Tags Posts tagged with "trains"

trains

par -

Dans le silence le plus complet des autorités, nationale et régionales, l’impuissance des forces de l’ordre (Police et sécurité civile) et le refus d’intervention de l’Armée, se poursuit depuis plus d’un mois, la première prise d’otage du genre en Tunisie. C’est en effet, sur la ligne 13 de la société tunisienne des chemins de fer, à Meknassi, qu’a eu lieu, le 20 avril 2017, la prise d’otage de deux trains marchandises.

Les deux locomotives et les 60 wagons, chargés de phosphate et de souffre, une matière hautement inflammable rien que sous l’effet de la chaleur du soleil, ont été arrêtés et pris en otage par un groupe de protestataires de la région. Depuis, plusieurs tentatives ont eu lieu de nuit pour essayer de délivrer les deux trains. Vainement.

A chaque fois, un renfort d’habitants de la région s’y oppose. Des protestataires qui avaient même une fois allumé des pneus devant les locomotives, menaçant ainsi d’une catastrophe naturelle et empêchant l’intervention de la sécurité civile. Ministère du transport, chef du gouvernement et gouverneur de la région sont au courant. Mais personne ne bouge. Bien avant le pétrole donc, le phosphate dont le gouvernement se targuait de la reprise de production, était pris en otage et empêché d’être transformé. Viva la Revoluçion !

par -

Hassen Miadi, directeur chargé de l’information au sein de la Société Nationale des Chemins de Fer Tunisiens (SNCFT) a déclaré, ce vendredi 30 septembre, que les trains des différentes lignes ont repris leurs activités, à l’exception de la ligne reliant El Kalâa Sghira à Sousse, en attendant la chute du niveau de l’eau après les pluies qui se sont abattues la veille, rapporte Mosaïque fm.

par -
C'est un nouveau service

La SNCF a annoncé, ce lundi 5 septembre 2016, que des agents de sécurité armés seront mobilisés dans les trains. La publication des décrets l’autorisant est prévue pour octobre, rapporte le site « lefigaro.fr ».

Cette décision avait été prise après l’attaque déjouée du Thalys ; un Marocain, Ayoub El Khazzani, âgé de 25 ans, avait ouvert  le feu avec son fusil d’assaut Kalachnikov dans un train avec 554 passagers à bord.

par -

Une collision entre deux trains dans les pouilles, au sud de l’Italie, ce mardi 12 juillet 2016 a fait au moins 20 morts et 35 blessés, a indiqué Vito Montanaro, directeur de l’autorité locale de la santé publique de Bari, principale ville de cette région.

Les deux trains, deux convois composés de quatre voitures chacun, roulaient sur la même ligne, dans un des rares endroits où il n’y a pas de double voie, et se donc heurtés de plein fouet, d’après les images diffusées par les télévisions.

Pour le moment la protection civile locale, questionnée par l’AFP, évoque des informations partielles et n’a pas souhaité communiquer un bilan.

« C’est un désastre comme si un avion s’était écrasé », a déclaré sur Facebook Massimo Mazzilli, maire de Corato, une petite localité aux environs du lieu de l’accident.

« Quand je suis arrivée sur les lieux j’ai eu envie de vomir. Ce trajet est surtout emprunté par des jeunes, des étudiants de l’université de Bari, il assure la liaison entre les petites villes et l’université », a dit sur Rai News 24 Lucia Olivieri, journaliste d’un site d’informations locales.

Le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, s’est engagé à établir les causes exactes de la tragédie. « Nous ne nous arrêterons pas tant que toute la lumière ne sera pas faite. Maintenant c’est le moment des larmes et il faut en premier lieu récupérer les victimes et les blessés », a déclaré M. Renzi depuis Milan.

Du côte de la société des chemins de fer privée Ferrotramviaria, qui exploite cette navette, on ne sait rien non plus sur les raisons du choc, pour le moment.

par -

Le trafic des trains de la banlieue sud et les lignes de longues distances ont repris lundi, à mi-journée leur circulation sur une seule voie après la collision survenue le matin entre le train de la banlieue sud et un taxi, provoquant des dégâts physiques aux chauffeur de taxi et son compagnon, selon la direction de la communication à la SNCFT (Société nationale de chemins de fer) .
Le chauffeur de taxi a franchi l’intersection malgré la présence des barrières de sécurité, la signalisation et l’activation de la sonnette signalant la présence du train ce qui provoqué le déraillement du train et l’arrêt du trafic dans les deux sens, a précisé la compagnie dans un communiqué.

par -

Les voyages de quelques trains desservant la Banlieue sud de Tunis, précisément la ligne Borj Cedria et Riadh, sont supprimés, et ce du 11 jusqu’au 15 mai 2016, de 8h00 à 16h00 (après-midi), selon un communiqué de la la SNCFT. La compagnie a précisé mardi, que la suppression de ces trains est due aux travaux menés dans le cadre de la maintenance des chemins de fer.

TAP

par -
Un père de famille s’est suicidé en se jetant devant un train

La société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) a, affirmé, mardi, qu’un léger retard sera enregistré au niveau des horaires des trains de la banlieue Sud (ligne Tunis/Borj Cédria).
Dans un communiqué publié, mardi, la SNCFT explique le retard par les travaux d’aménagement de la voie ferrée qui se poursuivront jusqu’à la fin du mois de mai 2016.

TAP

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Pendant une opération de sauvetage en mer Méditerranée survenue le 23 mai, la garde côtière libyenne s'est approchée des embarcations en détresse, a intimidé...

SPORT

Reseaux Sociaux