AccueilActualitésTunisie : La Bourse fait du lobbying.

Tunisie : La Bourse fait du lobbying.

«Après une première visite effectuée le 4 août 2011, le Parti Ettakattol a manifesté de nouveau son intérêt pour la Bourse de Tunis, et une délégation présidée, cette fois-ci, par son Secrétaire général, Mustapha Ben Jaafar s‘est rendue, le 2 novembre, dans les locaux de la Bourse. La rencontre a donné encore une fois à la Bourse de Tunis l’occasion de présenter, outre son rôle de plateforme d’échange moderne et performante, la capacité du marché financier à collecter et mobiliser l’épargne publique et institutionnelle et répondre aux besoins des promoteurs de projets et de l’Etat.

- Publicité-

Dans ce cadre, les dirigeants de la Bourse et les administrateurs ont insisté sur le fait que la dynamisation et l’approfondissement du marché requièrent qu’une réelle volonté politique le propulse enfin au statut de mobilisateur de l’épargne longue et de pourvoyeur incontournable de financement sain de l’économie. Ce financement par le marché permettra d’alléger la pression qui pèse sur le système bancaire et sur le budget de l’Etat. Les responsables du parti Ettakattol ont, à leur tour, développé leur vision d’un système financier où les différents acteurs œuvrent de manière transparente, coordonnée et complémentaire pour assurer un financement sain de l’économie, ce qui passe nécessairement par une fiscalité allégée et plus juste, et par une gouvernance plus saine, que ce soit dans les sociétés publiques ou privées.  Mustapha Ben Jaafar a indiqué que lui-même et son équipe tireront les leçons de cet échange d’idées et que son parti œuvrera pour développer le marché boursier pour hisser l’économie vers le cap souhaité». C’est ce qui ressort d’un communiqué de presse dont nous avons reçu copie.

Selon nos informations, cependant, ces contacts avec les «nouveaux gouvernants» font partie d’un lobbying qu’exerce  la bourse pour essayer de pousser vers un renforcement de la cote par l’introduction de quelques entreprises parmi les confisquées, la conviction étant désormais faite, chez les partis issus des élections du 23 octobre 2011, de la nécessité de privatiser les entreprises confisquées, selon ce qu’a déclaré, mercredi dernier, Mohamed Ben Romdhane

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,453SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles