Tags Posts tagged with "tomates "

tomates 

par -

Le secrétaire d’Etat chargé du commerce, Faycel Hafiane, a annoncé une baisse des prix du piment et des tomates  par rapport au mois de janvier dernier.

« Nous espérons une normalisation des prix de ces produits et nous travaillons dans ce cadre avec le groupement des légumes et des fruits pour qu’il achète les produits agricoles directement auprès des agriculteurs », a déclaré le secrétaire d’Etat, lors de son intervention ce mardi 21 février 2017 sur les ondes de Shems Fm.

Il a fait par ailleurs savoir que la production du piment et de la tomate a baissé de 56% par rapport à janvier 2016 et cela à cause de la réduction de la surface agricole consacrée à ce genre de plantations et le manque de ressources en eau.

par -

Les ministres de l’industrie, Zakaria Hamad et de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, Sâad Seddik, ont estimé que le secteur des tomates saisonnières souffre de difficultés au niveau de la commercialisation.
Lors d’une visite à la délégation de Medjez El Bab à Béja, le ministre de l’industrie a souligné, toutefois, l’amélioration de la qualité des tomates fraiches et de leur rentabilité industrielle de 5% au cours de la saison actuelle.
Il a imputé cette amélioration à la régression des superficies des tomates de 20 mille ha pendant la saison dernière à 15 mille ha actuellement, ce qui a contribué à l’amélioration de la rentabilité, à la réduction du coût de production et de la consommation des eaux d’irrigation.
La stratégie du ministère vise la culture de 18 mille ha pour la production de 15 millions de tonnes de tomates au cours de la saison prochaine, selon le ministre, qui a appelé à diversifier les produits notamment, ceux destinés à l’exportation surtout que la Tunisie occupe la 9ème position à l’échelle mondiale au niveau de la production de cette variété.
Le ministre de l’Agriculture a déclaré à l’agence TAP que les ministères concernés coordonnent leurs efforts pour ouvrir de nouveaux marchés afin de commercialiser les tomates tunisiennes et surtout le marché libyen. Il a affirmé que plusieurs mesures ont été prises pour développer la filière des tomates et gagner le pari de la qualité de la production et de la transformation, en réduisant les superficies et la consommation de l’eau et maitrisant l’industrialisation. La saison de la récolte des tomates a avancé de 5% au nord et de 95% au centre.

par -
Selon un communiqué publié par le  ministère de l'agriculture

Jusqu’au 16 juillet 2016, 232 mille tonnes de tomates fraîches ont été transformées, soit le tiers des quantités à transformer pour la saison actuelle, a annoncé, lundi, le ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche.
Le ministère a ajouté dans un communiqué publié à l’issue d’une séance de travail tenue en son siège et consacrée au suivi de la filière de la tomate que la saison de la cueillette a concerné jusquà maintenant 35% du total des superficies cultivées avec des écarts de moyenne de cueillette dans les zones de production ayant oscillé entre 60% à Kairouan et Sidi Bouzid, 40% au Cap Bon, alors que la moyenne de production a varié entre 10 et 20% dans les gouvernorats de Béja, Jendouba, la Manouba et d’autres régions.
Actuellement 24 unités de transformation fonctionnent sur un total de 26, avec une capacité de transformation quotidienne d’environ 21 mille tonnes pour une capacité totale estimée à 28 mille tonnes.
Le ministère a souligné que la production s’est améliorée au cours de cette saison aux plans de la qualité et du rendement, la moyenne de production par hectare (ha) ayant atteint environ 65 tonnes contre 62 tonnes par ha la saison écoulée.
La situation phytosanitaire des plantations est normale, selon le ministère, indiquant qu’une baisse a été programmée pour l’actuelle saison au niveau de la superficie cultivée qui a atteint 15435 mille ha contre 20180 ha au cours de la saison écoulée en raison des problématiques liées au paiement des producteurs, la baisse enregistrée en matière d’ eaux d’irrigation dans certaines régions et les difficultés d’exportation.
Les participants ont mis l’accent au cours de la réunion, à laquelle ont pris part le ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche Saad Seddik et le ministre de l’industrie Zakaria Hamed, sur plusieurs problèmes dont le secteur souffre, à l’instar du retard du démarrage de la saison du aux vacances de l’Aid El Fitr, au début de la cueillette concomitamment avec la hausse des températures qui ont impacté la maturité des tomates et engendré de longues files d’attente devant les unités de transformation variant entre 12 et 36 heures.
Ils ont également évoqué les difficultés relatives au paiement des producteurs, la baisse des quantités d’eaux d’irrigation dans certaines zones, les difficultés d’exportation en dépit d’un excédent de production issu de la saison écoulée et estimé juqu’au 15 juillet 2016 à 32 mille tonnes.
Les deux ministres ont fait remarquer que le dossier des tomates d’arrière-saison sera prochainement soumis au gouvernement en vue de l’examen des moyens d’encourager l’exportation et d’écouler le stock à travers une prime d’exportation devant permettre d’aider matériellement les transformateurs à payer les producteurs.
Seddik a souligné la nécessité de généraliser les contrats de production, d’améliorer la coopération et la coordination entre tous les intervenants dans la filière pour garantir sa pérennité et améliorer la production et la productivité.
IL a appuyé la demande des professionnels de créer un fonds de promotion de la filière de la tomate, à l’instar de ce qui est en vigueur pour l’huile d’olive, de manière à consolider l’indépendance de la filière et sa durabilité.

par -
Selon un communiqué publié par le  ministère de l'agriculture

La saison de récolte et de transformation des tomates à Nabeul devra débuter, au cours de la deuxième quinzaine du mois de juin. Selon le Commissariat Régional au Développement Agricole (CRDA), la production de tomates dans la région est estimée à 300 mille tonnes, la même quantité que la saison précédente.
La culture de la tomate revêt une importance capitale étant donné qu’elle représente 35% des cultures saisonnières estivales, dans la région, et contribue à hauteur de 25% de la production nationale de tomates.
L’importance de cette activité agricole se traduit, également, par le nombre d’unités de transformation dans la région qui atteint 14 unités réparties entre Korba, Menzel Témime, Kélibia et El Haouaria.
Malgré l’augmentation, en 2015, de 13% du prix de référence des tomates fraiches destinées à la transformation pour atteindre 147 millimes le Kg contre 130 millimes, auparavant, cette hausse demeure insuffisante pour le producteur de tomates qui rencontre encore beaucoup de difficultés.
Le commissaire régional au développement agricole de Nabeul, Moncef Tayeb , a déclaré à l’agence TAP que la saison démarre dans des conditions satisfaisantes et que la production devra atteindre la moyenne habituelle malgré un déficit hydrique dû à la baisse du niveau de la nappe phréatique et des eaux provenant du canal Medjerda-Cap Bon. Il a rappelé que les superficies cultivées ont enregistré, cette année, une légère hausse, par rapport à la campagne précédente, passant de 5300 à 5400 ha.

par -
D’après Noureddine Agrebi

L’Institut national de consommation (INC), vient d’annoncer que conformément à ses attributions, il a œuvré à la réalisation d’une série d’essais scientifiques et économiques sur 14 marques de double concentré de tomates locales.
Il a annoncé que la marque « Jouda » a occupé la première place et que la qualité du double concentré de tomates en Tunisie est généralement acceptable et ce, essentiellement, selon respecte les normes d’étiquetage, du taux de concentré de tomates conditionné et des gangues métalliques.
Les responsables de La Société Alimentaire « Jouda » évoquent que l’entreprise œuvre à choisir les meilleures variétés des semences tout en utilisant un process technologique qui privilégie la conservation des qualités organoleptiques de la tomate par un traitement répondant aux critères de qualité les plus stricts. De ce fait, La marque « Jouda » est certifiée ISO 22000 et 9001 par un bureau  international accrédité.

par -

En prévision du moi de Ramadan, des superficies de l’ordre de 10830 hectares ont été consacrés pour la culture de pommes de terre, indiquent les chiffres du ministère du Commerce rendus publics lors d’un point de presse.

18,5 mille d’hectares ont été également consacrés pour la culture de tomates et 7900 autres hectares pour l’oignon.

A noter que le ministre du Commerce Mohsen Hassen a annoncé, jeudi 19 mai 2016, que les préparatifs de l’approvisionnement des marchés en produits de consommation de base vont bon train.

par -

 » Gabès  est unique et l’une des meilleures régions dans le monde  pour cultiver des tomates. Il y a une source d’eau chaude que nous utilisons pour chauffer les serres. Le printemps donne aussi à nos tomates leur saveur spéciale », a déclaré dit Abel del Villar, manager de  marque à la société espagnole SanLucar , lors de la Conférence de tomate organisée à Anvers.

« En 2008, nous avons décidé de nous développer et de lancer la  production de tomate en Tunisie», a-t- il dit au site spécialisé Fresh Plaza. « Nous avons découvert que la région de Gabès est l’une des meilleures régions du monde  pour faire pousser des tomates. Une source d’eau chaude de  1.200 mètres de profondeur signifie que les tomates se composent d’un  mélange de minéraux qui produisent un  goût unique. La Tunisie offre d’autres avantages, notamment sa proximité de  l’Europe et le taux et la durée d’ensoleillement. Le climat est idéal et durant les mois d’hiver, il y a beaucoup plus de lumière. Nous utilisons l’eau géothermique qui chauffe nos serres. Cela permet d’économiser l’énergie et de sauvegarder  l’environnement. L’eau est riche en minéraux. Toutes les conditions sont réunies pour produire une belle tomate avec une saveur délicieuse », a-t-il encore dit.

Sanlucar dispose d’autres exploitations pour la culture des tomates, notamment en Espagne, en Allemagne et aux Pays-Bas.

La société  Sanlúcar a été fondée en 1993 par l’Allemand Stephan Rötzer. Aujourd’hui, elle commercialise  90 produits différents provenant de 30 pays. Elle approvisionne  35 chaînes de supermarchés dans 20 pays.  Sanlúcar a réalisé  un chiffre d’affaires de plus de 400 millions d’euros en 2014/15. « Plus de 2500 employés  travaillent dans son  bureau principal en Espagne et dans  d’ autres bureaux en Allemagne, en Autriche, en Tunisie, en Équateur, en Afrique du Sud, au Costa Rica, au Portugal et aux Pays – Bas.

par -

La production record de tomates transformées est confrontée à des difficultés de commercialisation, a affirmé le ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche Saad Seddik lors de la clôture, dimanche, à Tunis de la foire nationale des produits agricoles des oasis de Gafsa.
Seddik a relevé que le ministère a pris de nouvelles mesures pour réduire les stocks en hausse des quantités de tomates transformées qui atteignent actuellement 100 mille tonnes, précisant que parmi ces mesures figurent la conquête de nouveaux marchés de commercialisation et l’établissement d’un équille entre les superficies plantées et les quantités à produire au cours de la prochaine période.
Le ministre a fait savoir qu’en cas de poursuite du déficit pluviométrique, le ministère interviendra à travers un programme d’intervention déjà élaboré.
Ce dernier consiste en l’élargissement au maximum des cultures fourragères au cours des saisons de printemps et d’été et l’appui aux petits agriculteurs, outre l’intervention pour l’eau potable et celle réservée au
bétail. Nadhem Rachdi, directeur exécutif de l’association pour la sauvegarde de la Médina de Gafsa, initiatrice de la foire, a relevé que cette manifestation qui a enregistré la participation d’un ensemble de jeunes promoteurs et un nombre d’agriculteurs de la région est une occasion pour faire connaître les divers produits agricoles de la région de Gafsa, tels que le miel, le couscous traditionnel, la tomate séchée et l’huile d’olive. Et d’ajouter que cet évènement constitue également une opportunité pour aider les associations locales à commercialiser leurs produits.
Rachdi a déclaré que l’organisation de cette foire est à même d’offrir des accès à la commercialisation aux jeunes promoteurs intéressés par le domaine agricole et de contribuer, ne serait-ce que de manière infime, à
dynamiser l’activité économique agricole dans la région de Gafsa, notamment face aux problématiques qu’ils
rencontrent, dont les difficultés de commercialisation de leurs produits agricoles.
Plusieurs jeunes promoteurs et agriculteurs exposants de produits agricoles, notamment les dattes, se sont plaints de la chute des prix de ce fruit et de l’augmentation des quantités invendues en raison du rythme lent des exportations, outre le manque d’engouement du Tunisien pour l’achat de ce produit, appelant le gouvernement à intervenir et trouver les solutions à même de dépasser la crise.

TAP

par -
Tahar Riahi

Tahar Riahi, directeur régional du Commerce dans le gouvernorat de Nabeul a annoncé lundi 25 novembre 2013, la saisie de plus d’un million de de boites de concentré de tomate impropres à la consommation, par les agents du contrôle qualité , indique le site Tuniscope .

Le responsable a ajouté , que la consommation de ces boîtes allait avoir de graves conséquences sur la santé des citoyens.

par -
Les unités  de la douane à la zone frontalière de Ras Jédir et ktef

Les unités de la douane à la zone frontalière de Ras Jédir et ktef, ont mis en échec une opération de contrebande de 22 tonnes de tomate fraîche transportées, à bord de deux camions vers la Libye, a indiqué un responsable à la douane.

Selon la même source, quatre personnes ont été arrêtées pour détention de faux documents et la marchandise a été saisie.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux