Tags Posts tagged with "wafa"

wafa

par -

La Tunisie devient, avec le silence des autorités compétentes, le paradis des banques étrangères. Certaines, comme la QNB, achètent actifs et passifs et restent sous le régime du minimum d’impôt pour raison d’assainissement des crédits carbonisés.

D’autres, comme l’UBCI et Attijari Bank, font décider par les conseils d’administration, où les partenaires étrangers sont majoritaires, des conventions d’assistance de tout genre. Des conventions, sur lesquelles leurs banques-mères se sucrent royalement, sans compter leurs parts du bénéfice. Des conventions d’assistance qui donnent la nette impression que les cadres bancaires locaux ne vaudraient presque rien, ne disposeraient pas des compétences requises et devraient ainsi rester en éternelles situations d’apprentissage.

Pour le cas d’Attijari, filiale tunisienne de la marocaine AttijariWafa Bank et dont les états financiers, individuels pour l’exercice 2018 d’Attijari Bank, font apparaître un total du bilan de 8 568,568 MDT et un bénéfice net de 144,931 MDT, on recensait, en 2018, au moins 5 conventions d’assistance.

Notre source ce sont les états financiers mêmes de la banque, cotée en bourse et dont l’action finissait la semaine dernière avec une baisse de 0,29 %, impactée depuis quelques semaines par l’affaire de l’enquête douanière dont elle fait toujours l’objet.

  • Les conventions d’Attijari avec sa banque-mère

Une convention a été signée le 27 mars 2017 entre Attijari Bank et Attijari Wafasalaf, avec pour objet la mise à disposition pour le compte de la banque du savoir-faire, de l’assistance technique, du conseil ainsi que de tout autre service relatif au fonctionnement interne en matière notamment d’industrialisation du crédit à la consommation. Le montant du à Attijari Wafasalaf, figurant au niveau du passif de la banque au 31 décembre 2018, s’élève à 260 mille DT.

Dans le cadre de la convention conclue entre Attijari Bank et AttijariWafa Bank Maroc, autorisée depuis mars 2007 et modifiée en juin 2008, le montant qui figure au passif de la banque au 31 décembre 2018 s’élève à 4,795 MDT relatif aux services d’assistance technique et de conseil.

Une convention conclue le 1er Mars 2010 et modifiée le 19 Mars 2012 entre Attijari Bank Tunisie et AttijariWafa Bank Europe (avec laquelle la banque a des administrateurs communs) et autorisée par le conseil d’administration du 5 juin 2012. Cette dernière assure à travers son réseau d’agences le rôle de relais entre Attijari Bank Tunisie et les clients tunisiens résidents en Europe en matière d’information, de présentation de l’offre bancaire et l’intermédiation dans la distribution des produits et services. Ces services sont rémunérés par une commission intitulée «commission d’activité TRE». Cette commission est négociée annuellement et on n’en connait pas le montant.

Une autre convention entre Attijari Bank Tunisie et AttijariWafa Bank Europe a été signée le 15 décembre 2017 et autorisée par le conseil d’administration du 09 Février 2018, en vertu de laquelle AttijariWafa Bank Europe assure la mission d’offrir et de distribuer en France ses services bancaires exécutés en Tunisie pour les clients tunisiens résidents à l’étranger à travers son réseau en Europe. La charge comptabilisée par la banque au titre de l’exercice 2018 s’élève à 868 M€ [Ndlr : Le grand M est généralement utilisé pour Million !] soit 3,540 MDT et le montant qui figure au passif de la banque au 31/12/2018 s’élève à 9,139 MDT, dit pourtant le rapport des CC de la banque.

Une convention a été signée le 1er janvier 2015 entre Attijari Bank et Attijari Africa, avec pour objet la mise à disposition pour le compte de la banque de l’assistance technique, du conseil et tout autre service relatif à la définition de la stratégie globale de la banque.

En contrepartie des prestations fournies, Attijari Bank a constaté une charge au cours de l’exercice 2018 de 448 M€, soit 1,827 MDT. Le montant figurant au niveau du passif de la banque est de 4,625 MDT.

Au final, ce sont 18,559 MDT qui seront sortis en devises, par la banque marocaine de droit tunisien, des réserves tunisiennes en devises, pour le Maroc. En 2017, c’était déjà plus de 10 MDT en conventions.

  • La rémunération de l’ancien DG d’Attijari dépassait les 1,5 MDT

Les obligations et engagements de la banque marocaine, de droit tunisien, Attijari Bank, envers les dirigeants (charges sociales comprises), se détaillent comme suit :

  • La rémunération et avantages accordés au Directeur Général est composée d’une indemnité fixe et d’un bonus annuel variable selon la réalisation des objectifs. Par ailleurs, le Directeur Général bénéficie d’une voiture de fonction avec la prise en charge des frais d’utilité, des frais de téléphone, des frais de scolarité, des frais de logement et de billets d’avion.
  • La rémunération du Directeur Général Adjoint chargé des activités de support se compose d’une indemnité fixe et d’un bonus annuel selon la réalisation des objectifs. Par ailleurs, le Directeur Général Adjoint bénéficie d’une voiture de fonction avec la prise en charge des frais d’utilité et de la prise en charge des frais de logement et de billets d’avion.
  • La rémunération du Directeur Général Adjoint chargé de la banque de détail se compose d’une indemnité fixe et d’un bonus annuel selon la réalisation des objectifs. Par ailleurs, le Directeur Général Adjoint bénéficie d’une voiture de fonction avec la prise en charge des frais d’utilité et de la prise en charge des frais de téléphone.

par -
Le mouvement Wafa a dévoilé

Le mouvement Wafa a dévoilé, lors d’une conférence de presse, jeudi, ses têtes de liste pour les législatives du 26 octobre 2014. Wafa se présente à ces législatives avec 33 listes dont quatre présidées par des femmes et deux par des indépendants.

Il s’agit de :

-Ben Arous : Azed Badi

-Sousse : Mahmoud Ben Ammar

-Sfax 1 : Anis Belassoued

-Sfax 2 : Anis Elouz

-Kairouan : Noamen Ben Ayed

-Monastir : Sofiène Ben Salah

-Bizerte : Mohamed Hédi Ben Said

-Médenine : Mokhtar Zaghdoud

-Mahdia : Rafik Tlili

-Sidi Bouzid : Moez Hamdouni

-Jendouba : Abdallah Mechaali

– Tunis 1 : Walid Ayari

– Tunis 2 : Hajer Karrai Frikha

-Kasserine : Abdelaziz Saïhi

-Ariana : Mohamed Nouri

-Manouba : Ali Houiji

-Gafsa : Férid Khadouma

-Gabès : Nizar Nouri

-Nabeul 1 : Fedra Najjar

-Nabeul 2 : Ghofrane Trabelsi Hjaiej

-Siliana : Latifa El Ouafi

-Béja : Rabii Abdi

-Kef : Faouzi Khabouchi

-Kébili : Leila Marsit

-Zaghouan : Jalloul Aouina

-Tozeur : Mohamed Talbi Laaroussi

-Tataouine : Abderrahmène Kasser

-Circonscription France 1 : Abdeljaoued Boussalmi

-Circonscription France 2 : Mehdi Jerbi

-Circonscription d’Italie : Nihed Lachheb

-Circonscription d’Allemagne : Nizar Zghal

-Circonscription d’Amérique du Nord et du reste de l’Europe : Mohamed Ellouz

-Circonscription du Monde arabe et du reste du monde : Nadhem Haha

par -
Le mouvement Wafa présidé par Abderraouf Ayadi

Le mouvement Wafa présidé par Abderraouf Ayadi, a rendu public un communiqué dans lequel il a rejeté l’initiative d’Ennahdha proposant un candidat consensuel aux élections présidentielles.

A l’égal d’autres partis politiques, Wafa y voit une tentative de remettre le peuple sous tutelle et de porter atteinte à son droit de choisir son président.

Dans ce refus, Wafa suit l’exemple d’Attakatol et du CPR, ex-partenaires d’Ennahdha dans la Troïka, mais aussi celui d’Aljoumhouri, d’Al Maçar et du Front populaire qui avaient considéré que l’initiative du parti islamiste vise à confisquer le droit à la candidature et à l’élection.

par -
Selon « Al Jarida »

Selon « Al Jarida », le président du mouvement Wafa Abderraouf Ayadi, a indiqué qu’il y a des forces extérieures plus intéressées par le dialogue national.

C’est ce qui se passe, a-t-il dit, c’est vraiment des quotas qui seront suivis par une guerre de partage.

Abderraouf Ayadi a, par ailleurs, affirmé qu’un grand nombre de partis de l’opposition bénéficient de soutiens étrangers, dénonçant dans ce sens l’initiative du dialogue national.

par -
Le dirigeant du Mouvement Wafa

Le dirigeant du Mouvement Wafa, Abderraouf Ayadi, a affirmé , au cours de son allocution à l’ouverture du congrès pour la reddition des comptes (12-13 janvier), que la lutte contre la corruption n’est pas le seul objectif; et que le congrès vise également à lutter contre les outils utilisés pour cacher la corruption, et à proposer des projets de lois relatifs à la lutte contre la corruption .

Le congrès qui s’est ouvert ce samedi 12 janvier au palais des Congrès de Tunis et qui a vu la participation de l’ancien ministre et fondateur du Mouvement des Démocrates Socialistes, Ahmed Mestiri ,est le fruit d’un travail fait durant plusieurs semaines par plusieurs partis et associations de la société civile.

l’Union Générale Tunisienne du Travail, qui voit d’un mauvais œil les initiatives de , Abderraouf Ayadi , n’a pas envoyé de représentant au congrès. Le Congrès Pour la République a pour sa part été représenté par son porte-parole, Hedi Ben Abbès.

par -
Le porte-parole officiel du mouvement Wafa a annoncé qu’une réunion a groupé

Le porte-parole officiel du mouvement Wafa a annoncé qu’une réunion a groupé, mercredi, le mouvement et la partie gouvernementale.

Cité par Bina News, Slim Boukhdhir, a ajouté que le mouvement a réaffirmé son attachement au ministère de la Justice, car, dit-il,  Wafa a un programme complémentaire pour ce ministère, affirmant que, contrairement à ce qui a été rapporté dans les médias, les ministères de souveraineté, font l’objet de discussions avec le Gouvernement.

Il a encore indiqué que les négociateurs du Gouvernement ont émis des « indices positifs » à l’égard des demandes du mouvement Wafa. 

FOCUS 🔍

Carrefour Tunisie, leader de la grande distribution en Tunisie, a remporté le prix du « Meilleur Service Client » de l’année 2019 dans la...

Le meilleur des RS

Culturama, le groupe culturel estudiantin, initie le mouvement à Tunis, appuyé par l'université Mahmoud El Materi, ainsi que des associations écologiques tunisiennes: ACT'UP Tunisie...

INTERVIEW

L’Agence Allemande de la Coopération Internationale en Tunisie (GIZ) envisage d'étendre son assistance technique aux collectivités locales en Tunisie dans le cadre du partenariat...

AFRIQUE

La Banque africaine de développement (BAD) a émis 1,25 milliards de couronnes suédoises (environ 135 millions $) de green bonds d’une échéance de 5 ans,...

Reseaux Sociaux

SPORT