AccueilActualitésTunisie : Les étudiants des facs privées ont presque doublé !

Tunisie : Les étudiants des facs privées ont presque doublé !

Le nombre des étudiants inscrits dans les établissements universitaires étatiques a enregistré une baisse durant les cinq dernières années, a indiqué lundi Slim Khalbous, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique lors d’une séance d’audition, tenue lundi à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), par la commission des affaires culturelles, de l’éducation et de la recherche scientifique, pour présenter le budget du ministère pour l’année 2018.
Le nombre des étudiants inscrits lors de cette année universitaire est de l’ordre de 243 mille étudiants contre 339 mille étudiants en 2011/20012, a précisé Khalbous.
Une augmentation du nombre des étudiants a été par contre enregistrée dans les établissements universitaires privés avec 32 mille étudiants au cours de cette contre quelque 17 mille en 2011/2012.
Huit nouvelles universités seront inaugurées en 2018, a encore annoncé le ministre, soulignant que les efforts sont déployés pour achever les projets en cours de réalisation.

- Publicité-

Khalbous a estimé que l’inadéquation entre les spécialités et les besoins du marché du travail s’explique par l’absence de données précises relatives au besoin du marché, donnant lieu à des difficultés dans l’élaboration de stratégie qui aide à surmonter ces entraves. Il a signalé à ce propos que le ministère se penche actuellement en coopération avec le ministère de la formation professionnelle et de l’emploi ainsi que l’instance de l’évaluation, de l’assurance qualité et de l’accréditation (IEAQA) sur la détermination de ces données.

Quelque 80 centres professionnels ont été crées pour réaliser une formation adéquate au marché du travail et ce en partenariat avec l’étudiant et l’enseignant encadreur.
Le problème d’encadrement évoqué récemment par les enseignants, a été résolu, selon Khalbous, avec l’élaboration d’un texte juridique déterminant et organisant la question d’encadrement.
S’agissant des restaurants universitaires qui manquent de ressources humaines et ont été même fermés, le ministre a affirmé qu’une solution a été trouvée.
8 restaurants fermés à Sidi Thabet, Kairouan, Sidi Bouzid, Mahdia, Sousse, Kasserine, Ariana, et Carthage, seront rouverts avant la fin de l’année, a-t-il encore confirmé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,565SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles