AccueilLa UNEMoutons de l’Aïd : Une offre abondante, mais les acheteurs ne se...

Moutons de l’Aïd : Une offre abondante, mais les acheteurs ne se bousculent pas

L’Aïd el-Idha sera célébré le 12 septembre 2016. A quelques semaines de cette fête, il y a comme une désaffection du consommateur alimentée par la flambée des prix, la découverte de la peste chez de nombreux moutons, alors que, paradoxalement, les préparatifs du marché vont bon train.

- Publicité-

L’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) a fait savoir que les prix des moutons de sacrifice pouvaient enregistrer une baisse cette année, et ce suite à l’abondance de l’offre et la réticence palpable des citoyens face à l’acte d’achat puisque cela coïncide avec la rentrée scolaire.

Elle a, dans le même contexte, indiqué que le nombre de sacrifices cette année dépasse le taux de consommation, ce qui pose un problème au niveau de la gestion des quantités restantes. D’après la même source, le nombre de moutons qui seront consacrés au « sacrifice religieux » a augmenté de 8% par rapport à l’année précédente. Les prix des moutons ont, également,  baissé de 9% par rapport à l’année dernière.

Ainsi, le prix de vente du kilo pour les moutons dont le poids ne dépasse pas les 45 kilogrammes a été fixé à 11 dinars, alors que pour les moutons pesant plus de 45 kilogrammes, le prix du kilo a été fixé à 10 dinars.

On rappelle que plus de 40 moutons ont été touchés par la peste dans les délégations de Zaârour et Tinja, à Bizerte et à Béja. Une source vétérinaire a affirmé que cette maladie s’est propagée depuis 2 mois.

Dans une déclaration accordée à Africanmanager, le député de « Voix des agriculteurs» Fayçal Tebini a affirmé que « l’importation illégale de moutons explique l’augmentation des cas de peste détectés chez 40 animaux dans les gouvernorats de Bizerte et Béja. L’Etat assume sa responsabilité dans cette affaire et est appelé à intensifier les opérations de contrôle sécuritaire et douanier sur les frontières tuniso-algéro-libyennes.

Suite à la propagation de la maladie de la peste dans diverses régions, le secrétaire général du syndicat des Imams, Fadhel Achour, a appelé Dar al-Ifta à l’émission d’une fatwa autorisant les Tunisiens à boycotter cette année le sacrifice du mouton de l’Aïd si les rumeurs portant sur la présence d’une maladie touchant les moutons, à savoir la peste des petits ruminants, se confirment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,565SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles