AccueilActualitésSignature de l'accord sectoriel entre la CNAM et les pharmaciens

Signature de l’accord sectoriel entre la CNAM et les pharmaciens

La convention sectorielle régissant les relations contractuelles entre la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie (CNAM) et le syndicat tunisien des propriétaires de pharmacies privées a été signée jeudi au siège du ministère des affaires sociales, rétablissant le système d’acheminement des médicaments aux adhérents de la CNAM, à travers le médecin de famille.

- Publicité-

« Cet accord portera sur une période transitoire d’une année, allant jusqu’au 21 janvier 2020 et stipule que les parties contractantes sont tenues de poursuivre les négociations et les consultations en vue de parvenir à un accord final valable pour six années », a déclaré à l’agence TAP, Kamel Maddouri, directeur général de la Sécurité sociale au ministère des Affaires sociales.

A cet égard, Maddouri a expliqué que l’essentiel de cet accord stipule le retour à la formule des trois systèmes de soin de la CNAM et la fixation de délais de remboursement des pharmaciens dans une période n’excédant pas les 80 jours en lieu et place de 90 jours. Ceci, en plus de la création d’un système de notification au sein de la direction générale de la CNAM et du ministère des affaires sociales, en cas de non remboursemement du pharmacien dans une période pouvant atteindre 70 jours et d’adopter les dispositions nécessaires.

Le directeur général de la Sécurité sociale a ajouté que le choix de la période d’une année sur laquelle portera l’application de cette convention s’explique par la volonté de procéder à une évaluation exhaustive de la structure de l’assurance maladie, au niveau de ses trois systèmes de soin et de ses relations contractuelles, par le recours à des compétences nationales et internationales et avec la participation de tous les prestataires des services de santé.

« Une évaluation à mis-parcous sera effectuée au mois d’août 2019 visant à déterminer le degré du respect de la CNAM des dates butoires de remboursement, ce qui induira un impact positif sur les liquidités dont dispose la CNAM ainsi que sur les délais de payement des prestataires de services sanitaires », a-t-il ajouté.

De son côté, Béchir Irmani, directeur général de la CNAM, a souligné l’importance que revêt la signature de cette convention, affirmant qu’elle contribuera à une meilleure organisation des rapports avec les pharmaciens, particulièrement au niveau des engagements de remboursement, et parallèlement à la création d’une cellule de suivi à partir de 70 jours. Il a fait état de la préparation d’une nouvelle convention à partir de juillet 2019.

« Cette convention balise le chemin devant un traitement rigoureux, transparent et engageant entre les deux parties, sur une base future consacrant l’usage d’un système informatique à carte, dans l’intérêt des adhérents », a fait savoir Irmani.

Pour sa part, le directeur du Syndicat tunisien des propréitaires des pharmacies privées, Mustapha Laroussi, a déclaré que l’intérêt de cet accord réside dans le prolongement des délais de remboursement et dans sa contribution à réduire les problèmes et à apporter un changement radicale au système d’assurance maladie.

Mohammed Trabelsi, ministre des Affaires sociales, a précisé pour sa part que « l’accord demeure transitoire », du fait que certaines questions doivent encore être approfondies et évaluées depuis la date de leur application en 2006, et ce, dans le but de déterminer son adéquation avec les objectifs tracés, avec le concours des différents partenaires sociaux et des prestataires de services.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,567SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles