Transparence de l’administration numérique : Un travail de titan!

Transparence de l’administration numérique : Un travail de titan!

par -

Le Plan national stratégique « Tunisie Digitale 2020 » a été développé afin de positionner la Tunisie  en tant que référence internationale du développement numérique  et levier important pour le développement socioéconomique en dotant le pays d’une infrastructure technologique en phase avec une économie moderne.

Cette stratégie a été conçue dans un cadre consultatif large incluant les secteurs public et privé et la société civile à travers un ensemble d’évènements de partage qui ont été organisés dans de nombreuses régions de la Tunisie, regroupant plus de 120 professionnels privés et publics .

« Tunisie Digitale »  s’articule autour de quatre axes intégrant six orientations stratégiques qui sont soutenues par trois structures de pilotage (gouvernance, communication & conduite du changement et financement & budget) et trois structures d’appui (réglementaire et juridique, développement des compétences et confiance numérique).

A travers cette vision, la Tunisie   ambitionne de garantir l’inclusion sociale et réduire la fracture numérique par un meilleur accès à l’information et à la connaissance, par la démocratisation des équipements d’accès, la généralisation de l’accès haut débit et la mise en œuvre du très haut débit.

C’est dans ce contexte que Abdellatif Hmam, secrétaire général du gouvernement a affirmé dans une déclaration accordée mardi 12 novembre 2019 à Africanmanager, que le projet « Tunisie Digitale» comporte une série de principaux axes qui ciblent essentiellement le citoyen d’une manière directe ainsi que toutes les structures de l’Etat.

En marge de la rencontre annuelle des contrôleurs de dépenses publiques 2019, tenue hier à Tunis, Hmam a insisté sur l’importance de la mise à niveau de l’administration numérique dont l’objectif escompté est de renforcer la bonne gouvernance.

Il a, également, précisé que l’application d’un contrôle rigoureux, l’instauration de la transparence et la bonne gouvernance, demeurent un choix social stratégique recommandé par le citoyen, l’entreprise et les acteurs politiques.

Il a, en outre, affirmé que l’option prise en faveur d’une administration ouverte et intégrée au service du citoyen procédait de la volonté d’améliorer la qualité des prestations administratives tunisiennes.

Il est à signaler que le secteur des Tic représente 4.6% du PIB. Signalons aussi qu’il s’agit d’un secteur qui réalise six milliards de dinars dont 20% en 2016 proviennent de l’exportation des services. En 2016, le nombre des diplômés en TIC était de l’ordre de 10.500. La contribution du secteur à l’effort de l’emploi demeure faible, uniquement 2,8% en 2016.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire