Tags Posts tagged with "Ciments de Bizerte"

Ciments de Bizerte

par -

Dans une interview accordée à Africanmanager en marge de la communication financière de la société “Ciments de Bizerte”, qui a eu lieu, mercredi 13 juin 2018 à la bourse, Jalel Ben Othman, le PDG de la société a indiqué que la prochaine période sera marquée par le lancement de trois grands projets, le premier concerne l’augmentation de 20% de la capacité broyage de clinker (un constituant de ciment), l’installation d’un nouveau silos de ciment de 10 000 tonnes, et un autre portant sur la production d’énergie : “Nous aurons dans les prochaines années notre propre parc éolien…Nous voulons réduire nos dépenses en énergie”, a déclaré Ben Othman, avant de noter que la société paye 2 MDT mensuellement. ” Il faut avant tout chercher les fonds (…) une fois sur la table, nous entamons les travaux”, a-t-il ajouté.

par -

La société “Ciments de Bizerte” annonce la finalisation du projet d’aménagement du quai, qui sera prêt en juillet prochain. Dans une déclaration à Aficanmanager, en marge de la communication financière de l’entreprise qui a eu lieu mercredi 13 juin 2018 à la bourse, il a indiqué que la première tranche de ce projet est entrée en service depuis le mois de mars dernier et l’autre devrait l’être en juillet prochain. “On aura à partir de cette date, notre propre quai pour exporter le ciment”, a-t-il dit.

“Ce projet va changer notre orientation et donner des ailes à la société”, a assuré le responsable à Africanmanager, rappelant la reprise depuis presque un mois du programme d’exportation du clinker et du ciment en vrac, suspendu depuis 10 ans.

par -

Dans une interview accordée à Africanmanager en marge de la communication financière de la société “Ciments de Bizerte”, qui a eu lieu ce mercredi 13 juin 2018 à la bourse, Jalel Ben Othman, le PDG de la société a indiqué que 2018 et 2019 seront les années de soulagement et de décollage pour l’entreprise : “La société “les cimenteries de Bizerte” est dans une nouvelle phase suite à l’entrée en service du nouveau quai d’exportation”, a-t-il déclaré soulignant qu’un tel projet ouvrira de nouveaux horizons à l’entreprise. En effet, la première tranche de ce projet est entrée en service depuis le mois de mars dernier et l’autre devrait l’être en juillet prochain. “On aura à partir de cette date, notre propre quai pour exporter le ciment”, a-t-il dit.

“Ce projet va changer notre orientation et donner des ailes à la société”, a assuré le responsable à Africanmanager, rappelant la reprise depuis presque un mois du programme d’exportation du clinker et du ciment en vrac, suspendu depuis 10 ans.

Interrogé sur les résultats financiers, Ben Othman a indiqué que les chiffres n’étaient pas satisfaisants parce que la société s’est focalisée depuis l’année 2011 sur l’investissement, exprimant l’espoir de voir la société se remettre sur les rails au cours de l’année 2019. Il a par ailleurs souligné que la société a signé un contrat pour l’exportation de 250 mille tonnes de clinker, un contrat qui devrait générer un chiffre d’affaires à l’export de 15 à 22 MD, selon ses dires. Et de préciser que la société est en train de négocier d’autres contrats : “si on trouve le bon prix, on va certainement y foncer”, a-t-il ajouté.

Il a en revanche indiqué que le chiffre d’affaires relatif à l’exercice 2018 enregistre une hausse de 7% par rapport à 2017, qualifiant ce chiffre de non significatif : “Pour nous…c’est un chiffre non explicatif car la partie la plus importante qui est l’export n’est pas incluse”, a expliqué le PDG des Ciments de Bizerte à Africanmanager, avant de préciser que durant l’année dernière, la société a exporté 0 millime, mais en 2018, la société fera beaucoup mieux. Pour l’année 2019 par exemple, Ben Othman table sur un chiffre d’affaires en hausse de 25 MDT par rapport à l’année 2018, passant de près de 55 MDT en 2018 à 85 MDT en 2019.

A ce jour, la société a exporté le chargement de trois bateaux, soit près de 60 mille tonnes de clinker et elle a réceptionné celui de trois autres chargés de combustible mettant en marche la cimenterie de Bizerte.

Au sujet des charges financières, Ben Othman a qualifié son chiffre d’énorme. Il s’élève actuellement à 16 MDT provenant principalement des investissements. En effet, selon ses déclarations, la société a investi depuis l’année 2011 à ce jour plus de 250 MDT dont 160 sont collectés auprès des banques et le reste (101 MDT) via la levée de fonds.

Sur les perspectives de développement, le PDG de ladite société a cité trois projets, le premier concerne l’augmentation de 20% de la capacité broyage de clinker (un constituant de ciment), l’installation d’un nouveau silos de ciment de 10 000 tonnes, et un autre portant sur la production d’énergie : “Nous aurons dans les prochaines années notre propre parc éolien…Nous voulons réduire nos dépenses en énergie”, a déclaré Ben Othman, avant de noter que la société paye 2 MDT mensuellement. ” Il faut avant tout chercher les fonds (…) une fois sur la table, nous entamons les travaux”, a-t-il ajouté.

par -

Un bateau portant 25 mille tonnes de clinker a quitté mardi 03 avril 2018 le quai de la société des Ciments de Bizerte à destination de Cameroun marquant ainsi la reprise par la société de son programme d’exportation du clinker et du ciment en vrac, suspendu depuis 0 ans, a annoncé la société.

Le programme d’exportation de l’entreprise porte notamment sur l’exportation d’importantes quantités de clinker et de ciment en vrac vers des marchés africains et méditerranéens, a affirmé à l’Agence TAP son PDG, Jalel Ben Ohman sans davantage de précisions.

Le marché national enregistre un excédent de millions de tonnes de clinker, ce qui offre des opportunités d’investissement à même d’apporter des recettes importantes à la balance commerciale du pays, a-t-il dit.

L’opération d’exportation lancée mardi, selon un communiqué du ministère de l’Industrie, des petites et moyennes entreprises, vient couronner les efforts déployés par la société qui s’est engagée depuis 2011 dans la deuxième étape du programme de mise à niveau et de développement des ateliers de production du clinker, du programme annexe, de la modernisation des équipements de conditionnement ainsi que le programme de mise à niveau du quai, en vue d’augmenter la capacité d’acconage et de manutention pour atteindre 500 tonnes/heure. Les investissement dédiés à ce programme s’élèvent à 250 millions de dinars.

La société a également procédé à l’entretien et au développement de son port commercial, moyennant 23 millions de dinars de manière à l’aider à importer le charbon du pétrol (coke) utilisé par cette entreprise et les sociétés similaires comme carburant et pour l’exportation du clinker et du ciment, toujours selon la même source.

La société a en outre engagé des investissements pour réduire la pollution et répondre aux exigences des normes relatives à limitation des polluants de l’air de source fixe et ce, de manière à réduire le taux global de poussière et des gaz conformément aux normes internationales.

La société les Ciments de Bizerte, qui a été créée en 1950, emploie 560 personnes.

par -

Le chiffre d’affaires global des Ciments de Bizerte au premier semestre 2016 est à un niveau très élevé, 34,5 millions de dinars (MD), soit une hausse de 31,44% en comparaison avec le 1er semestre 2015. Pourtant les facteurs de blocage existent. La production de clinker de la société à la fin du premier semestre 2016 a chuté de 29,87% par rapport à la même période de 2015. La raison : l’arrêt annuel prolongé du four pour des opérations de maintenance préventive et d’amélioration. Mais il y a eu surtout en Avril 2016 un problème technique pas courant et qui ne s’est jamais produit : La gaine inclinée du précalcinateur perchée à plus de 60 mètres de hauteur a subitement lâché.

Cela a impacté le volume des ventes au deuxième trimestre, qui est passé de +65 % à la fin du 1er trimestre à +24,5% au deuxième. Le chiffre d’affaires du second trimestre a suivi la même tendance à la baisse, il s’est établi à 14,7 MD, -3.16% en comparaison avec le CA du 1er trimestre.
A souligner que tout le secteur a été handicapé au 2ème trimestre 2016 et affiche -5,12% au 30 Juin 2016, très loin du +4,37% au 30 mars 2016.

Sur le volet de l’endettement, la société a fait savoir qu’elle honore régulièrement les échéances de crédit à moyen terme. Au 1er semestre, elle a décaissé 4,235 MD au titre du remboursement des dettes, ce qui fait 33,42% de ses obligations MLT en dinars pour 2016. A fin juin dernier, le volume de la dette des Ciments de Bizerte s’est établi à 98 millions de dinars contre 97,5 millions au 31 décembre 2015.

La société a précisé qu’elle a eu tous les emprunts à moyen et long terme pour financer son programme de mise à niveau PNM II et certains projets d’accompagnement. Les contrats de crédits ont été signés, a indiqué l’entreprise.

par -

La société Ciments de Bizerte annonce la finalisation du projet d’aménagement du quai, qui sera prêt au terme du premier semestre 2016. Le cimentier public, le seul à avoir cette infrastructure, se dote ainsi d’un quai spécialisé permettant d’une part le développement des exportations du clinker et du ciment et d’autre part le déchargement des navires de coke de pétrole pour tout le secteur cimentier, reprenant ainsi des recettes conséquentes au titre de cette activité qui a été suspendue depuis juin 2015 suite aux travaux d’aménagement.

La même entreprise, par ailleurs cotée en bourse, annonce l’augmentation sensible de sa production en clinker et en ciment suite aux travaux de maintenance annuels, ce qui permettra de subvenir à la demande locale et le développement de l’export par voie routière.

par -
La société

Le 1er trimestre 2016 à la société Ciments de Bizerte, cotée en bourse, s’est caractérisé d’une part par l’arrêt annuel du four pour de grands travaux de maintenance des différents ateliers, et d’autre part par la mise en place des nouveaux gratteurs à double attaque frontale pour pouvoir assurer les quantités de matières premières requises pour la bonne marche du four.

La production de clinker de la société, au terme du premier trimestre 2016, a connu une baisse de -37,20 % et ce, suite à l’arrêt annuel du four. Au terme de la même période, la société Ciments de Bizerte a enregistré une forte progression des volumes de ses ventes. Ainsi le chiffre d’affaires local (ciment, chaux et clinker) a enregistré une progression de +71,59 % pour atteindre 18.656.000 dinars au 31/03/2016, soit une évolution de +7.783.392 par rapport à la même période de l’année 2015.

Sachant que le secteur cimentier tunisien a connu une augmentation de la demande nationale de ciment de +4,55 %, les ventes ont enregistré une forte progression de l’ordre de 62,20 %, constituant ainsi la plus forte augmentation dans le secteur. Au 31 mars 2016, le chiffre d’affaires local du ciment a atteint 17,352 MDT, soit une progression de +65,29 % par rapport à l’année 2015 permettant ainsi à la société de retrouver sa place sur le marché national. En effet, sa part de marché pour ce produit est passé de 5,66 % au 31/03/2015 à 8,78 % au 31/03/2016.

Suite à la disponibilité d’un stock assez important de clinker, la société Les Ciments de Bizerte est parvenue après tant d’années d’absence sur le marché local à écouler 10.092,35 tonnes de clinker pour la somme de 740.571 dinars. Le 1er trimestre 2016 a aussi été marqué par une reprise dans les exportations après plus d’une année d’absence et les quantités exportées ont atteint 1.500 tonnes au 31/03/2016, avec des perspectives qui s’annoncent prometteuses au vu des négociations et des commandes en cours.

par -
La société

La société “Ciments de Bizerte” (SCB) augmentera sa production au début de l’année 2014 de 50% pour atteindre 1,5 millions tonnes de liant par an, selon les estimations de la direction.

Cette hausse coïncidera avec l’entrée en exploitation de la nouvelle unité de production.

Cette nouvelle unité dont la construction a démarré, en septembre 2011 avec un coût de 141 millions de dinars, permettra de prolonger la durée de vie de la société de 35 ans, selon la direction technique de la cimenterie de Bizerte.

Ce projet a été lancé dans le cadre d’une mise à niveau de l’entreprise afin de garantir la conformité aux normes environnementales et internationales.

Ce programme a été initié par la direction de la SCB, en 2009, avec l’ouverture de son capital et l’émission de 20% de ses actions en bourse.

La SCB joue un rôle important dans la régulation du marché du ciment en plus de son rôle social puisque 570 employés dont 250 ont été recrutés après la révolution y travaillent.

par -
Nous apprenons

Nous apprenons, auprès du PDG des Ciments de Bizerte, que l’usine de fabrication du ciment a décidé d’arrêter l’actuel four, à partir du 20 octobre prochain. Cet arrêt est nécessité par l’opération de démontage de l’ancien four et de montage du nouveau four qui remplacera l’actuel, conformément au business plan de l’entreprise qui est cotée sur le marché principal de la Bourse de Tunis. L’arrêt de le cimenterie de Bizerte qui coïncidera avec le début de la production de son concurrent, Ciment de Carthage, devrait durer au moins trois mois. La reprise de production au Ciment de Bizerte, ne devrait ainsi pas intervenir avant la troisième semaine de janvier 2014.

FOCUS 🔍

ITALCAR SA, distributeur officiel des marques Fiat, Fiat Professional, Lancia, Alfa Romeo, JEEP et IVECO en Tunisie, a dévoilé lors d’une conférence de presse tenue...

Le meilleur des RS

Dans un long billet qu'il a intitulé "UNE FAUTE POLITIQUE MAJEURE A DENONCER" et qu'il a posté sur sa page Facebook, Habib Karaouli, s'insurge,...

INTERVIEW

Achraf Ayadi, expert bancaire et financier a accordé à Africanmanager, une interview exclusive où il a parlé de la situation économique actuelle en Tunisie,...

AFRIQUE

Selon les statistiques rendues publiques par l’Observatoire du tourisme du Maroc et rapportées par l’agence Ecofin, ce sont au total 3,4 millions de touristes...

Reseaux Sociaux

SPORT