18 C
Tunisie
lundi 18 janvier 2021
Accueil La UNE Une nouvelle vie pour les quartiers précaires et dégradés !

Une nouvelle vie pour les quartiers précaires et dégradés !

La réhabilitation des quartiers précaires et dégradés, surtout dans le Grand Tunis, a démarré presque simultanément avec l’avènement du nouvel Etat indépendant tunisien Mais ce n’est que récemment qu’un autre regard a commencé à être posé sur la question, basé, de surcroît, sur une nouvelle vision de la ville. Une idée force qui s’insère dans des projets auxquels sont associés aux côtés de l’Etat tunisien, divers intervenants européens, notamment, l’Union Européenne, la Banque européenne d’investissement, et l’Agence française de développement, et qui convergent vers le mieux-être de ceux  qui vivent et vivront dans ces espaces, et pour l’intérêt collectif

- Publicité-

Ces projets et réalisations s’articulent dans le cadre d’un programme de rénovation de plus de 150 quartiers sur l’ensemble de la Tunisie. Deux d’entre eux bénéficiant d’un financement européen,  ont reçu dernièrement la visite d’une délégation européenne, d’abord un quartier de la commune de Mohammedia réhabilité et équipé par l’Agence de Réhabilitation et de Rénovation Urbaine (ARRU), et ensuite la  station de traitement des eaux usées de Sud Méliane à Rades, projet qui s’inscrit dans le programme de dépollution de la Méditerranée (DEPOLMED)

Dans le cadre de ces programmes, l’ARRU réalise dans des quartiers précaires des travaux de voirie et d’assainissement, installe l’éclairage public, aménage des espaces publics de loisir et construit des équipements socio-collectifs comme des terrains et salles de sport, des bibliothèques ou des maisons de quartier qui transforment la vie des habitants de ces quartiers et favorisent le vivre ensemble. Dans certains quartiers sont aussi implantés des locaux d’activités répondant à la demande économique locale et créant de l’emploi pour les habitants.

A Mohammedia, environ 6 000 habitants ont bénéficié des travaux de réhabilitation et d’équipement. L’ARRU a rénové 7 km de voirie et installé 242 points lumineux, facilitant les déplacements dans le quartier de nuit comme de jour. Le programme a également permis d’élargir l’offre d’activités de loisirs via la construction d’un terrain de sport extérieur et d’un complexe sportif et culturel. Enfin, l’ARRU a bâti un local d’activité économique utilisé aujourd’hui par une entreprise textile, et créant ainsi une trentaine d’emplois dans le quartier.

Un nouveau programme, qui portera sur 150 nouveaux quartiers, est aujourd’hui en cours de préparation. Il impliquera davantage les municipalités et les citoyens des quartiers, il intégrera un programme de logements à prix abordables, et permettra une meilleure qualité environnementale des projets.

Réduire les pollutions des eaux usées

Cette visite marque le lancement des travaux de réhabilitation et d’extension de la station de traitement des eaux usées de Sud Méliane à Rades. Ces travaux rentrent dans le cadre du programme de dépollution de la Méditerranée, DEPOLMED, cofinancé par l’Agence Française de Développement, l’Union européenne et la Banque européenne d’investissement. D’un montant de 140M€ (460MDT) programme DEPOLMED a pour objectif de réduire les pollutions hydriques. Il prévoit de réhabiliter et d’étendre les 4 stations d’épuration : Sud Méliane, Sousse Hamdoune, Jedaida et Kélibia, ainsi que l’installation ou la rénovation d’environ 540 km de réseaux, 53 stations de pompage et 29 000 boîtes de branchement. Ce programme permettra de raccorder 60 000 habitants aux réseaux d’assainissement et améliorera la qualité du service pour près de 1,2 million de personnes.

324.000 foyers  dépollués

« La Tunisie est le pays le plus urbanisé de la région Maghreb-Proche Orient. Avec l’Union européenne, nous soutenons la politique de développement urbain engagée par les autorités tunisiennes. Au-delà de l’accès aux services de base, cette politique permet de créer des opportunités dans les quartiers et de réduire les inégalités. C’est un travail considérable, et je me réjouis que cette approche ait déjà permis d’améliorer concrètement la vie de centaines de milliers de Tunisiens et de Tunisiennes, comme ici à Mohammedia, dans le Grand Tunis », s’est félicité l’ambassadeur de France en Tunisie, André Parant.

 «  Dans un contexte financier contraint pour la république tunisienne, la mise à disposition de fonds européens sous forme de subvention (presque 100 millions d’euros depuis 2011) a permis aux projets de réhabilitations des quartiers défavorisés de dépasser la délivrance de services de base vers des services plus avancés comme la création de l’employabilité au sein de ces quartiers ou le développement des outils de prévention et de contribuer ainsi à l’amélioration des conditions de vie de ses habitants »,a indiqué , pour sa part, l’ambassadeur de l’Union Européenne,  Marcus Cornaro . Ila annoncé que le programme DEPOLMED bénéficiera à 324.000 foyers, à travers des œuvres de réhabilitation de stations d´épuration, des travaux d´extension des réseaux de collecte des eaux usées ainsi que grâce à une capacité renforcée de l’Office National de l’Assainissement (ONAS) et du Centre du Centre International des Technologies de l’Environnement (CITET) dans des domaines clefs de leurs missions. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

105,822FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles