AccueilLa UNEVers des lignes de crédits pour lutter contre les constructions anarchiques !

Vers des lignes de crédits pour lutter contre les constructions anarchiques !

Les institutions financières arabes devront mettre en place des lignes de crédits avec des conditions préférentielles pour contribuer à la lutte préventive contre les constructions anarchiques, recommandent les participants au 6ème Congrès Arabe de l’Habitat.

- Publicité-

Les congressistes ont appelé à la nécessité de traiter la question des constructions anarchiques d’une manière plus globale qui prend en considération les divers aspects économiques et sociaux.

Il s’agit, également, de créer des observatoires relevant des institutions gouvernementales qui se chargeront du suivi et de l’analyse de ce phénomène, selon  » la Déclaration de Tunis « , publiée à l’occasion de la clôture du congrès qui s’est tenu, les 22 et 23 décembre 2020.

Les ministres arabes du logement et de la reconstruction ont préconisé dans ce document composé de 13 recommandations  » de créer une plateforme arabe interactive pour l’échange d’informations, d’expertises et d’expériences dans le domaine des études stratégiques prospectives afin de réduire le phénomène des constructions anarchiques et assurer l’efficacité des interventions « .

Ils ont souligné la nécessité de renforcer les partenariats entre les acteurs des secteurs public et privé, les collectivités locales, la société civile et les universités pour approfondir les études et identifier les facteurs et mécanismes de développement de ce phénomène. Il s’agit, également, de développer les législations relatives à la spéculation immobilière et à la fiscalité en vue de régulariser la question de vente de terrains en dehors les plans officiels.

Ce congrès tenu sous le thème  » L’habitat anarchique et les politiques et stratégies de développement des zones anarchiques et de lutte contre leur expansion « , a mis l’accent sur la nécessité de réviser les plans d’urbanisme dans le sens d’une prise en compte des spécificités sociales, économiques et culturelles de tous les habitants, notamment, les personnes à faible revenu, pour identifier des solutions aux constructions anarchiques.

Accompagner les riverains dans les actions de restauration

Les ministres ont souligné l’importance du renforcement du rôle de contrôle des autorités du tutelle au niveau des municipalités et des autorités régionales tout en les dotant des pouvoirs requis (juridiques et financiers) pour assurer la rapidité d’interventions.

Ils ont appelé à accompagner les habitants des bidonvilles dans l’amélioration et la restauration de leurs habitations dans le cadre d’ateliers participatifs pour s’orienter davantage vers le respect des législations urbaines.

Ce document a mis l’accent sur l’importance d’octroyer des incitations financières, immobilières ou fiscales au profit du secteur privé afin de booster la mise en œuvre de programmes de logements sociaux et de réviser les politiques de réhabilitation des bidonvilles.

Cette déclaration et les interventions des participants seront soumises à la Ligue Arabe pour généraliser la publication des données auprès des pays membres.

Ce 6ème congrès s’est tenu par visioconférence avec la participation de plus de 20 conférenciers des pays membres de la Ligue des Etats Arabes, en plus du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat).

A l’échelle de la Tunisie, est instamment préconisée une  meilleure gestion  des terres domaniales non-exploitées, notamment celles situées près des pôles des grandes villes en les érigeant en des centres urbains correctement viabilisés et capables d’atténuer les pressions sur les zones urbaines déjà existantes.

De même, les programmes de sauvegarde et de réhabilitation des anciennes Médinas devraient être optimisés en collaboration avec les autorités compétentes afin d’y améliorer les réseaux d’assainissement, l’éclairage public, les actions de propreté, la sécurité. L’objectif de ces actions est de « retenir leurs habitants qui se trouvent souvent contraints de quitter ces anciennes villes, voire même de se réfugier dans des zones anarchiques faute des commodités nécessaires ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,434SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles