AccueilChiffreTunis : Daech tisse sa toile auprès de 300 femmes tunisiennes

Tunis : Daech tisse sa toile auprès de 300 femmes tunisiennes

La nouvelle stratégie de l’organisation terroriste Daech consiste à recruter des femmes facilement manipulables, qui, après le processus d’endoctrinement, finissaient par intégrer ce groupe terroriste .Ces femmes sont utilisées pour fournir des aides logistiques aux terroristes retranchés sur les hauteurs afin de mener des opérations terroristes contre les forces de sécurité et de l’armée.

- Publicité-

Selon des informations citant des sources sécuritaires, près de 300 jeunes filles tunisiennes ont rejoint les rangs des groupes terroristes. Agées entre 20 ans et 30 ans, ces jeunes filles ont été victimes d’un lavage de cerveau mené par leurs époux ou par les groupes terroristes tunisiens auxquels elles appartiennent.

Dans une déclaration à Africanmanager, l‏’expert en sécurité stratégique, Ali Zeramdini a affirmé que « l’élément féminin n’a été jamais absent et ne le sera pas. Les femmes djihadistes demeurent un élément important du point de vue logistique et psychologique. Les terroristes qui sont isolés dans les monts et qui vivent dans des conditions difficiles ont besoin de femmes dans leurs mouvements et dans leurs opérations terroristes. Ces femmes sont manipulées et recrutées par des groupes terroristes via Internet et les réseaux sociaux »a-t-il affirmé.

Sur un autre volet, l’expert a ajouté que « la prolifération du phénomène d’incitation des femmes au Jihad, s’explique essentiellement par la dégradation du milieu familial, les tensions et la précarité des programmes éducatifs. C’est dans ce contexte qu’il a lancé un appel à la société civile et aux institutions publiques afin de lancer des programmes de sensibilisation visant la lutte contre l’envoi et l’incitation des femmes à partir pour le Jihad ».

A rappeler que cinq filles liées à la Katiba d’Oqba Ibn Nadaa et âgées de 25 ans sont impliquées dans l’opération terroriste de Boulaaba qui a causé le décès de quatre martyrs de la Garde nationale. Deux d’entre elles ont été associées à la commission d’une opération terroriste contre les agents de la Garde nationale et les trois autres ont fourni des aides logistiques aux groupes terroristes.

Agée de 15 ans, elle dirige des sites djihadistes

Le rôle des jeunes filles et des mineures ne concerne pas la surveillance des personnes ciblées, mais aussi l’administration de sites spécialisés dans le Djihad. C’est ce qu’a rapporté « Akher Khaber » dans son édition de ce mardi.

D’ailleurs, une fille de 15 ans appartient à la cellule terroriste arrêtée récemment qui a planifié le projet d’attaque du ministère de l’intérieur.

La même source a ajouté que la fille en question était parmi les responsables de l’aile informatique de Katibet Ibn Nafaa retranchée à Djebel Chaambi.

Nadia Ben Tamansourt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,577SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles