AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelUn deuxième lot de mesures d’assouplissement, avant fin juin

Un deuxième lot de mesures d’assouplissement, avant fin juin

Un deuxième lot de mesures d’assouplissement et de relance de l’activité économique est prévu avant fin juin 2022, après les mesures d’urgence économique annoncées 1er avril 2022, a fait savoir, jeudi, le ministre de l’Economie et de la Planification, Samir Saied.

Présent  à la réunion « administration-entreprises françaises installées en Tunisie » organisée, le 26 mai 2022, conjointement par la Chambre Tuniso-Française de Commerce et d’Industrie et l’Agence de Promotion des Investisseurs Extérieurs (FIPA), le ministre a ajouté qu’après la récente suppression d’une deuxième liste de 25 autorisations à l’exercice d’activités économiques, les travaux sont engagés pour établir la liste négative des activités qui resteront soumises à autorisation, consacrant ainsi, la liberté d’investir énoncée par la loi de 2016, selon un communiqué publié vendredi, par la CTFCI.

Et d’enchaîner « la liberté d’’investissement sera consacrée avant la fin de l’année en cours et de nombreux verrous devraient sauter ».

Le ministre a estimé qu’ »à la faveur de la vision Tunisie à l’horizon 2035 et du plan triennal 2023-2025, dont la première version sera prête avant la fin du mois de juin prochain, le pays offre désormais des perspectives et dispose d’une stratégie dont les axes ont fait l’objet d’une large concertation ».

Réagissant aux préoccupations des entreprises françaises installées en Tunisie, exprimées lors du débat qui a réuni plus de 100 chefs d’entreprises à participation française, les représentants des différentes structures administratives ainsi que les responsables du pôle économique français en Tunisie, Saied a indiqué que des équipes mixtes associant l’administration tunsienne et les représentants des entreprises étrangères installées en Tunisie seront bientôt constituées et se réuniront périodiquement pour se concerter sur les solutions aux obstacles à l’origine du ralentissement de l’investissement étranger.

Le ministre a ajouté que 12 équipes de travail ont d’ores et déjà été mises en place pour améliorer l’environnement des affaires. Il s’agit d’une sorte de dialogue public-privé qui a pour ambition d’ inventorier les problèmes et de mieux les traiter, s’agissant notamment de l’entreprenariat, du climat des affaires, de la logistique, des problèmes fonciers et de l’accès au financement…

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,006SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -