20.8 C
Tunisie
lundi 26 octobre 2020
Accueil La UNE Sécheresse oblige, la Tunisie importera 16 millions de quintaux de céréales

Sécheresse oblige, la Tunisie importera 16 millions de quintaux de céréales

En Tunisie, la moyenne de consommation nationale annuelle de céréales (blé tendre et dur et orge) est estimée à 25 millions de quintaux. Suite à la baisse de la récolte des céréales pendant la saison 2012-2013, la Tunisie a décidé d’importer près 16 millions de quintaux de blé et orge.

- Publicité-

Selon les données communiquées par le ministère de l’Agriculture, la baisse de production de céréales est due, notamment, au déficit pluviométrique surtout dans les zones de production céréalière du nord et du centre.

« La récolte céréalière ne dépassera pas, cette saison, 13 millions de quintaux, contre 22,7 millions de quintaux au cours de la saison dernière, soit une baisse de 44%. Au cours de la semaine dernière, près de 7,235 millions de quintaux ont été collectés, le volume collecté sera la base référentielle sur laquelle seront déterminées les quantités que le pays est obligé d’importer.

« Cette baisse de production, selon le ministère de l’Agriculture, va nécessiter l’importation des quantités nécessaires à la consommation locale, qui plus est en devises, à un moment où les prix en vigueur sur le marché international ont observé une hausse notable. Ainsi, le prix moyen d’une seule tonne de blé dépasse les 600 dinars alors que l’orge se vend à environ 550 dinars la tonne. Cela risque d’influer sur les cours d’importation en devises ainsi que sur la balance alimentaire commerciale et la balance des paiements », rapporte la même source.

Quel impact de la sécheresse sur la production agricole?

Depuis que la sécheresse a touché plusieurs régions du pays (Kef, à Zaghouan et Siliana..), un impact négatif a été enregistré sur la production agricole d’une manière générale, et sur les grandes cultures et la production animale en particulier.

Les superficies touchées par la sécheresse sont estimées à 548.000 ha situés dans ces régions, ainsi que dans certaines régions du centre, à savoir Kairouan, Kasserine et Sidi Bouzid qui ont été affectées par la pénurie de pluies. Résultat : la récolte ne dépasse pas 5 quintaux par hectare.

Il convient de signaler que près de 1,130 million d’hectares ont été emblavés au cours de la saison 2012- 2013, contre 1,300 million d’hectares, la saison dernière. En outre, les superficies récoltées ont atteint 759.000 hectares actuellement, contre 1 million d’hectares, pendant la saison précédente.

N.B.T

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,333SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles