AccueilCulturePremière Biennale de l’Art: Une exposition grandiose sous le thème du Pop...

Première Biennale de l’Art: Une exposition grandiose sous le thème du Pop Art au profit des actions caritatives

Plus de 120 œuvres d’une cinquantaine d’artistes peintres, sculpteurs, céramistes et photographes seront visibles à l’exposition de groupe à vocation caritative prévue du 5 au 8 mars 2021, dans un hôtel à Gammarth.

- Publicité-

Dans un point de presse tenu, mardi, à Tunis, les organisateurs ont dévoilé les grandes lignes de cet évènement artistique phare qui mobilise le plus grand nombre d’artistes après une morosité ambiante qui a paralysée la vie culturelle.

La Biennale de l’art est une exposition placée sous le thème du « Pop Art », un mouvement artistique qui touche aux diverses expressions artistiques (arts, musique, mode..). Les organisateurs veulent faire de cette exposition un rendez-vous fixe qui se tiendra tous les deux ans, sous forme d’une Biennale de l’Art.

Le vernissage est prévu ce vendredi à 16h et sera marqué par une multitude d’activités artistiques et culturelles qui se poursuivront durant les quatre jours de l’exposition qui sera ouverte quotidiennement de 11h jusqu’à 18h30.

Plusieurs personnalités du secteur des arts prendront part à cet évènement organisé par la Société française d’entraide et de bienfaisance (SFEB) en partenariat avec le constructeur automobile Hyundai Tunisie. L’exposition bénéficie du soutien de l’ambassade de France en Tunisie et plusieurs autres sponsors.

Le thème choisi pour cette première édition est le « Pop Art » comme courant artistique apparu en Occident au début des années 50. Ce choix ciblé se veut un moyen pour rajouter de la couleur dans les œuvres des artistes, après une année marquée par une conjoncture sanitaire difficile.

Cette première Biennale devant avoir lieu en novembre 2020, a été reportée en raison de la conjoncture sanitaire exceptionnelle liée à la Covid-19. L’exposition est essentiellement un moyen de booster un secteur lourdement touché à travers une action qui combine l’artistique au caritatif.

La commissaire de l’exposition, Nadia Zouari, artiste peintre, a présenté les artistes qui prendront part à cet évènement. «Plus de 120 œuvres de une cinquantaine d’artistes ont répondu présents à cette exposition, comme Shoof ou El Seed dont l’œuvre est exposée dans les plus grands Musées du Monde».

Elle a évoqué « cette période de la Covid, un peu morose, d’où m’est venue l’idée de faire une exposition sur le thème du Pop Art, selon des critères de sélection assez qualitatifs en harmonie avec ce thème». Selon elle, le challenge pour les artistes participants- qui ne sont pas tous habitués au Pop Art-, était d’intégrer cette technique dans leurs œuvres tout en gardant leur idée artistique habituelle.

Un avant-goût des toiles à exposer et de véhicules en cours de transformation en des œuvres, a été donné au cours de cette rencontre. Deux voitures seront mises à disposition des artistes, Nadia Zouari et Majed Zalila, en vue de les peindre et les transformer en une œuvre d’art mobile.

Des séquences filmées montraient les artistes en train de finaliser leur véhicule-œuvre en optant pour tes techniques bien spécifiques. Les véhicules seront exposés en tant qu’œuvres d’art sous la grande tente, de 800 mètres carré, de l’hôtel où se tiendra l’exposition.

Il y aura deux acquéreurs pour ces œuvres uniques qui traverseront toute la république. Une fois peinte, le différentiel qui existera entre le prix de vente de la voiture normale et la voiture peinte sera reversé au bénéfice des œuvres sociales de la SFEB.

Les organisateurs ont insisté sur une action pionnière durant laquelle leur partenaire mettra à disposition des artistes des véhicules neufs en vue de leur transformation pour la bonne cause.

Pour Michel Delattre, président de la SFEB, «cette manifestation, par sa dimension et le niveau de communication apportera aux artistes tunisiens la visibilité que beaucoup avaient perdu depuis plus d’un an ».

Ce Français installé en Tunisie depuis près de 40 ans, œuvre au service des plus fragiles parmi les français installés dans le pays dont le nombre avoisine les 30 mille personnes (22 tuniso-français et 8 mille français). Actuellement, 300 personnes se trouvent dans une situation difficile et que l’association cherche à leur apporter l’aide nécessaire, a-t-il indiqué.

Après avoir été l’un de ses membres, M. Delattre a pris la direction de la SFEB, en 2017, qui est est « une association peu connue qui travaille dans la confidentialité vis-à-vis des bénéficiaires », ce qui est « l’une de nos qualités », a-t-il ajouté.

Créée en 1882, cette association de secours bénéficie de l’aide du ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères français qui lui accorde une subvention financière de l’ordre de 30 pc du budget annuel de l’association.

Les organisateurs comptent sur la générosité des artistes et du large public pour faire réussir cette exposition-vente de quatre jours. Une partie des revenus issus des œuvres vendues sera versée en faveur des personnes en grande difficulté sociale, médicale ou familiale. Un pourcentage de 40 pc des bénéfices ira au profit des artistes et les 60 pc restants à la Sfeb.

«Grâce à cette exposition beaucoup d’artistes ont retrouvé le sourire et ont mis des couleurs dans leurs toiles», a estimé Michel Delattre faisant référence à cette belle combinaison entre artistique et caritatif pour les causes humaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,683FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,457SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles