchés dits traditionnels, où l’embellie se confirme, d’après le ministère du Tourisme. Les Français sont plus nombreux que l’an dernier à pareille époque, du 1er janvier au 30 mai 2017, avec plus 44,9%. C’est encore plus frappant sur le marché belge, +83,2%, 13 800 touristes ; le marché allemand affiche une hausse de 21% ; idem pour la Suisse, +20,7%. A noter que 9450 Britanniques ont séjourné en Tunisie, bravant les consignes de leur ministère des Affaires étrangères…

par -

La saison touristique semble bien engagée en Tunisie. Environ 1 million 725 mille touristes ont visité le pays, depuis début janvier 2017 jusqu’au 10 mai 2017, contre 1 million 260 mille touristes durant la même période en 2016, soit une augmentation de 37%, selon des données sur les préparatifs pour l’actuelle saison touristique, exposées lors du conseil des ministres du 19 mai 2017.
La Tunisie demeure la première destination des touristes algériens, selon la même source. Environ 568,3 mille touristes algériens sont entrés sur le territoire tunisien durant la période précitée, soit une augmentation de 67,3%, suivis par les libyens (458,1 mille touristes).
En ce qui concerne les touristes provenant de l’Europe, leur nombre a augmenté de 31%. Les Français demeurent les premiers touristes européens à visiter la Tunisie, avec 137 mille touristes contre 95,8 mille en 2016, soit une évolution de 43,7%. Les Allemands occupent la deuxième place (32,7 mille touristes), suivis par les italiens (environ 22 mille touristes).

par -

René Trabelsi a annoncé que les premiers voyages de pèlerins de la Ghriba venant de l’Europe commencent à arriver à Djerba, soulignant, lors de son passage sur Mosaïque Fm, que  les derniers préparatifs pour l’accueil des visiteurs viennent de s’achever.

Selon ses déclarations, les estimations indiquent que le nombre des visiteurs sera multiplié par trois par rapport à l’année dernière.

Trabelsi a indiqué que plus de 80 médias étrangers vont couvrir cet évènement religieux et qui a aussi pour but de présenter la destination Tunisie dans le monde.

par -

Un groupe de visiteurs s’est pris à un crocodile au zoo du Belvédère à Tunis dans l’après-midi du mardi 28 février 2017 causant la mort de l’animal, indique un communiqué de la municipalité de Tunis.

L’animal a succombé à une hémorragie interne en raison  de la plaie causée par une grosse pierre qui l’a atteint à la tête, ont indiqué des sources auprès de la municipalité de Tunis.

par -

La 5ème édition du lancement des journées carrières en Côte d’Ivoire se tiendra du 21 au 26 mars prochain en Côte d’Ivoire et offrira un forum d’échange entre, les élèves, les étudiants les parents d’élèves et les professionnels de la formation ainsi que les entreprises. Plus de 60.000 visiteurs sont attendus pour cette 5ème édition, indique un communiqué.

Pour promouvoir la présence du secteur tunisien de l’enseignement supérieur sur le marché ivoirien, le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX) organise la participation tunisienne à cette manifestation qui s’intègre dans le cadre d’un meilleur positionnement de l’offre tunisienne de formation en Côte d’Ivoire.

Le programme de cette manifestation comprend des rencontres directes avec les étudiants, les élèves et les parents, un programme de networking avec  les principaux acteurs de la Côte d’Ivoire intervenant dans le secteur de la formation  et des visites de sites.

La Côte d’Ivoire comptent 192.832 étudiants au sein des universités et grandes écoles (2015) enregistrant une hausse de 139% par rapport à 2011 ;

par -

Invest Consulting organise la 9ème édition des Journées de l’éco-construction et l’économie d’énergie des bâtiments, l’évènement majeur de la construction écologique et de l’innovation en Tunisie, et ce les 31 janvier et 1er février 2017 au siège de l’UTICA. La construction durable à l’honneur avec un focus sur l’impact écologique et les bénéfices de l’éco-construction dans notre société est le thème phare de cette édition.

Lors d’un point de presse organisé, ce mercredi 25 janvier 2017, à la maison de l’exportateur, Faousi Ayadi, l’organisateur de cet événement, a indiqué que l’éco-construction est avant tout un état d’esprit qui nécessite un changement au niveau des mentalités.
Il a en outre indiqué que ce salon est un pas vers l’éco-construction, et ce dans l’objectif de faire construire des bâtiments avec le moindre coût et être par conséquent plus productif dans le secteur.
Ayadi a, dans le même contexte, indiqué que ce salon verra la présentation de plusieurs idées de micro-projets émanant des étudiants. “35 sociétés dont Knauf exposeront leurs produits au cours de ce salon”, indique Faousi Ayadi à Africanmanager. Par conséquent, le nombre des visiteurs atteindra les 3 mille, selon ses déclarations.

Cette rencontre annuelle est aussi l’occasion de réunir les décideurs et experts de la construction et du bâtiment et les représentants des différentes entreprises dans le but de stimuler la réalisation de futurs projets économiques et écologiques. Elle s’adresse aux professionnels de l’immobilier mais elle est également ouverte aux particuliers avertis.
Tous les corps de métiers de la filière du bâtiment durable – fournisseurs, décideurs, prescripteurs, porteurs de projets innovants, architectes, bureaux d’études et prestataires de services – seront au rendez vous : construction en bois, alu et PVC, revêtement, peinture et décoration, domotique, automatismes, surveillance, alarmes, éclairage, énergies renouvelables (solaire, photovoltaïque, éolienne, thermique), étanchéité, isolation performante, climatisation, chauffage innovant, piscines écologiques, promoteurs immobiliers écologiques et porteurs de projets écologiques, structures d’appui et de partenariat, organismes et bailleurs de fonds…

Au-delà d’un appui concret pour favoriser le développement du bâtiment écologique et les investissements des différentes entreprises dans l’éco-construction, Invest Consulting s’engage activement sur des thématiques telles que : Architecture et urbanisme écologique, Innovation des matériaux & systèmes constructifs, Logement économique & écologique, Gestion écologique des Bâtiments, Ecologie & Environnement.

Avec l’organisation de ces journées, Invest Consulting souhaite contribuer à faire découvrir aux différents intervenants le potentiels du bâtiment à la fois économique et écologique, à travers des expositions & démonstrations, startup éco, éco forum,  rencontres VIP et rendez-vous business one-to-one…

par -

Le nombre de touristes en Tunisie à la fin novembre 2016 s’est élevé à 5,190 millions, ce qui correspond à une évolution de 4,7% par rapport à la même période de 2015. C’est ce qu’a avancé la ministre du Tourisme, Salma Elloumi Rkik. Intervenant à l’occasion de la séance plénière qui se tient actuellement à l’ARP et consacrée à l’examen du budget de son département, la ministre a précisé que cette croissance a touché certains marchés dont notamment le marché algérien (16,7%), russe et les Tunisiens résidents à l’étranger (2,6%). Dans le même contexte, les nuitées ont atteint 16,924 millions, soit une hausse de 10,4%. Jusqu’à 20 novembre dernier, les recettes étaient de l’ordre de 2100 millions de dinars, soit le même chiffre que celui réalisé en 2015.

par -

Le Salon de l’Immobilier, “Soukna Expo”, a ouvert ses portes hier jeudi 6 octobre 2016 au siège de l’UTICA et se poursuivra jusqu’au 9 octobre courant. Un rendez-vous incontournable très attendu par les promoteurs immobiliers, les banques et les décideurs du secteur pour nouer de nouveaux contacts et  partenariats dans le secteur du bâtiment, de la décoration, de l’immobilier et de la promotion de l’exportation. Les agences immobilières, les institutions financières et les assurances n’ont pas manqué l’événement, mais leur nombre était très minime et n’a pas dépassé la trentaine. Les visiteurs ne se bousculent pas aussi. Parmi les sociétés qui ont exposé leurs nouveautés, nous citons : Jnaynet Monfleury, Mena pour la promotion immobilière, SIMPAR, Essaraya Immobilière, TIBA immobilière, Immobilière Chaâbane, société Batilux, Oxallis Immobilière, le croissant immobilière, Hannibal Lease et Banque Zitouna.

Africanmanager a fait le tour du salon et a interrogé plusieurs experts en la matière : Les principales interrogations ont concerné la flambée des prix et le programme du “premier logement” annoncé récemment par le chef du gouvernement. Voici les réponses.

Vers la réforme de la législation

Dans une déclaration à Africanmanager en marge du salon, Néjib Snoussi, directeur général de l’Habitat auprès du ministère de l’Équipement et de l’Aménagement du territoire, a signalé la hausse des prix de l’immobilier en Tunisie, durant ces dernières années, expliquant cela par la pénurie des terrains à bâtir, la hausse des prix des matériaux de construction et le coût élevé de la main d’œuvre.

Néjib Snoussi nous a confié par ailleurs que le ministère de l’Équipement travaille actuellement pour réformer la législation réglementant le secteur et ce, dans l’optique de fournir des terrains prêts pour la construction de logements à des prix bien maîtrisés.

Interrogé sur le programme du “premier logement” récemment annoncé par le chef du gouvernement, le directeur général de l’Habitat a indiqué que ce programme va aider la classe moyenne à acquérir un logement moyennant un auto-financement sous forme de prêt initialement estimé à 20% du prix du logement. Ce prêt est remboursable à des conditions très favorables, a souligné M. Snoussi, ajoutant que ça devient aujourd’hui très difficile pour la classe moyenne d’acheter un bien immobilier.

Il a, dans le même contexte, indiqué que la loi réglementant ce programme est en cours d’élaboration. Des négociations sont actuellement en cours avec le ministère de l’Équipement et toutes les parties concernées dont la Chambre des promoteurs immobiliers afin d’étudier les conditions nécessaires pour bénéficier de ce programme. “Ce programme a également nécessité des concertations avec les banques”, a-t-il dit.

Flambée des prix et pénurie des terrains à bâtir

Quant à lui Faouzi Ayadi, expert dans l’immobilier, a signalé la stagnation des opérations de vente à cause de la flambée des prix du logement et de la pénurie des terrains à bâtir. Du coup, le Tunisien devient de plus en plus incommodé par l’achat d’un logement, surtout avec la dégradation de son pouvoir d’achat. “Le Tunisien est aujourd’hui incapable d’acheter une maison soit en raison de l’impossibilité de fournir l’autofinancement exigé par les banques pour l’octroi des crédits-immobiliers ou à cause de la faiblesse de son salaire”.

Ayadi a sous un autre angle relevé la réticence des étrangers, et même des Tunisiens résidents à l’étranger, par rapport à l’achat d’un bien immobilier, et ce à cause d’un manque au niveau des logements économiques et sociaux, malgré une forte demande en la matière. Et de préciser que les promoteurs immobiliers s’orientent aujourd’hui vers le très haut standing, alors qu’il n’est pas trop demandé, ce qui entraîne une stagnation au niveau des vente dans cette branche d’activités.

S’agissant du programme du “premier logement”, Ayadi a félicité le lancement de telles initiatives, appelant toutefois le gouvernement à faciliter l’application de ce programme en Tunisie et les banques à faciliter les procédures d’obtention de crédits-logement.

Un revenu entre 1700 et 3000 D pour le 1er logement

Pour sa part, le chef de cabinet du ministre de l’Equipement, Khaled Dridi, a indiqué, dans son interview accordée à Africanmanager, que l’initiative du chef du gouvernement relative au programme du premier logement sera lancée avant fin de l’année 2016. Ce programme permettra à la classe moyenne de bénéficier d’un auto-financement estimé à 20% du coût du logement, que prendra en charge l’Etat. Le crédit est plafonné à 150 mille dinars.

Il a ajouté que les personnes qui bénéficieront de ce programme doivent avoir un revenu brut entre 1700 dinars et 3000 dinars, soit plus que 4 fois le SMIG. Une période de remboursement de 12 ans avec une période de grâce de 5 ans a été fixée par ce programme.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux