Tags Posts tagged with "création"

création

par -

Le directeur général de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII), Samir Bechouel, a déclaré ce lundi 19 février 2018 qu’une enquête a été effectuée en 2017 auprès des promoteurs et des entreprises ayant obtenu une déclaration entre 2013 et 2016. Selon le DG de l’APII, cette enquête comporte 7090 projets correspondant à un montant d’investissement de 14 835,4 millions de dinars (MD) et 175 353 emplois. Il ressort de l’analyse la réalisation de 3826 projets, correspondant à un montant d’investissement de 5067,4MD et 50 678 postes d’emplois créés.

par -

Au sujet des problèmes du secteur public, que l’ITES et le FMI ont passés à la loupe dernièrement, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports chargé de la jeunesse, Abdelkoddous Saâdaoui, a indiqué ceci : «Nous n’avons plus la possibilité de recruter dans la fonction publique vu la masse salariale à laquelle nous avons affaire !». Il a ajouté, hier mardi 16 janvier dans la soirée dans l’émission «Hadath hadha al Yawm», sur Attessia TV, qu’il y a eu des erreurs dans la direction des affaires du pays, sans aller jusqu’à situer les responsabilités exactes.
«Nous subissons actuellement les conséquences de ces mauvaises décisions !“, a-t-il asséné.

Saâdaoui a dit, tout de même, que la fonction publique n’est pas complètement verrouillée. “Nous ne pouvons pas recruter en ce moment mais demain, si la croissance revient, des emplois seront créés», a-t-il déclaré.
Par ailleurs il a invité à ouvrir d’autres horizons pour absorber le chômage, tels que l’entreprenariat jeune et l’économie solidaire. D’après lui, “le pays doit aller dans cette direction»….

par -

Le projet de loi relatif à la promotion des Startups, adopté mercredi, par le Conseil ministériel, prévoit la possibilité pour un agent travaillant dans le secteur public ou un salarié auprès d’une entreprise privée de reprendre sa fonction ou son corps initial à la fin de la durée du repos pris pour la création d’une startup.
Le projet de loi préconise la possibilité pour le jeune promoteur, qu’il soit un agent dans la fonction publique ou salarié dans une entreprise privée, de bénéficier de son droit de vacances d’une année renouvelable une seule fois afin de créer sa startup. En outre, trois fondateurs au maximum peuvent bénéficier de ce droit.

Le projet de loi dont la TAP a reçu une copie a indiqué que l’employeur public ou privé ne peut pas s’opposer au départ de l’agent bénéficiaire de vacances pour la création d’une startup, à l’exception de l’employeur privé qui emploie moins de 100 personnes.
Le projet de loi relatif à la promotion des startups vise la mise en place d’un cadre incitatif pour la création de startups innovantes, qui utilisent les nouvelles technologies, ayant une haute valeur ajoutée et compétitives aux niveaux national et international.
Ledit projet prévoit aussi un ensemble d’incitations et garanties, dont principalement le droit de bénéficier de la prime de la startup pendant une année pour créer ce type d’entreprise, sachant que les sommes dédiées à la prime proviennent des ressources du Fonds national de l’emploi (FNE) et de dons tant de l’intérieur que de l’extérieur. La valeur de la prime et les conditions de son octroi sont fixés par un décret gouvernemental

Ce projet souligne le droit pour chaque diplômé, nouvellement titulaire d’un diplôme scientifique, désireux de créer une startup et qui répond aux conditions légales de bénéfice des programmes de l’emploi, de bénéficier de ces programmes pour une période maximale de trois ans.
Le ministère chargé de l’Economie numérique se chargera des mesures de dépôt et d’enregistrement des brevets d’invention au profit des startups aux niveaux national et international, précise le projet qui définit la startup en tant que société commerciale constituée selon la loi tunisienne et titulaire de la marque startup.
Cette marque est accordée en vertu d’une décision du ministre chargé de l’Economie Numérique et devra répondre à cinq conditions principales, à savoir : la startup ne doit pas dépasser 8 ans depuis la date de sa création, le nombre de ses utilisateurs, le total de son actif ainsi que son chiffre d’affaires annuel ne doivent pas dépasser des plafonds bien déterminés qui sont fixés en vertu d’un décret gouvernemental et plus de 2/3 du capital de la startup doivent être détenus par des personnes physiques, des sociétés d’investissement à capital développement ou encore par des fonds de placement ainsi que des fonds d’amorçage.

Le plan de développement économique de la startup doit répondre à l’aspect technologique et son activité contribuer à la croissance économique.
Le projet de loi relatif à la promotion des startups compte 20 articles qui sont répartis en trois volets, à savoir : ” le concept et la gouvernance des startups “, ” les avantages pour la création de ce type d’entreprises ” et ” le financement et les incitations “.
A noter que le ministère des technologies de la communication et de l’économie numérique veille à lancer une stratégie, “La nouvelle Tunisie “, visant à ce que le pays devienne un pôle des startups dans le sud de la Méditerranée, le monde arabe et l’Afrique. Cette stratégie repose sur quatre thématiques : le cadre juridique des startups, les mécanismes de financement et d‘accompagnement, le développement des compétences et l’intégration géographique.

TAP

par -

Un nouveau parti politique baptisé “la réforme nationale” vient d’être créé, annonce, jeudi, le ministère de la Relation avec les instances constitutionnelles, la société civile et des droits de l’Homme. Créée en vertu des dispositions du décret-loi n°2011-87 portant organisation des partis, cette formation politique est fondée par Youssef Hichri, indique un communiqué du département. Le lancement de ce nouveau parti porte désormais à 210 le nombre total des partis politiques en Tunisie, précise encore la même source.

par -

Le syndicaliste et ancien ministre du gouvernement Chahed, Abid Briki, a annoncé son intention de fonder, dans les prochains jours, un parti de gauche.
Des concertations se déroulent, actuellement, avec la famille de la gauche élargie pour une éventuelle adhésion à ce projet politique, a-t-il déclaré, vendredi, à l’agence TAP.
D’après lui, la création de ce nouveau parti a pour objectif de rééquilibrer le paysage politique. L’opposition constructive sera notre ligne, a-t-il ajouté.
Abid Briki a occupé le poste de ministre de la Fonction publique, de la Gouvernance et de la lutte contre la corruption avant qu’il ne soit démis de ses fonctions 25 février 2017.Il a été porte-parole et secrétaire adjoint de l’Union générale tunisienne du Travail après la révolution avant d’occuper le poste de conseiller auprès de l’Organisation arabe du Travail pendant quatre ans.

par -

Le Conseil des chambres mixtes (CCM) a été officiellement lancé, aujourd’hui, mardi 19 septembre 2017. Lors d’un point de presse tenu à Tunis, le président du CCM, Foued Lakhoua, s’est réjoui de la création d’une telle structure qui répond à la fois à une demande et à une exigence, selon ses dires. “Aujourd’hui, nous avons jugé qu’il est possible de franchir un nouveau cap dans notre action en joignant nos efforts et en entreprenant des actions coordonnées afin que le potentiel que représentent les entreprises étrangères et mixtes, en termes d’investissement, d’exportation, de transfert de technologie et d’emploi soit non seulement préservé, mais aussi renforcé“, a-t-il assuré.

Il a par ailleurs indiqué que le Conseil comprend 14 chambres mixtes qui forment son comité constitutif, le nombre d’entreprises étrangères représentées au CCM est estimé à 3242, soit 95% des entreprises étrangères installées en Tunisie. Ces entreprises génèrent plus de 360 mille emplois en Tunisie.

Le CCM est formé des Chambre Tuniso-Francaise, Tuniso-Allemande, Tuniso-Britannique, Tuniso-Suisse, Tuniso-Belgo-Luxembourgoise, Tuniso-Américaine, Tuniso-Japonaise, Tuniso-Néerlandaise, Tuniso-Espagnole, Tuniso-Polonaise, Tuniso-Scandinave, Tuniso-Canadienne et Tuniso-Chinoise.

Avant d’entamer ses travaux, le Conseil a mis au point une charte qui définit ses objectifs, ses missions, sa gouvernance et sa composition.

par -

En dépit d’une conjoncture économique et d’un climat d’affaires défavorable, les investisseurs, tunisiens et étrangers, continuent à investir, à monter des projets et à faire des extensions. En témoignent les derniers chiffres de l’Agence de promotion de l’Industrie et de l’Innovation (APII) rendus publics récemment. Il en ressort en effet que tous les indicateurs relatifs à l’investissement ont clignoté au vert durant les onze premiers mois de l’année 2016. Durant cette période, l’investissement déclaré dans le secteur industriel a atteint le montant de 2875.8 millions de dinars (MD), contre 2322.6 MD dans les onze premiers mois de 2015, enregistrant ainsi une hausse de 23.8%. Le nombre de projets déclarés a atteint 3282 au cours des onze premiers mois de 2016 contre 3023 durant les onze premiers mois de 2015, soit une augmentation de 8.6%. Ces projets permettront la création de 48001 postes d’emploi, contre 45577 durant les onze premiers mois de 2015, soit une progression de 5.3%.

Durant le seul mois de novembre 2016, les investissements déclarés ont atteint 236.6 MD, contre 302.6 MD en novembre 2015, enregistrant ainsi une baisse de 21.8%. Le nombre de projets déclarés est passé de 275 au cours du mois de novembre 2015 à 305 en novembre 2016, soit une hausse de 10.9%. Ces projets permettront la création de 4275 postes d’emplois, contre 4688 au mois de novembre 2015, soit une diminution de 8.8%.

Les investissements déclarés dans le cadre des projets sont passés de 1388.7 MD durant les onze premiers mois de 2015 à 1468.2 MD en 2016, enregistrant ainsi une hausse de 5.7%. Le nombre de ce type de projets a augmenté de 10.6%, passant de 2210 durant les onze premiers mois de 2015 à 2444 durant les onze premiers mois de 2016. Également le nombre des emplois a évolué de 1.2%, passant de 32576 à 32972 durant les onze premiers mois de 2016.

S’agissant des investissements déclarés dans le cadre des projets autres que la création (extension, renouvellement de matériel…), ils ont atteint 1407.6 MD, soit 50.7% de plus que le volume enregistré lors des onze premiers mois de 2015. Le nombre de ces projets a augmenté de 3.1%, en passant de 813 durant les onze premiers mois de  2015 à 838 durant les onze premiers mois de 2016, et les emplois y afférents ont progressé de 15.6% avec 15029 postes contre 13001 durant les onze premiers mois de 2015.

Quant aux investissements déclarés dans les industries totalement exportatrices, ils ont enregistré une hausse de 14%, passant de 785.6 MD à 895.6 MD durant les onze premiers mois de 2016. Les industries dont la production est orientée vers le marché local ont enregistré une augmentation de 28.8%, passant de 1537 MD à 1980.2 MD durant la même période.

Par ailleurs et concernant les investissements relatifs aux projets dont le coût est supérieur à 5 MD, ils ont enregistré une hausse de 42.8% passant de 1154.3 MD au cours des onze premiers mois de 2015 à 1648.9 MD durant les onze premiers mois de 2016. Le nombre de ces projets est passé de 95 à 125 au cours des onze premiers mois 2016. Ces projets permettront la création de 9870 postes d’emplois, contre 6571 postes d’emplois durant les onze premiers mois de 2015, soit une progression de 50.2%. Il est à signaler que les projets de 5 MD et plus, qui ne représentent que 3.8% du nombre des projets déclarés et 20.6% du nombre des emplois, totalisent 57.3% de l’ensemble des investissements déclarés. Parmi les 125 projets (I>5 MD) déclarés durant les onze premiers mois de 2016, quinze ont totalisé un montant d’investissement de 637 MD, soit 38.6% de l’investissement total (I>5 MD).

Les onze premiers mois de 2016 ont été caractérisés par une hausse au niveau de l’investissement déclaré dans les zones de développement régional de 33.6%, avec 1443.1 MD contre 1080.1 MD durant les onze premiers mois de 2015. La part de ces zones dans l’ensemble des gouvernorats est passée de 46.5% à 50.2% durant les onze premiers mois de 2016.

par -
Les efforts se multiplient pour la création d’une commission consultative économique qui sera chargée de présenter des rapports concernant certaines propositions relatives à la situation économique.
Dans son édition de ce samedi 15 octobre, le quotidien « Assarih » a ajouté que plusieurs noms sont sur la table du chef du gouvernement ,Youssef Chahed, pour accomplir cette mission.
Parmi ces noms, la source a cité l’ancien ministre de l’Industrie et de la Technologie, Afif Chalbi, l’ancien ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des dossiers économiques, Ridha Saïdi et l’ancien président du Conseil national de l’Ordre des experts comptables de Tunisie, Fayçal Derbel.

par -
La Tunisie sera dotée d’une ville sanitaire, a annoncé le représentant de la société Adwiya, Abdallah Ferchichi
Rencontré lors d’une conférence organisée hier vendredi 07 octobre, Ferchichi a ajouté que les détails relatifs à ce projet pilote seront dévoilés lors du Forum International sur le financement des soins de santé, qui se tiendra les 18 et 19 octobre 2016 en Tunisie.
Pour rappel, ce forum est le premier événement de ce genre qui se tient en Afrique du Nord pour traiter un sujet important, celui du financement du secteur de la santé. Il réunira les investisseurs dans le secteur de la santé de plusieurs nationalités ainsi que certaines institutions internationales comme l’OMS et nationales comme le CEPEX et la Fédération Nationale de la Santé.
Jusqu’à ce jour, 200 participants ont confirmé leur participation à cet événement incontournable qui traitera plusieurs thèmes dont les moyens du financement du secteur de la Santé adoptés à l’échelle mondiale, les méthodes de réalisation d’une couverture sanitaire globale, les données nécessaires pour orienter la gestion des ressources limitées et des politiques sanitaires, le financement des médicaments coûteux et les interventions chirurgicales dans les pays à faibles moyens ainsi que les dons de médicaments durant les états d’urgence.

par -

Le nombre des partis politiques en Tunisie a atteint 205. Trois autres demandes d’autorisation ont été déposées auprès des autorités pour la création d’autres partis, rapporte, ce vendredi 9 septembre 2016, le quotidien « Le Maghreb ».

On rappelle que Hamadi Jebali avait déclaré devant les médias qu’il comptait créer un parti en collaboration avec des personnalités.

par -
Trois nouveaux projets de thermalisme entreront

 « On n’a pas de date précise pour la signature d’un accord portant sur la réalisation de la station thermale à El-Khbayet dans la délégation d’El Hamma à Gabès ». C’est ce qu’a indiqué le ministre de la Santé Said Aidi

Dans une déclaration exclusive accordée ce lundi 9 mai 2016, à Africanmanager, il a par ailleurs assuré que les négociations se poursuivent pour la réalisation de ce mégaprojet.

Une précision qui vient à un moment où la signature de l’accord en question entre le gouvernement tunisien et un investisseur autrichien, d’une convention d’investissement prévue pour fin avril relative à la réalisation de cette station thermale n’a pas encore eu lieu.

A noter que la station thermale « El-Khbayet » constitue l’un des grands projets en Tunisie, et en Afrique.

Ce projet dont le coût est estimé à 700MDT,  comporte deux centres de thermalisme, trois unités hôtelières, sept unités d’hébergement, 10 espaces de sport, d’animation et de loisirs, un terrain de golf et des aires de camping, répartis sur un terrain de 24 millions de mètres carrés.

par -

Dans une déclaration exclusive accordée ce lundi 2 mai 2016 à Africanmanager, le directeur général du commerce extérieur au sein de ministère du Commerce, Lazhar Bennour a indiqué que son département multiplie les efforts pour la création d’un centre d’expositions à la banlieue nord de Tunis.
Le responsable a dans ce cadre précisé que ce méga-projet sera réalisé dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP). « Notre but est de développer l’industrie d’exposition qui est capable de générer plus de 20 mille postes d’emplois », a dit Lazhar Bennour. Et d’ajouter : « la création de ce genre des centres pourra non seulement drainer des investissements, mais aussi promouvoir l’exportation. C’est vraiment un atout pour le développement du tourisme de business ».
Le centre d’exposition qui sera réalisé conformément aux normes internationales en termes de sécurité et  d’aspect environnemental, s’étalera sur une superficie variant entre 16 et 20 hectares.
Parmi ses spécificités, un hall sera dédié aux expositions permanentes, selon ses dires
Notre interviewé a d’autre part souligné qu’ « un appel d’offre international sera lancé d’ici la fin de cette année pour sélectionner l’investisseur qui va financer et réaliser ce projet ».
Pour son entrée en exploitation, Lazhar Bennour a estimé qu’il sera prêt 2020.

par -

Wided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA, a appelé lors du 18e forum de l’économiste maghrébin tenu ce vendredi 29 avril 2016 à la création d’un conseil spécialisé en technologie. Ce conseil serait dirigé par le gouvernement.

La présidente de l’UTICA a dans ce contexte mis l’accent sur le rôle stratégique de ce conseil, laquelle viendrait consolider le travail de la stratégie digitale. Elle a également rappelé que ladite stratégie a été élaborée par le gouvernement en collaboration avec les parties prenantes dont l’UTICA.

par -

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a adopté mardi, à l’unanimité des 141 députés ayant pris part au vote, un projet de loi portant création d’une mutuelle des agents civils du ministère de la Défense nationale et des établissements sous tutelle.

En vertu de cette loi, les 3795 agents civils du département bénéficieront, à l’instar des militaires, des services d’une mutuelle, notamment un régime complémentaire et optionnel d’assurance maladie, a souligné le ministère dans son plaidoyer.

Répondant à une députée, le ministre de la Défense Farhat Horchani a affirmé que la gratuité des transports publics pour les militaires est consacrée par la loi et fait l’objet d’une convention entre les ministères de la Défense nationale et des Transports.

Il a souligné que «  le lancement du projet de la mutuelle  des agents civils est tardif et qu’il a été difficile et impossible de les intégrer dans la mutuelle des militaires, car chacun a un rôle bien défini et une tâche à accomplir », ajoutant que des élections seront organisées pour choisir les membres de la mutuelle.

Sur un autre volet, le ministre a affirmé que des statues de militaires qui se sont tombés en martyrs  lors des opérations terroristes en Tunisie, seront bientôt érigées Place de la Kasbah. Un appel d’offres a été lancé à cet effet, a-t-il dit.

Il  a également réaffirmé que le ministère est en train de faire tout le nécessaire pour permettre aux militaires de bénéficier de la gratuité des moyens de transport, à charge pour les ministères du Transport et des Finances d’édicter  un décret gouvernemental, à cet effet.

Commentant ce projet, le député du Front Populaire  Zied Lakhdhar a affirmé que le projet de la création de cette mutuelle est une bonne initiative et qu’il est souhaitable de généraliser ce projet au profit de tous les fonctionnaires dans tous les ministères tunisiens.

A noter que le projet de loi pour la création d’une mutuelle des agents civils du ministère de la défense nationale est une nouvelle structure dotée de la personnalité civile et de l’indépendance financière et relève du ministre de la défense.

La création de cette structure permettra aux agents civils relevant du ministère de la Défense de bénéficier des services de la mutuelle des militaires, d’accéder aux avantages du régime complémentaire facultatif d’assurance maladie…

par -
Le dirigeant au Front populaire

Lors de la séance plénière tenuece mardi 5 avril 2016, à l’ARP  et  consacrée à l’examen d’un projet de loi portant sur « la création d’une mutuelle des agents du ministère de la Défense nationale » , le député du Front Populaire  Zied Lakhdhar a déclaré, ce mardi 5 avril 2016, que le projet de la création de cette mutuelle est une bonne initiative et qu’il est souhaitable de généraliser ce projet au profit de tous les fonctionnaires dans tous les ministères tunisiens

par -

Les investissements relatifs aux projets dont le coût est supérieur à 5 MD, ont enregistré une hausse de 209,5% passant de 108,8 MD au cours des deux premiers mois 2015 à 336,7 MD au cours de la même période de 2016, indiquent les derniers chiffres de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII) rendus publics récemment.

Le nombre de ces projets est passé de 11 à 25 au cours des deux premiers mois 2016. Ces projets permettront la création de 1602 postes d’emplois, contre 521 postes d’emplois lors des deux premiers mois 2015, soit une progression de 207,5%.

Il est à signaler que les projets de 5 MD et plus qui ne représentent que 4,1% du nombre des projets déclarés et 18,4% du nombre des emplois, totalisent 56,9% de l’ensemble des investissements déclarés.

Le meilleur des RS

Le 5 février 2016, la Secrétaire d’Etat au Transport, Sarra Rjeb, racontait dans un Post sur sa page officielle l’incident qui aurait pu lui...

INTERVIEW

Il est agronome de formation, fils d’un agriculteur et qui s’était essayé, en 2011, au syndicalisme agricole où il a été membre du comité...

AFRIQUE

Dans une Egypte qui va beaucoup mieux économiquement et où l'inflation recule, la Banque centrale s'est autorisée à baisser ses taux d’intérêts de 1%,...

Reseaux Sociaux

SPORT