Tags Posts tagged with "convention"

convention

par -
0

Une convention de partenariat sera signée, ce lundi 16 janvier 2017, entre le ministère de l’Industrie et du Commerce et un groupe italien du développement.
Cette convention s’inscrit dans le cadre de la promotion des relations d’amitié et de coopération entre la Tunisie et l’Italie, essentiellement dans le domaine industriel.
Cette convention vient aussi renforcer les compétences techniques des structures d’appui destinées aux petites et moyennes entreprises tout en assurant l’accompagnent nécessaire aux jeunes entrepreneurs.

par -
0

Une convention de partenariat a été signée entre le Centre Technique de l’industrie du Bois et de l’Ameublement (CETIBA) et une délégation camerounaise, composée d’hommes d’affaires désirant investir dans des unités de fabrication de panneaux à base de bois, de meubles et de menuiseries.
Dans une déclaration accordée à African Manager, le directeur général du centre a qualifié cette démarche d’importante, et a indiqué qu’une mission d’étude et d’accompagnement a été confiée au centre pour effectuer le montage des unités de fabrication de panneaux, de meubles et de menuiserie.
Le responsable a rappelé que cette signature intervient dans le cadre de la visite de cette délégation camerounaise en Tunisie ciblant plusieurs unités industrielles du secteur du bois et de l’ameublement.

par -
0

Une convention cadre a été signée ce vendredi 25 novembre entre le Centre Technique du Bois et de l’Ameublement (CETIBA) et le Centre d’Innovation en Ebénisterie et Meuble «INOVEM» au Canada. La signature a eu lieu aujourd’hui lors d’un point de presse organisé à cette occasion en présence du ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Laadhari, de l’ambassadrice du Canada à Tunis, Carol McQueen. Le ministre a dans ce cadre déclaré que cette convention s’inscrit dans une volonté commune des deux établissements de développer leurs capacités en matière d’essai, d’analyse, de recherche, de développement, d’innovation, d’assistance technique et de formation dans les domaines de leurs compétences.
« C’est une opportunité avantageuse pour tirer profit de l’expérience canadienne dans le domaine du bois et de l’Ameublement », a dit le ministre, faisant savoir que cette activité est prometteuse dans la mesure où elle est créatrice d’emplois. De son côté, l’ambassadrice du Canada en Tunisie a indiqué que cette convention permettra de réaliser des projets de recherche dans le cadre des activités des deux centres, tout en échangeant des visites pour s’informer des développements réalisés dans le secteur avec un financement conjoint. Il est à noter que la durée de cette convention est de quatre ans.

par -
0

Une convention de partenariat et d’échange d’expériences a été signée ce lundi 14 novembre 2916 entre l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) et son homologue libyen.
Chawki Tabib, président de l’INLUCC, a mis l’accent sur l’importance de cette convention qui vient à un moment où plusieurs affaires de corruption ont été découvertes ; elles impliquent des Tunisiens et des Libyens.
Ces dossiers concernent également le blanchiment d’argent et la contrebande, qui se font à travers des sociétés internationales.
De son côté, le président de l’Instance libyenne, Noomen Mahfoudh Cheikh, a relevé que cette convention va se focaliser sur le travail technique et l’échange d’expériences entre les deux pays de manière à atteindre cet objectif.
Le responsable a par ailleurs signalé que la Libye a entamé la révision de quelques dossiers touchant l’octroi des financements pour l’élaboration d’une nouvelle stratégie visant le développement du pays. D’après lui, des malversations ont été enregistrées à ce niveau…

par -
0

Le ministre du Transport, Anis Ghedira, a déclaré que les tractations avec l’Union Européenne autour de l’ouverture du ciel tunisien (Open Sky) avancent de manière considérable
Rencontré lors d’un atelier sur le démarrage de l’étude relative à la mise en place d’un plan directeur national des transports à l’horizon 2040, le ministre a ajouté que les efforts des deux parties se déploient afin de trouver d’ici fin décembre 2016 un compromis sur tous les points en relation avec ce sujet.
Le ministre a par ailleurs estimé la signature de la convention d’ici mars 2017, ce qui sera certainement un bon départ pour le secteur du transport mais aussi pour le tourisme tunisien.
Il est à rappeler que les négociations autour de cette question, bien qu’elles aient été retardées à maintes reprises, ont été enclenchées avec l’UE début Mars 2016 après un arrêt, pour s’étaler sur une dizaine de rounds en 2016 et 2017.

par -
0

Dans un entretien téléphonique accordé ce lundi à Africanmanager, le directeur chargé de la communication à la Caisse Nationale d’Assurances Maladies (CNAM), Younes Ben Nejma, a déclaré que la caisse est en train d’honorer ses engagements envers les pharmacies privées, mais avec du retard.
Il a ajouté que cela est du au retard affiché au niveau du recouvrement des cotisations de la CNSS et de la CNRPS, « Ce retard a eu des effets négatifs sur la CNAM, qui demeure incapable d’honorer ses engagements dans les délais fixés », a dit Younes Ben Nejma, précisant que la caisse a besoin de liquidités à hauteur de 1600 millions de dinars pour réaliser cet objectif.
Les ministères des Affaires Sociales et des Finances ont fait des propositions dans ce sens pour solutionner la problème.
La précision de la CNAM vient à un moment où le Syndicat tunisien des propriétaires de pharmacies privées a menacé de mettre terme au conventionnement avec la CNAM, notamment la filière du médecin de famille.

par -
0

Les entrepreneurs ont encore du mal à accéder aux financements traditionnels, d’où la nécessité de recourir à une forme de financement alternatif.

Partant de ce constat, l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation (APII) a choisi la voie du partenariat privé pour relever ce challenge et par la suite contribuer à la réduction du chômage par la création de nouveaux postes d’emplois. Dans ce sens, une convention de partenariat a été signée ce jeudi 22 septembre par l’APII et l’institution de micro-finance Zitouna Tamkeen.

« Ce nouveau partenariat a pour but principal de diversifier les sources de financement de jeunes promoteurs, tout en les aidant à mieux contribuer à la relance économique », a révélé Samir Bechouel, directeur général de l’APII lors d’une cérémonie organisée à cette occasion.

Cette synergie entre les deux organismes permettra aussi d’assurer un meilleur encadrement  aux jeunes investisseurs, notamment dans la phase post-création des projets, toujours selon le responsable. C’est important dans la mesure où plusieurs responsables ont attiré l’attention sur le taux élevé de mortalité des entreprises fraîchement créées, en dépit de l’existence de multiples structures et mécanismes d’appui. Ce taux est estimé à 80%, d’après les derniers chiffres dévoilés par l’APII par la voix de son premier responsable, Samir Bechouel.

Pour le DG de l’APII, la plupart des entreprises qui ne réussissent pas sont victimes de deux facteurs essentiellement qui font obstacle à leur survie en Tunisie et qui sont pointés des doigts par l’ensemble des intervenants, notamment les promoteurs et les corporations professionnelles concernées, et touchent toutes les étapes par lesquelles passe un investisseur. Il s’agit des problèmes de financement, notamment des projets innovants et le manque d’accompagnement.

Comparativement et plus précisément en Afrique du Sud, par exemple, les études ont montré qu’un dollar investi dans l’incubation d’entreprises génère 5 dollars de taxe. Toujours dans ce pays, 80% des entreprises ayant suivi un processus d’incubation survivent à leur troisième année d’existence, contre 20% qui ne suivent pas le processus.

Un nouvel exemple de l’économie solidaire

Pour Zitouna Tamkeen, ce travail s’inscrit dans le cadre d’une approche globale alliant le développement et la promotion entrepreneuriale.

« Ce travail est une réponse à l’ensemble des défis actuels de la Tunisie », a de son coté assuré le représentant de ladite institution Nabil Abdelghani, soulignant qu’il s’agit d’un nouvel exemple de l’économie solidaire et social. Une économie qui cherche à répondre aux besoins d’une catégorie, souvent défavorisée et marginalisée de la population.

«  A travers cette banque d’affaires des pauvres, on voudrait  résoudre le problème de l’accès au financement, mais aussi assurer le suivi de la création des nouveaux projets », a-t-il affirmé.

Toujours selon le responsable, 250 entreprises sont concernées par cette convention qui durera une année renouvelable avec un plafond de 20 mille dinars par projet en 2016 et 300 en 2017.

Les conditions de réussite des entreprises

Côté gouvernemental, l’accompagnement des jeunes entreprises est une méthode éprouvée pour augmenter considérablement le taux de survie des entreprises tunisiennes.

A ce titre, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Laadhari, a mis l’accent sur ce genre de partenariat entre l’APII et Zitouna Temkeen, visant à encourager les jeunes entrepreneurs. «  Cette démarche ne concerne pas seulement l’octroi des crédits, mais aussi la garantie d’un bon accompagnement permettant une meilleure durabilité de notre tissu industriel composé déjà de 98% des PMEs », a-t-il indiqué.

Pour le ministre, c’est une étape importante étant donné que l’entrepreneuriat devrait être un acte volontaire et déclaratif dans un marché où l’autorégulation se fait uniquement par la concurrence et la compétition, loin de la main mise administrative et des autorisations préalables.

par -
0
  La société Al Karama Holding

Une convention de partenariat portant sur le lancement d’un nouveau service « Assurance et assistance » a été signée aujourd’hui, mercredi 22 juin 2016 entre Stafim Peugeot et Assurances Salim.

La signature a eu lieu au siége de Stafim peupeot. Ont procédé à la signature de cette convention la directrice générale de la société Assurances Salim, Dalila  Koubaâ et Abderrahim Zouari, ancien ministre et vice-président de Stafim Peugeot.

par -
0

La Tunisie a été élue, mardi à New York, membre du Comité des droits des personnes handicapées des Nations Unies.

Lors des élections tenues au siège de l’ONU à l’occasion de la 9e session de la conférence des États parties de la Convention des nations Unies relative aux droits des personnes handicapées à New York, la Tunisie a été élue, mardi 14 juin 2016, membre du Comité des droits des personnes handicapées des Nations Unies.

C’est ce qu’a indiqué un communiqué du ministère des Affaires Étrangères. 17 États du monde entier, dont le Japon, l’Arabie Saoudite, la Russie et la Thaïlande, ont participé au vote et c’est le candidat tunisien, Dr. Imededdine Chaker, qui l’a emporté avec 122 voix sur un total de 160, se positionnant ainsi en tête des neuf experts gagnants de ces élections.

Rappelons que le comité des droits des personnes handicapées issu de la convention des Nations Unies est composé de 18 membres, experts indépendants reconnus pour leur intégrité et leur compétence. Ils sont élus pour un mandat de quatre ans et l’élection de la Tunisie constitue une reconnaissance de la communauté internationale à l’égard de la politique tunisienne en matière des droits humains, lit-on dans le même communiqué.

par -
0

Une convention cadre, a été signée, samedi, entre le ministère de l’Education et la Fondation caritative Hédi Bouchamaoui pour la réhabilitation de 12 écoles primaires dans le gouvernorat de Gabès.

La convention vient instaurer un partenariat entre le ministère de l’éducation et la Fondation pour la mise en place d’un projet intégré (éducatif et culturel) dans le but de lutter contre l’abandon scolaire. Elle préconise l’entretien et la réhabilitation des institutions éducatives, la mise à disposition d’équipements et de matériels scolaires et l’appui des activités des clubs et des services fournis par les établissements éducatifs.

En vertu de ce partenariat, 12 écoles prioritaires ont été sélectionnées en collaboration avec la délégation régionale de l’éducation de Gabès. Les premières interventions ont été axées sur les salles de classe, l’infrastructure sanitaire et l’environnement général dans lequel évoluent les élèves. La première phase des travaux a démarré dans 6 écoles. Ils sont en cours de finalisation dans trois écoles avec l’objectif de parachever les travaux de 6autres écoles avant la rentrée scolaire 2016/2017.

La Fondation Hédi Bouchamaoui est une association caritative active dans la région de Gabès. L’association projette d’élargir dans un second temps ses activités et interventions dans d’autres régions de la Tunisie.

par -
0

La Commission des finances, de la planification et du développement au sein de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a entamé ce mercredi 25 mai 2016 l’examen de trois projets d’accords de crédits. Le premier projet concerne une convention de financement signée le 26 janvier 2016 entre la Tunisie et le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) et consacrée à la construction de deux barrages, à la ville de Kalâa (gouvernorat de Sousse) et la ville de Saïdia (gouvernorat de Manouba).

Le deuxième concerne un accord de crédit signé le 3 mars 2016 entre la Tunisie et la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) (groupe de la Banque mondiale) et consacré à un projet de promotion de l’emploi.

Le troisième projet concerne un accord de financement signé entre le ministère et la Banque européenne d’investissement (BEI). Il s’agit d’un contrat de garantie de la deuxième tranche du Prêt Global VI d’un montant de 100 millions euros au profit des banques et des sociétés de leasing.

par -
0

La BIAT vient de signer une convention de partenariat avec le Groupe BSIC (Banque  Sahélo  Saharienne  pour  l’Investissement  et  le  Commerce).  Le  partenariat  qui  porte  sur l’accompagnement des entreprises tunisiennes en Afrique ainsi que la coopération sur divers projets  de développement et d’investissement, confirme la volonté de la BIAT d’accroître les échanges avec  l’Afrique et d’accompagner ses clients qui souhaitent s’y développer.

En présence de la Direction Générale de la BIAT, de celle du Groupe BSIC appuyée par 14 Directeurs Généraux Adjoints des différentes filiales du Groupe, une convention de partenariat a
été signée récemment au siège de la BIAT.

Ce partenariat permettra d’accompagner les clients de la première Banque du pays dans leurs investissements dans la zone « Afrique Subsaharienne » où le Groupe BSIC est présent.
En effet, la Banque Sahélo-Saharienne pour l’Investissement et le commerce (initialement Banque Africaine pour le Développement et le Commerce) est une institution bancaire régionale de la
communauté CEN-SAD.

Fort d’un réseau implanté dans 14 pays, le partenaire apportera l’accompagnement local nécessaire.

Par ailleurs, les deux banques ont convenu de coopérer afin d’encourager les projets de développement et d’investissements en Tunisie et dans les différents pays africains.
Enfin, le partenariat pose aussi les jalons d’un échange d’expertise et de savoir-faire via des programmes de formations et l’organisation de forums économiques.

par -
0

La CNAM ouvrira prochainement des  négociations avec les représentants des cliniques privées pour réviser les tarifs de la prise en charge des soins  et des opérations chirurgicales, notamment celles prévues dans les conventions qui remontent  à 2004, rapporte Mosaïque fm.

Il est à rappeler que les tarifs de prise en charge des opérations à cœur ouvert datent de 1994.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Pour sa première sortie médiatique cette année, la Banque mondiale est optimiste pour la croissance au Maroc. Elle prévoit un taux de 4% en...

SPORT

0
Le bus transportant l'équipe cadets de handball du Stade Tunisien s’est renversé, dimanche 15 janvier, à cause des conditions météorologiques difficiles sur l’autoroute Sousse-Tunis,...