AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelRassemblement des membres de la "Campagne nationale contre le référendum" devant la...

Rassemblement des membres de la « Campagne nationale contre le référendum » devant la télévision tunisienne

Les partis politiques membres de la « Campagne nationale contre le référendum » ont organisé, jeudi après-midi, un rassemblement de protestation devant le siège de la télévision tunisienne pour dénoncer « les atteintes à la diversité et à la pluralité dans l’institution par décision politique ».

Ils ont réclamé d’ouvrir les médias publics, notamment la télévision nationale (les deux chaînes), aux voix qui s’opposent au référendum du 25 juillet 2022 pour leur permettre de s’exprimer.

Des représentants des partis le Courant démocrate, Al-Kotb, le Parti des Travailleurs, Al-Jomhouri et Ettakattol, membres de la campagne, se disent persuadés, dans des déclarations à la TAP,  » de l’existence d’une décision politique interdisant aux partis politiques, particulièrement ceux qui s’opposent au président de la République Kaïs Saïed, d’accéder au siège de la télévision et de participer à ses programmes ».

Ils regrettent de voir cette institution publique se transformer en porte-voix du président de la République au service de son projet politique.

Selon le secrétaire général du Parti des Travailleurs, Hamma Hammami, le but de ce rassemblement est de défendre le rôle de la télévision nationale en tant que service public financé par les contribuables.

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) avait mené une grève générale dans les médias publics pour dénoncer ces pratiques, a-t-il rappelé, estimant que ce service public a été fermé aux opposants de Saïed depuis le 25 juillet.

De son côté, Ghazi Chaouachi, secrétaire général du Courant démocrate, a déclaré qu’il s’agit d’un rassemblement symbolique pour exprimer le refus de toute tentative d’assujettissement et d’instrumentalisation des médias publics.

Pour sa part, Issam Chebbi, secrétaire général du parti Al-Jomhouri, estime que l’absence des opposants des médias publics constitue une manipulation de la volonté des Tunisiens. Il a dénoncé « les tentatives de museler l’opposition et d’orienter l’information ».

- Publicité-

2 Commentaires

  1. Bande d’incompétences et de mafia qui a échoué de sa politique et rejetée par le peuple tunisien, cette bande de partis poubelle ne représente pas tous les tunisiens, elle représent moins de 1% de la totalité des tunisiens. Ces menteurs appuyés par la secte sont des charlatants qu’il faut éviter. La TV nationale ne doit pas les inviter à passer des messages contre le Président de la République et contre le peuple. Ils ont toujours utilisé les médias étrangers notamment celle de Al Jazira et France 24 pour semer la zizanie et le désordre dans le pays. Il y a des chaînes privées à leur disposition pour mentir aux tunisiens.

  2. ces malfrats des partis politiques qui ont participé avec les islamistes à la destruction et l’appauvrissement du pays et sa population pendant dix ans ils ne reculent devant rien pour satisfaire leur soif de prendre le pouvoir ils peuvent faire campagne pour le non du projet du référendum ou ne pas participer c’est leur plein droit mais de manifester ou perturber l’ordre public et déranger l’activité des citoyens est intolérable les japonais rarement manifestent dans la place publique et généralement ils le font le soir pour ne pas déranger leurs citoyens

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,007SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -