AccueilLa UNETunisie : L'Algérie ébruite un gros trafic d'armes depuis la Libye

Tunisie : L’Algérie ébruite un gros trafic d’armes depuis la Libye

L’Algérie et la Tunisie intensifient leur dialogue et leur coopération bilatérale dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. Consciente des défis posés à la Tunisie par l’insécurité aux frontières, liée notamment à la crise libyenne, et par la radicalisation endogène, ce pays voisin soutient fermement les autorités tunisiennes dans leur combat contre le djihadisme.

- Publicité-

C’est dans ce contexte que les autorités algériennes ont mis en garde la Tunisie contre un réseau de trafic d’armes contrôlé par des milices en Libye à la frontière entre les deux pays, relate le journal Al-Hayat de Londres, citant des sources judiciaires en Algérie.

Ce réseau opère dans le sud tunisien et œuvre à faire passer les armes de contrebande à travers la localité algérienne Debdeb au niveau des frontières avec la Libye.

Les autorités algériennes avaient arrêté cinq membres du réseau tandis qu’un autre a apparemment fui vers la Libye.

D’après la même source, un rapport bien détaillé et contenant tous les noms des membres du réseau basé en Tunisie a été transmis par l’Algérie aux autorités tunisiennes.

Démantèlement d’un réseau terroriste composé de 22 éléments

Le porte-parole du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, Sofiane Sliti, a annoncé que les unités sécuritaires ont récemment fait avorter un plan terroriste au sud du pays et ont démantelé un réseau terroriste composé de 22 personnes.

Selon Sliti, le juge d’instruction, chargé de l’affaire, avait ordonné, après avoir interrogé cinq accusés placés en garde à vue, l’émission de mandats d’arrêt contre quatre d’entre eux et de maintenir un cinquième individu en état de liberté.

Les personnes arrêtées entretenaient des relations avec d’autres éléments terroristes sur le sol libyen, a-t-il précisé.

Il a, de même, précisé que ces individus projetaient d’attaquer des structures sécuritaires, militaires et économiques.

D’après le porte-parole du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, ce plan terroriste, semblable à celui de Ben Guerdane, était bien avancé avec l’embrigadement d’un nombre important d’individus et le choix de la date d’exécution.

Ce groupe terroriste a, également, planifié de faire entrer clandestinement en Tunisie des terroristes pour commettre des attentats contre des postes sécuritaires et militaires et profiter des troubles enregistrés dans certaines régions du sud tunisien.

Et d’ajouter que le démantèlement de ce réseau a été rendu possible par une enquête qui a été menée depuis 3 mois et demi par le ministère public tunisien en coordination avec l’unité nationale des investigations et de la lutte contre le terrorisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,565SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles