36 C
Tunisie
samedi 4 juillet 2020
Accueil Actualités Taboubi: Le gouvernement Fakhfakh est un gouvernement d'austérité

Taboubi: Le gouvernement Fakhfakh est un gouvernement d’austérité

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a déclaré aujourd’hui, mardi, que le gouvernement Elyès Fakhfakh est un gouvernement d’austérité et non pas un gouvernement qui privilégie la dimension sociale.
S’exprimant à l’ouverture des travaux du bureau exécutif élargi consacré à l’examen de la situation générale dans le pays, Taboubi a rappelé que ce gouvernement qui s’est engagé, devant l’Assemblée des Représentants du peuple (ARP), à placer les questions sociales au cœur de ses priorités (défense des catégories sociales vulnérables et marginalisées), s’est transformé, aujourd’hui, à travers les décrets qu’il émet en un gouvernement d’austérité.
Le responsable syndical a ajouté que ce gouvernement formé sur la base d’un document contractuel entre les partis de la coalition au pouvoir est censé travailler en parfaite harmonie avec l’UGTT en vue de développer, promouvoir et restructurer le secteur public.
Selon Taboubi, les chiffres qui circulent sur la situation économique du pays ne correspondent pas à la réalité et que les chiffres réels sont « très choquants », rappelant qu’il avait demandé au chef du gouvernement, lors de son dernier entretien avec lui, de ne rien cacher aux Tunisiens.
L’organisation ouvrière mène, aujourd’hui, a-t-il dit, une bataille « d’existence, de modèle de société, de choix et de souveraineté nationale ». Il a souligné qu’il existe des parties qui veulent détruire la Tunisie, supprimer les institutions publiques et diaboliser l’UGTT qui poursuivra sa lutte en vue de faire échouer ces stratagèmes, a-t-il soutenu.
Par ailleurs, Nourredine Taboubi a annoncé qu’une réunion de la commission administrative est prévue le 14 juin courant et sera suivie de la tenue du conseil national.
Pour sa part, le secrétaire général adjoint de l’UGTT, Bouali M’barki a déclaré aux médias, en marge de cette réunion, que le pays vit une crise politique qui aura des répercussions sur le secteur économique, ajoutant que la situation nécessite l’instauration d’un dialogue national global et que l’UGTT a des propositions pour rapprocher les points de vue et sortir de la crise à travers, notamment, le sauvetage et la réforme des entreprises publiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,209FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,281SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles