Pas sûr que cette contre-attaque calme Fayçal Tebini

Pas sûr que cette contre-attaque calme Fayçal Tebini

par -

Le parti Tahya Tounes a condamné les déclarations “scandaleuses et irresponsables” faites, récemment, par le député Fayçal Tebini à l’encontre du chef du gouvernement, Youssef Chahed.
Le parti affirme son soutien total au chef du gouvernement “face aux attaques répétées contre sa personne, et ce depuis l’entame de campagnes électorales anticipées, menées par certaines parties“.
Dans une déclaration publiée samedi, Tahya Tounes dénonce ce “discours provocateur” et l’appel à la violence qui a atteint aujourd’hui “le niveau d’appel au meurtre“, estimant que le recours à un tel populisme par certaines parties de l’opposition reflète “une faillite politique“.
Le parti a, dans ce sens, appuyé l’élaboration de “la Charte de l’éthique politique”, lancé le 17 avril dernier par le chef du gouvernement, appelant les forces politiques à interagir favorablement avec cette initiative, particulièrement en cette année électorale.

Le député Fayçal Tebini, président du parti “Voix des agriculteurs”, avait publié sur sa page facebook une vidéo dans laquelle il met en garde contre les répercussions de l’Accord de Libre Echange Complet et Approfondi (ALECA) entre la Tunisie et l’Union européenne.
Une éventuelle signature de cet accord par le gouvernement Chahed serait considérée comme une haute trahison vis-à-vis de la Tunisie. “Chahed est sur le point de commettre une haute trahison du pays“, a-t-il dit.
Si l’accord est signé et si j’accède au pouvoir“, a-t-il déclaré, “le chef du gouvernement sera fusillé sur l’Avenue Habib Bourguiba, à Tunis au vu de tous les Tunisiens“.

Le 17 avril dernier, le chef du gouvernement a fait part, dans une allocution télévisée, de sa décision d’entamer des consultations avec les partis politiques et les organisations nationales pour mettre en place la Charte de l’éthique politique visant à “assainir le climat politique“.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire