AccueilLa UNETunisie-UE: Le vade-mecum à suivre

Tunisie-UE: Le vade-mecum à suivre

Suite à l’annonce faite le 13 décembre 2021 par le Président de la République, aïs Saied, concernant la feuille de route rétablissant la stabilité et l’équilibre institutionnels, l’Union européenne a réaffirmé sa volonté de soutenir la Tunisie, en tant que partenaire proche, sur la voie de la consolidation démocratique.

Bien que les réponses politiques de l’UE à la transition de la Tunisie aient évolué en fonction des défis changeants auxquels le pays a été confronté, elles ont produit des résultats décevants pour ce qui est d’aider la Tunisie à relever ses défis socio-économiques et n’ont pas réussi à conclure un accord de libre-échange approfondi et complet, fait observer le think tank indépendant tunisien Initiative méditerranéenne de développement (MDI), Son fondateur Ghazi Ben Ahmed, souligne  que la recherche du consensus est essentielle pour atténuer le risque politique et mettre en œuvre des programmes qui seront acceptés par les parties prenantes.

« Nous avons besoin de politiques européennes plus ambitieuses en Tunisie ainsi que dans la région sud-méditerranéenne au sens large, afin de nous engager dans le développement d’une histoire positive basée sur la communication et l’appropriation et de fournir ensemble l’échelle d’action nécessaire », estime-t-il.

Le nouvel agenda pour la Méditerranée marque un nouveau départ dans les relations euro-méditerranéennes. Il est construit en tenant compte des intérêts et des défis communs. Il démontre également que l’Europe souhaite contribuer directement à une vision à long terme de la prospérité et de la stabilité du partenariat du Sud, notamment en ce qui concerne le redressement socio-économique après la pandémie de COVID-19. Pour aider à atteindre cet objectif, l’UE a mis en place l’année dernière un nouveau plan économique et d’investissement pour le voisinage sud, qui vise à allouer jusqu’à 7 milliards d’euros pour la période 2021-2027 dans la région afin de mobiliser jusqu’à 30 milliards d’euros d’investissements privés et publics au cours de la prochaine décennie.

L’acceptabilité des réformes

Alors que de vastes discussions sur ce que les pays du Nord et du Sud de la Méditerranée peuvent réaliser ensemble ont eu lieu, les fonctionnaires de l’UE supposent souvent qu’une fois que le public aura compris les avantages de la réforme, il la soutiendra. Mais l’expérience a montré que le simple fait d’éduquer les publics et de diffuser des informations n’entraîne pas l’acceptation de la réforme et ne garantit pas son adoption.

Si les avantages l’emportent sur les coûts, pourquoi les programmes de réforme se heurtent-ils si souvent à une résistance ? Voici quelques raisons mises en évidence par la Banque mondiale :

+ Les principales parties prenantes comprennent mal la question et la manière dont elle affecte leurs propres intérêts.

+ La conception technique la plus solide ne peut entraîner de changement si ceux qui mettent en œuvre les changements, et qui vivront avec ces changements, ne comprennent pas, n’acceptent pas et ne s’approprient pas les nouvelles politiques ou réglementations.

+ Si les réformes peuvent bénéficier à un grand nombre de personnes, elles peuvent désavantager fortement un petit nombre de personnes qui jouissent de privilèges et peuvent former une minorité très bruyante.

+ Faibles canaux de transmission des parties prenantes aux décideurs. Il peut y avoir peu de mécanismes institutionnalisés permettant aux parties prenantes de communiquer leurs souhaits aux principaux décideurs.

L’UE devrait donc consacrer plus de temps et de ressources à l’élaboration de campagnes de communication efficaces et stratégiques pour soutenir la défense des politiques et la mise en œuvre des réformes, recommande MDI. Elles devraient s’appuyer à la fois sur la recherche et sur des études de cas pour mettre en évidence les bonnes pratiques et dégager les leçons de l’expérience acquise dans le cadre d’une série d’initiatives de l’UE. L’Union européenne devrait utiliser des mécanismes de communication stratégique pour relever les défis de la réforme et mettre en évidence les réussites, les innovations et les cas où la communication aurait dû être introduite. La mise en place d’un environnement favorable aux entreprises et l’adhésion des parties prenantes aux réformes contribueraient à la mise en œuvre de l’Agenda pour la Méditerranée, à la stimulation d’un développement économique durable et à la construction de sociétés plus inclusives et égalitaires.

Une nouvelle approche basée  sur le changement climatique

Un bon exemple pour illustrer cette nouvelle approche est le changement climatique, qui cause déjà une détresse majeure aux sociétés, aux économies et aux infrastructures méditerranéennes, affectant la sécurité alimentaire et hydrique et la stabilité régionale, souligne le think tank. Et pour lutter contre le changement climatique, l’UE s’est dotée d’un ambitieux programme « Green Deal », qui prévoit l’achat de grandes quantités d’électricité verte à l’avenir. S’il est logique de travailler ensemble sur la transition verte pour utiliser les abondantes ressources en soleil, en vent et en eau qui existent dans la région méditerranéenne et construire un système énergétique entièrement nouveau, basé non plus sur le pétrole et le gaz, mais sur l’électricité verte et l’hydrogène, une approche holistique de l’engagement des parties prenantes et de la communication est nécessaire pour informer, persuader, engager et obtenir le soutien des publics clés et également identifier et hiérarchiser les principales parties prenantes de la réforme.

Passer des combustibles fossiles aux sources d’énergie renouvelables est autant une nécessité pour notre avenir commun qu’une opportunité de diversification économique et de croissance sur les deux rives de la Méditerranée, mais il faut encore identifier les changements de comportement qui permettront la réforme, élaborer des stratégies d’engagement proactives et planifiées, et concevoir des approches stratégiques et crédibles pour communiquer avec les parties prenantes.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,000SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -