Tags Posts tagged with "Alkimia"

Alkimia

par -
0

La production des neuf premiers mois 2016 a enregistré une baisse de 4,58% par rapport à la même période de 2015 et 47,83% par rapport à la capacité nominale de l’usine, pas à cause des troubles sociaux comme s’était le cas en 2015 mais pour des raisons commerciales.

Le volume de ventes de STPP a enregistré ainsi une baisse de 9,33% par rapport à la même période de 2015 passant de 54450 à 49 369 tonnes. En effet, la fermeture de l’usine aux mois de Juin et Juillet 2015 était fatale, puisque à la reprise en août 2016 la plupart des clients se sont adressés à la concurrence ou ont décidé de substituer le STPP par d’autres produits moins chers, même de moindre efficacité. Cette situation a perduré en 2016 en raison de la pression exercée par les concurrents russes et chinois, particulièrement sur l’Inde, marché cible de la Société où ils ont pratiqué des prix de vente de plus en plus bas.

Le chiffre d’affaires total a chuté d’environ 12,22% passant ainsi de 102 714 498 DT au 30 Septembre 2015 à 90 166 600 DT au 30 septembre 2016.

Les prix des matières premières dont notamment l’acide phosphorique ont enregistré des baisses depuis le début de cette année. Cette baisse n’a malheureusement pas profité à la Société puisque la baisse des prix de vente du STPP a été plus importante.
Les investissements, enregistrés au 30 Juin 2016, concernent notamment le renouvellement des outils de production et l’acquisition d’un système de cogénération pour un coût total de 6 000 000 DT, qui va contribuer à l’allègement de la facture énergétique.

par -
0

La production de l’année 2015 a enregistré une baisse importante de 29,67% par rapport à celle de l’année 2014 et ce en raison du manque d’acide phosphorique, occasionné par les sit-in observés dans le bassin minier de Gafsa et à Gabès qui ont empêché la livraison du phosphate brut à Gabès. Le manque d’acide phosphorique a, en effet, entrainé une marche réduite et l’arrêt total de l’Usine durant les mois de Juin et Juillet 2015.

dc21212

La production cumulée au 31 Décembre 2015 ne représente de ce fait que 224 jours d’activité sur 360 jours, soit un déficit de production de 52 800 tonnes, pour une production nominale de 140 000 tonnes par an. L’arrêt de la production a amené la Société à déclarer le 21 Mai 2015 «la Force Majeure» et à arrêter toute livraison de STPP à ses clients durant les mois de Juin et Juillet 2015. Les ventes de STPP ont enregistré ainsi une baisse conséquente, passant de 124 491,500 tonnes en 2014 à 84 295 tonnes en 2015. En 2015 aussi, le chiffre d’affaire global d’Alkimia a baissé de 201,879 MDT à 155,741 MDT seulement. En face, la dette d’Alkimia passait de 7,9 MDT à plus de 13 MDT dont plus de 10 MDT en court terme.

A cette conjoncture locale difficile, s’ajoute celle internationale. Ainsi, note l’entreprise, la sortie totale de la Société du Marché du STPP pendant deux mois a été fatale. En effet, à la reprise de la production au mois d’Août 2015, le marché du STPP a connu des changements importants, structurels et conjoncturels : sur le plan structurel, l’absence de notre STPP du Marché a encouragé certains clients à substituer le STPP par d’autres produits moins chers, même de moindre efficacité, et il sera très difficile de les récupérer.

Sur le plan conjoncturel, l’influence de l’économie chinoise étant prépondérante, les producteurs chinois ont profité de la dévaluation du Yuan Chinois, de la suppression des taxes export et des subventions accordées pour le transport maritime, pour offrir des prix de STPP qui défient toute concurrence. Cette situation a obligé la Société Chimique Alkimia, pour ne pas perdre ses positions sur le Marché, à s’aligner sur les prix offerts par les concurrents chinois à un niveau en deçà des coûts de production.

Le chiffre d’affaires total a chuté d’environ 23% passant de 201 879 198 DT en 2014 à 155 174 107 DT en 2015. Les prix des matières premières ont enregistré une importante augmentation par rapport à 2014, alors que les prix de vente du STPP sur le marché mondial continuent leur baisse, ce qui a impacté négativement les résultats de la Société.

Le montage de l’usine de sulfate de sodium à Ksar Aoun par la filiale « Les Salines de Tataouine » a été achevé au mois de décembre 2015 et les essais de démarrage sont en cours. La pression sur les prix de ventes continue en ce début d’année 2016, mais il est probable que les producteurs chinois révisent leur politique de bas prix entrainant le retour des prix à des niveaux plus raisonnables. Au niveau des matières premières l’année 2016 s’annonce favorable compte tenu de la baisse des prix de l’acide phosphorique sur le marché international, ce qui ne manquerait pas d’améliorer les coûts de production de la Société.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

SPORT