AccueilActualitésTerrain de Gammarth : Tarak Dhiab plaide le « recouvrement d’un droit...

Terrain de Gammarth : Tarak Dhiab plaide le « recouvrement d’un droit spolié »

Retraçant la genèse l’affaire du terrain de Gammarth que le ministre des Sports, Tarak Dhiab, cherche à récupérer, son avocat, Nabil Akrimi, a rappelé au journal Attounsia, que son client avait présenté, en 1994, une demande à l’agence foncière touristique, en vue d’acquérir un terrain dans la région de Gammarth, pour y construire un complexe sportif destiné aux stages des équipes sportives.

- Publicité-

La demande a fait l’objet d’un accord de principe, mais en raison des démêlés que Tarak Dhiab avait avec les proches de Ben Ali et qui lui ont valu l’hostilité du régime déchu, l’agence foncière touristique est revenu sur l’accord de principe et a décide de rejeter la demande.

Cependant, Tarak Dhiab, avant de se voir attribuer le portefeuille des Sports, avait, selon son avocat, présenté un recours gracieux et hiérarchique à l’agence foncière touristique lui demandant de réactiver l’accord qui a été annulé, alors que l’autorisation afférente à ce terrain à été octroyée à un gendre du président déchu.

Tarak Dhiab a obtenu gain de cause en s’appropriant le terrain, objet du litige, sans pour autant que soit mentionné le prix du mètre carrer. C’est alors que Tarak Dhiab a chargé son avocat d’obtenir auprès du tribunal de première instance de Tunis, la désignation d’un expert pour la fixation de la valeur du terrain.

Toutefois, le rapport de l’expert n’a pas été accepté par l’agence foncière touristique, et la défense a saisi la justice pour statuer , selon l’avocat, sur une demande de recouvrement d’un droit spolié..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,565SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles