AccueilLa UNEPénurie hydrique : Davantage qu'une histoire d'eau !

Pénurie hydrique : Davantage qu’une histoire d’eau !

Dans le cadre du partenariat tuniso-allemand en matière  de réformes, la coopération Allemande appuie la réforme institutionnelle de la Régie des Sondages Hydrauliques (RSH) au sein du ministère de  l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, (MARHP). Une mission a été officiellement lancée le 18 novembre 2022, lors d’un atelier  ouvert par le  ministre du MARHP, Mahmoud Elyes Hamza.

Seuls 6 puits ont été forés en 2021

Selon ce qui a été confirmé par le  directeur général de l’Agence, Abdessattar Jabri, lors d’un entretien avec African Manager, de nombreux problèmes ont été rencontrés lors de l’exécution de ces tâches, principalement représentées dans le forage de puits, en raison de sa nature administrative actuelle.

Ce projet, a-t-il, souligné,  vise  précisément à changer le caractère administratif de l’Agence d’Exploration de l’Eau et à lui donner plus de flexibilité au niveau de la gestion comme de l’organisation , permettant une augmentation du nombre d’agents publics.

Le ministre de l’Agriculture a indiqué que l’agence, dont la création remonte à 1970, entreprend la mise en œuvre de la politique générale en matière de mobilisation des ressources en eaux souterraines à travers la conduite d’opérations de forage  et d’exploration, notamment dans les zones désertiques et celles  difficiles d’accès.

Il a souligné que l’activité de l’agence a enregistré une baisse notable, le nombre étant passé de 89 puits en 2000 à seulement 6 puits au cours de l’année 2021, et donc sa contribution à la réalisation de puits publics au niveau national est passée d’environ 40% dans les années 90 à 6 % en 2022.

Pour une meilleure mobilisation des ressources en eau

 Le ministre a souligné que l’agriculture est un secteur stratégique d’une grande importance économique, sociale et politique eu égard  à sa contribution à la réalisation des objectifs nationaux en matière de sécurité alimentaire, de création d’emplois, d’équilibre régional et de développement durable. D’autre part, les ressources naturelles, notamment l’eau, se sont détériorées et raréfiées.

Dans le même contexte, Ridha Kabouj, directeur général du Génie Rural et de l’Exploitation de l’Eau au Ministère de l’Agriculture, a indiqué que ledit projet s’inscrit dans le cadre des réformes du secteur de l’eau évoquées dans le nouveau Code des eaux , qui stipule le changement de la nature administrative de l’agence d’exploration de l’eau.

Il a souligné que l’agence a déployé  d’énormes efforts au cours des dernières années pour développer les régions de l’intérieur, en particulier dans les zones difficiles d’accès, et a également contribué à ajuster les prix au niveau du marché, mais sa formule administrative actuelle la place  face à de nombreuses difficultés,  assurant que  le changement de son statut juridique en une institution non administrative contribuera à l’amélioration de son activité.

En assurant l’accès à l’eau potable et à l’eau d’irrigation, la réforme envisagée permettra ainsi à la RSH de mieux contribuer à l’amélioration du niveau de vie et des revenus des populations rurales.

Pénurie d’eau

En somme, Kabouj constate que « la situation de l’eau en Tunisie  est très difficile ». « Nous comptons sur la sensibilisation des citoyens à la nécessité d’économiser l’eau, et nous cherchons également à sensibiliser les agriculteurs à l’importance de cette urgence étant donné que l’irrigation est le plus gros consommateur d’eau », a-t-il dit.

« En Tunisie, nous n’avons pas d’autres options que de préserver les ressources en eau existantes », a-t-il ajouté, rappelant que le pays se situe en dessous du seuil de pénurie d’eau, à raison de 420 mètres ne cubes par personne et par an.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,017SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -