“Ciments de Bizerte” décroche un important contrat et en négocie d’autres!

“Ciments de Bizerte” décroche un important contrat et en négocie d’autres!

par -

Dans une interview accordée à Africanmanager en marge de la communication financière de la société “Ciments de Bizerte”, qui a eu lieu ce mercredi 13 juin 2018 à la bourse, Jalel Ben Othman, le PDG de la société a indiqué que 2018 et 2019 seront les années de soulagement et de décollage pour l’entreprise : “La société “les cimenteries de Bizerte” est dans une nouvelle phase suite à l’entrée en service du nouveau quai d’exportation”, a-t-il déclaré soulignant qu’un tel projet ouvrira de nouveaux horizons à l’entreprise. En effet, la première tranche de ce projet est entrée en service depuis le mois de mars dernier et l’autre devrait l’être en juillet prochain. “On aura à partir de cette date, notre propre quai pour exporter le ciment”, a-t-il dit.

“Ce projet va changer notre orientation et donner des ailes à la société”, a assuré le responsable à Africanmanager, rappelant la reprise depuis presque un mois du programme d’exportation du clinker et du ciment en vrac, suspendu depuis 10 ans.

Interrogé sur les résultats financiers, Ben Othman a indiqué que les chiffres n’étaient pas satisfaisants parce que la société s’est focalisée depuis l’année 2011 sur l’investissement, exprimant l’espoir de voir la société se remettre sur les rails au cours de l’année 2019. Il a par ailleurs souligné que la société a signé un contrat pour l’exportation de 250 mille tonnes de clinker, un contrat qui devrait générer un chiffre d’affaires à l’export de 15 à 22 MD, selon ses dires. Et de préciser que la société est en train de négocier d’autres contrats : “si on trouve le bon prix, on va certainement y foncer”, a-t-il ajouté.

Il a en revanche indiqué que le chiffre d’affaires relatif à l’exercice 2018 enregistre une hausse de 7% par rapport à 2017, qualifiant ce chiffre de non significatif : “Pour nous…c’est un chiffre non explicatif car la partie la plus importante qui est l’export n’est pas incluse”, a expliqué le PDG des Ciments de Bizerte à Africanmanager, avant de préciser que durant l’année dernière, la société a exporté 0 millime, mais en 2018, la société fera beaucoup mieux. Pour l’année 2019 par exemple, Ben Othman table sur un chiffre d’affaires en hausse de 25 MDT par rapport à l’année 2018, passant de près de 55 MDT en 2018 à 85 MDT en 2019.

A ce jour, la société a exporté le chargement de trois bateaux, soit près de 60 mille tonnes de clinker et elle a réceptionné celui de trois autres chargés de combustible mettant en marche la cimenterie de Bizerte.

Au sujet des charges financières, Ben Othman a qualifié son chiffre d’énorme. Il s’élève actuellement à 16 MDT provenant principalement des investissements. En effet, selon ses déclarations, la société a investi depuis l’année 2011 à ce jour plus de 250 MDT dont 160 sont collectés auprès des banques et le reste (101 MDT) via la levée de fonds.

Sur les perspectives de développement, le PDG de ladite société a cité trois projets, le premier concerne l’augmentation de 20% de la capacité broyage de clinker (un constituant de ciment), l’installation d’un nouveau silos de ciment de 10 000 tonnes, et un autre portant sur la production d’énergie : “Nous aurons dans les prochaines années notre propre parc éolien…Nous voulons réduire nos dépenses en énergie”, a déclaré Ben Othman, avant de noter que la société paye 2 MDT mensuellement. ” Il faut avant tout chercher les fonds (…) une fois sur la table, nous entamons les travaux”, a-t-il ajouté.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire