AccueilLa UNEUn nouvel espace de vente des dattes «Du producteur au consommateur»

Un nouvel espace de vente des dattes «Du producteur au consommateur»

Dans la rue Habib Bourguiba dans la capitale, l’exposition des produits se poursuit dans la zone de vente des dattes du producteur au consommateur, qui a débuté le 23 février et se poursuivra jusqu’au 3 mars prochain.

L’espace enregistre quotidiennement une demande croissante de la part des clients qui ont confirmé que les prix sont « raisonnables » par rapport aux prix négociés sur les marchés conventionnels. « C’est t une opportunité d’acheter des dattes et leurs produits dérivés en quantités importantes et à des prix compatibles avec leur capacité d’achat, surtout à l’approche du mois sacré du Ramadan », a déclaré l’un d’eux à Africanmanager ar.
Les prix variaient de 3 dinars par kilogramme à 10 dinars, des « prix abordables », selon un certain nombre de visiteurs de l’espace qui ont confirmé que les prix sur les marchés réguliers ne sont pas inférieurs à 14 dinars.

De leur côté, maints commerçants ont exprimé leur appréciation pour l’expérience de vente du producteur au consommateur, car elle offre à l’agriculteur l’occasion de faire du commerce et de connaître les besoins du consommateur, et c’est aussi l’occasion d’offrir des produits à des prix bien inférieurs à ceux proposés dans les espaces commerciaux.

Du producteur au consommateur

De son côté, Mongi Souissi, responsable  au Groupement interprofessionnel des dattes ( GIDattes), a indiqué que l’espace  accueille  19 exposants du gouvernorat de Kébili et 19 de Tozeur, et qu’il vise, en premier lieu, à aider les agriculteurs à promouvoir leurs produits, et dans le même temps, à permettre aux citoyens d’acheter des dattes de bonne qualité à des prix acceptables.

En préparation du mois de Ramadan, le ministre de l’Agriculture, de l’Eau et de la Pêche, Abdel Moneim Belaati, a procédé, le 23 février dernier, à l’ouverture d’un espace de vente de dattes du producteur au consommateur à l’avenue Habib Bourguiba, baptisé « Semaine des Dattes », où il s’est  informé du processus de vente, des prix et de la qualité des produits  proposés. Il a  recommandé que les producteurs  œuvrent  à préparer bien à l’avance la saison à venir en nettoyant l’oasis et en appliquant le protocole sanitaire requis  afin de préserver la qualité du produit.

Il a également écouté les préoccupations et les propositions des producteurs exposants, qui ont exprimé leur appréciation pour cette manifestation annuelle qui les aidera à promouvoir et à faire connaître davantage leurs produits, et ont salué les efforts déployés par le ministère pour faire de la saison un succès en termes de fourniture d’équipements et de moustiquaires renforcées, en plus d’intervenir auprès des banques pour faciliter le processus d’obtention de prêts saisonniers.
L’espace de vente regroupe environ 38 exposants issus des producteurs de dattes des gouvernorats de Kébili et de Tozeur et est dédié à la vente de différents types de dattes, dont la Deglet Nour et les dérivés de dattes (café de dattes, sirop, vinaigre, sucre) à des prix avantageux.

3,5 millions de palmiers en Tunisie

Il est à noter que la Tunisie produit environ 200 types de dattes, dont les plus importantes sont « Deglet Nour », « Al-Futaimi », « Lakhawat », « Kantah » et « Al-Alig » s’étendant sur plus de 40 000 hectares et comprenant 5,4 millions de palmiers, parmi lesquels 3,5 millions de palmiers produisant de bonnes variétés.

Selon les derniers indicateurs statistiques publiés par l’Observatoire national de l’agriculture, les recettes tunisiennes des exportations de dattes ont augmenté de 23,4% et ont atteint une valeur de 448,6 millions de dinars au cours des quatre premiers mois de la campagne 2023/2024 (jusqu’à fin janvier 2024) par rapport à  la même période de la saison 2022. / 2023.

La quantité de dattes exportées au cours de la même période a été estimée à 70,3 mille tonnes, soit une augmentation de 18,9% par rapport à la campagne 2022/2023.
L’Observatoire a également indiqué que le prix moyen à l’exportation a enregistré, au cours des quatre premiers mois de la campagne, une hausse de 3,8% et a été estimé à 6,39 dinars par kilogramme, contre 6,15 dinars par kilogramme lors de la campagne 2022/2023.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -