Tags Posts tagged with "Fayçal Tebini"

Fayçal Tebini

par -

Une décision de justice a été exécutée, mardi 7 mars 2017, avec le concours des forces de l’ordre, à l’encontre du député Fayçal Tebini (Voix des Agriculteurs), a indiqué à l’agence TAP le procureur de la République au tribunal de première instance de Jendouba, Tahar Manai.
La décision de justice porte sur l’expulsion de Fayçal Tebini d’une ferme agricole à Jendouba pour occupation et exploitation sans droit ni titre, a précisé la même source.
Le procureur de la République a ajouté que les propriétaires de la ferme, qui avaient porté plainte contre ce député, ont pu ainsi récupérer leur exploitation agricole et réclament des indemnités d’occupation de la ferme agricole (45 mille dinars) située dans la délégation de Balta Bou Aouane (gouvernorat de Jendouba).

par -

Depuis la Révolution, la possession d’une arme de chasse sans autorisation est monnaie courante dans de nombreuses régions en Tunisie, étant donné que la situation sécuritaire n’est pas encore tout à fait au beau fixe.

Des supports médiatiques tunisiens avaient dévoilé qu’en 2012, les fusils étaient vendus au marché noir à des prix variant entre 2.500 et 3.000 dinars la pièce. Plus de 200 fusils de chasse de calibre 12 et 16 ont été confisqués par les autorités.

A cette époque, c’était très facile de trouver des armes dans de mauvaises mains. Pis, des munitions, kalachnikovs ainsi que d’autres joujoux très sophistiqués étaient librement utilisés par des cellules djihadistes retranchées dans les montagnes.

Néanmoins ce fléau a considérablement baissé suite à la multiplication des efforts des agents sécuritaires et des unités de la douane. Des caches d’armes de chasse ont été découvertes, surtout dans le sud tunisien.

45 mille fusils de chasse détenus légalement par des citoyens

Le ministre de l’Intérieur, Hedi Mejdoub, a affirmé lors d’une séance plénière qui s’est tenue ce mardi à l’Assemblé des Représentants du Peuple (ARP) qu’il y a actuellement en Tunisie 45 mille fusils de chasse détenus légalement par des citoyens.

Il a par ailleurs indiqué que son département n’a toujours pas répondu à 50 mille nouvelles demandes d’autorisation de port d’armes de chasse.

Permis d’armes de chasse : Les zones d’ombre

En réaction aux déclarations du ministre, Fayçal Tébini, député du parti la Voix des Agriculteurs, a déclaré ce mardi à l’ARP que les permis d’armes de chasse se vendent partout suite au recours de certaines parties à la corruption et la manipulation.

Il a, dans ce contexte, appelé le ministre de l’Intérieur à ouvrir une enquête approfondie afin de dévoiler les critères qui ont été pris en considération pour accorder les armes à plusieurs demandeurs.

Il a, sur un autre volet, précisé que le ministère de l’Intérieur devrait faire participer les associations de chasse en Tunisie et les députés au processus d’octroi de ces armes aux usagers.

Et d’ajouter : « avoir une arme de chasse est un droit pour toute personne passionnée par ce loisir. Il est ridicule de considérer qu’il y a une relation étroite entre le terrorisme et la possession d’une arme à chasse », a-t-il affirmé…

 

par -

«Les agriculteurs du gouvernorat de Jendouba qui ont été victimes des intempéries survenues les 21 et 22 mars dernier ne sont pas encore indemnisés par le ministère de l’Agriculture. Ces derniers ont subi d’énormes pertes financières et ne sont plus capables de payer leurs dettes. Cette région a été toujours marginalisée par l’Etat et souffre depuis des décennies du déficit de développent et de l’augmentation du taux de chômage », a déclaré Fayçal Tebini, député « des Voix des Agriculteurs »  à l’ARP, ce lundi 8 août 2016 à Africanmanager.

On rappelle que le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Saâd Seddik, avait annoncé le 29 juillet 2016 que près de 16,384 MD ont été consacrés à l’indemnisation des cultivateurs qui ont subi des dommages du fait des vents forts qui ont soufflé les mois de mars et mai 2016.

par -
Des centaines de familles tunisiennes nécessiteuse ont reçu des moutons pour le sacrifice de l'Aïd Al Adha

Le président du parti « la voix de l’agriculteur »  et député à l’ARP, Fayçal Tebini a indiqué dans une déclaration ce lundi 8 août à Africanmanager que l’importation illégale de moutons est derrière l’augmentation des cas de la peste détectée chez 40 animaux dans les gouvernorats Bizerte et Béja, pointant de doigt l’Etat.

« L’Etat assume sa responsabilité dans cette affaire » a affirmé Tebini, appelant ainsi à intensifier les opérations de contrôle sécuritaire et douanier au niveau des frontières avec la Libye et l’Algérie.

« Il est urgent de mettre en place une série de mesures préventives contre la propagation de cette maladie et ce à travers le lancement d’une  campagne de vaccination dans les différentes régions de la Tunisie » a ajouté Tebini.

A noter que la peste est  une maladie animale très contagieuse. Elle a été diagnostiquée pour le première fois en 1942 en Côte d’Ivoire, première puissance agricole d’Afrique de l’Ouest.

par -
Le ministère du tourisme serait actuellement en discussion avec la société italienne «3H». Cette société

« Le taux d’employabilité des jeunes ne dépasse pas 20% dans le gouvernorat de Jendouba », a déclaré ce mardi 19 avril 2016 à Africanmanager, le député  de l’ARP Fayçal Tébini.

Il a, en outre, affirmé que ce gouvernorat détient une grande richesse agricole diversifiée, expliquant l’augmentation du taux de chômage dans ledit gouvernorat par l’absence de projets.

par -

Dans une déclaration, ce mercredi 30 mars 2016, à Africanmanager, le député Fayçal Tebini a déclaré que le terrorisme mental provient essentiellement du parti de Nidaa Tounes et non plus de l’opposition.

« Le parti de Nidaa Tounes ne sait pas même diriger une ville et il doit son poste à l’opposition », a affirmé Tebbini, exprimant son regret de soutenir BCE dans les élections de 2014.

Le député a dans le même contexte indiqué que le retour des hommes d’affaires corrompus au pouvoir est le vrai terrorisme mental voire une catastrophe qui menace l’intérêt du pays.

par -

Dans une déclaration accordée ce mercredi 30 mars 2016, à Africanmanager, le député Fayçal Tebini a déclaré que les propos de BCE concernant les partis de l’opposition ne sont pas dignes et que le chef d’État a pour mission de créer une politique équilibrée et modérée entre tous les partis sans porter atteinte à n’importe quel parti.

Il a ajouté que les propos de BCE visent plutôt à écarter le chef du gouvernement Habib Essid notamment après que les deux partis d’Ennahdha et Nidaa Tounes ont réalisé des intérêts communs. « Habib Essid a été une « marionnette » dans les mains de deux cheikh (BCE et Ghannouchi) . Après que la scène théâtrale a fini, le chef du gouvernement devrait maintenant partir sans savoir qu’il a été manipulé par ces deux cheikhs » a-t-il dit.

Il est à rappeler à ce propos que le président de la République Béji Caïed Essebsi a déclaré, dans une interview accordée ce mercredi 30 mars 2016 à trois radios tunisiennes, que le Front Populaire ne représente pas la Tunisie, accusant ainsi les partis de l’opposition de pratiquer un terrorisme mental sur le gouvernement.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Le 29 mars, le Conseil de sécurité des Nations unies votera une résolution sur le possible renouvellement du mandat de la Mission de l’Organisation...

SPORT