AccueilActualités2 nouveaux partis, mais il y a un os, un gros

2 nouveaux partis, mais il y a un os, un gros

Deux nouveaux partis politiques viennent d’être créés, annonce, jeudi, le département en charge de la Relation avec les instances constitutionnelles, la société civile et des droits de l’Homme.
Il s’agit de ‘‘Union patriotique libre’’ et « Parti tunisien pour la paix sociale ». Le premier est fondé par Taieb Sadok alors que le deuxième est monté par Houda Knani. Le seul hic c’est que l’Union patriotique libre (UPL) est la dénomination du parti de Slim Riahi, lequel avait un temps fusionné avec Nidaa Tounes, et donc avait été rayé des tablettes, avant de reprendre sa liberté. Alors cela signifie-t-il qu’entre temps Riahi a perdu ses droits sur l’appellation UPL et qu’elle peut être reprise librement ? L’a-t-il cédée à Taieb Sadok ou serait-il derrière lui ? Mystère pour le moment, surtout quand on sait que l’homme d’affaires est toujours planqué à l’étranger et que la dernière fois qu’on a eu de ses nouvelles c’était en Arabie saoudite, pour une « Omra », avec des bruits sur une rencontre avec le chef de l’Etat qui n’aurait jamais eu lieu

- Publicité-

A noter que ces deux nouvelles formations politiques ont été créées en vertu des dispositions du décret-loi n°2011-87 portant organisation des partis, indique un communiqué du département, donc elle seraient tout ce qu’il y a de plus légal…
Le lancement de ces deux partis porte désormais à 218 le nombre total des partis politiques en Tunisie, précise encore la même source.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,576SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles