Tags Posts tagged with "lancement"

lancement

par -

Le lancement de la nouvelle ligne ferroviaire et marine de transport des voyageurs entre les villes de Tunis et de Djerba sera reporté à une date ultérieure, alors qu’il était prévu initialement, pour le mercredi 4 juillet 2018.
La Société Nationale de Chemins de Fer (SNCFT) a précisé, dans un communiqué, publié mardi, que le report de lancement de cette ligne est du aux problèmes techniques.

par -

La 1ère édition du “PRIX HANNON pour la Promotion du Co-Développement par l’Investissement Responsable” vient d’être lancée par la CONECT et MED21, en partenariat avec Bpifrance, l’APII, la CDC (caisse de Dépôts et des Consignations), FIPA-Tunisia, ANIMA Investment Network et la BIAT. L’appel à candidature sera clôturé le 10 juin 2018.
Ce prix, qui sera attribué alternativement en Tunisie et en Europe, vise à récompenser les entreprises engagées ayant réalisé des investissements responsables.
Quatre trophées seront décernés dans ce cadre, à savoir le prix pour un investissement de portée significative par un Tunisien en Tunisie, le prix pur un investissement de portée significative réalisé par investisseur d’Europe et/ou du reste du monde en Tunisie.
Il s’agit également du prix pour un investissement de portée significative réalisé par un investisseur tunisien à l’étranger, notamment en Afrique et le prix pour un investissement de portée significative réalisé par un investisseur tunisien ou étranger dans un région en voie de développement.
Les entreprises candidates doivent être opérationnelles depuis au moins 3 années, ayant au moins 10 postes d’emplois permanents et avoir de bonnes pratiques en matière de RSE.

par -

Le Rapport sur la gouvernance en Afrique (AGR-V) sera lancé ce dimanche après-midi, au Centre de conférences des Nations Unies, à Addis-Abeba, déclare Francis Ikome, Chef de la gouvernance, à la Division macroéconomique, de la Commission économique pour l’Afrique (CEA).

Le rapport s’intitule « Gouvernance des ressources naturelles et mobilisation des revenus nationaux pour la transformation structurelle ».

L’AGR-V examine les efforts menés pour améliorer la gouvernance des ressources naturelles abondantes de l’Afrique, en mettant l’accent sur le renforcement des institutions et des cadres de gouvernance des ressources naturelles ; et ce dans le but d’accroître la mobilisation des revenus nationaux et d’engendrer la diversification économique et la transformation structurelle du continent.

Le rapport aborde quatre grandes questions : l’incapacité des pays africains riches en ressources à transformer leurs économies ; la création d’institutions pour améliorer l’impact des ressources naturelles africaines sur le développement ; l’augmentation des revenus domestiques en Afrique et la planification du développement et les résultats de la politique africaine.

« Ces questions sont essentielles pour la transformation de l’Afrique. En particulier, le rapport estime que la mobilisation des recettes nationales doit être renforcée car elle peut être un outil puissant pour l’appropriation nationale des stratégies de développement et pour le renforcement de la participation des entreprises nationales aux chaînes de valeur régionales et mondiales et le renforcement de la capacité de l’État à fournir des biens et services publics », déclare M. Ikome.

La qualité des institutions, dit-il, est un facteur décisif pour déterminer si la richesse en ressources naturelles devient une bénédiction ou une malédiction pour le développement inclusif et transformationnel, la paix et la sécurité, une démocratie plus profonde et la protection de l’environnement.

« Lorsque les institutions s’effondrent ou fonctionnent mal, le résultat peut être un désordre pour nos pays, ainsi le rapport est indispensable pour nos décideurs et autres parties prenantes », ajoute M. Ikome.

Le rapport indique que l’Afrique est lente à convertir ses dotations en ressources naturelles en résultats de développement tangibles en raison des faiblesses dans la gouvernance et des capacités plus larges des nations africaines.

Un état capable avec la légitimité et la volonté politique est nécessaire pour minimiser les dommages causés par l’exploitation des ressources et pour maximiser les résultats de développement positifs, dit le rapport.

Le pays devrait utiliser des outils de réglementation, de planification, de recettes et de dépenses, ainsi que des politiques industrielles, note le rapport, ajoutant qu’une bonne gouvernance des ressources naturelles exige que les institutions – formelles et informelles – soient mandatées et habilitées à gérer les ressources de manière efficace et d’élaborer, de mettre en œuvre et d’appliquer des politiques et des règlements solides.

  1. Ikome précise que les institutions doivent être tenues responsables de leurs décisions et doivent veiller à ce que les processus décisionnels soient transparents et largement participatifs.
  2. Abdalla Hamdok, Secrétaire exécutif adjoint et Économiste en chef de la CEA, participera à la réunion qui examinera les conclusions de l’AGR-V et ses principales recommandations.

Le Rapport sur la gouvernance en Afrique, le plus complet sur la gouvernance en Afrique, évalue et fait le suivi des progrès des pays africains en matière de gouvernance, identifie les lacunes en capacités dans les institutions de gouvernance et propose des politiques et des interventions stratégiques pour améliorer la gouvernance sur le continent.

par -

Le coup d’envoi du programme “Initiative Régionale d’Appui au Développement Economique Durable” (IRADA) a été donné, jeudi 03 mai, dans le gouvernorat de Gafsa.

Ce programme, financé par l’Union Européenne moyennant un fonds de 96 millions de dinars, sera réalisé par les ministères du Développement et de la Formation professionnelle dans 8 gouvernorats, à savoir Gafsa, Bizerte, Jendouba, Médenine, Sfax, Kasserine, Sidi Bouzid et Gabès.

Le responsable du programme, Mohamed Daraâ, a indiqué que l’objectif est de promouvoir l’investissement privé et la formation professionnelle dans la région, ce qui permettra de renforcer le développement durable.

Une enveloppe de près de 3 millions de dinars sera allouée au gouvernorat de Gafsa pour mettre en œuvre le programme IRADA avec la participation de différents acteurs économiques.

Il s’agit d’élaborer des études techniques en vue de mettre en place une stratégie de développement permettant de réaliser des projets agricoles et industriels.

L’une des études sera présentée dans deux semaines sur la dynamique économique à Gafsa afin d’identifier les prochaines politiques fondamentales du développement dans la région.

par -

Francois Mukuna, Vice-Ministre aux Finances, a procédé au lancement officiel du Programme ACTIF « Action, Changement et Transformation par l’Inclusion financière en RDC », en présence du Directeur Pays du PNUD, Dominic Sam, de la cheffe de Coopération a.i de l’Ambassade de la Suède, Madame Susan Allden et d’autres parties prenantes du secteur de la finance inclusive. Le Programme conjoint ACTIF vise à améliorer le bien-être des ménages pauvres et des micros entrepreneurs, en augmentant le pourcentage d’adultes, y compris les femmes et les jeunes, qui vont avoir accès aux produits et services financiers formels offerts par une variété de prestataires.

Financé par la Suède, le PNUD et UNCDF à hauteur de 5,8 millions des dollars américains pour une période de 3 ans et demi, d’ici 2021, ce nouveau programme voudrait atteindre 300.000 bénéficiaires à faibles revenus, parmi lesquels 55%  seront des femmes et 8% de jeunes. En synergie avec les initiatives des autres partenaires du développement, Le Programme ACTIF a pour objectif de réduire l’exclusion financière contribuant ainsi à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), et des objectifs nationaux d’atténuation de la pauvreté.

Cette initiative va recourir aux nouvelles technologies pour accroître l’accès à l’épargne, au crédit, aux transferts, à l’envoi de fonds et à la micro-assurance pour contribuer à une meilleure inclusion financière en RDC. Ce projet va également contribuer aux efforts du Gouvernement dans la mise en œuvre de la feuille de route nationale de l’inclusion financière formulée dans le cadre du processus « Making Access Possible » – MAP RDC.

Selon le Directeur Pays du PNUD, Dominic Sam, « L’inclusion financière constitue un élément propice à la réalisation de certains objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030.  La RDC qui est engagée dans l’atteinte de ces Objectifs, sait tirer profit du fait que les modèles d’inclusion financière peuvent soutenir la croissance économique globale et la rendre plus équitable ».

Le projet prévoit principalement le renforcement des prestataires de services financiers partenaires et de leurs Associations professionnelles pour développer des méthodologies innovantes adaptées aux besoins spécifiques des femmes, des hommes et des jeunes. Les ménages d’agriculteurs et les micro-entrepreneurs sont particulièrement ciblés, tout en prenant en compte l’Environnement et les défis liés aux changements climatiques. Au niveau macro, le cadre de politiques, réglementaire et institutionnel de la microfinance sera renforcé pour contribuer à la mise en œuvre de la Feuille de route nationale de l’inclusion financière sous le pilotage du Ministère des Finances.

par -

La Corée du Nord a fabriqué un nouveau satellite, a affirmé mardi le quotidien sud-coréen Joong-ang Ilbo, se référant à ses sources au sein du renseignement, relate le site sputniknews .

Néanmoins, aucune information supplémentaire ou détails sur les caractéristiques techniques n’ont été publiés.

En février 2016, Pyongyang a annoncé avoir procédé au lancement d’une fusée de longue portée. Le tir, ordonné par le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a permis de «placer avec succès le satellite d’observation de la Terre Kwangmyongsong 4 (Étoile éblouissante) en orbite».

Selon les déclarations officielles de Pyongyang, il s’agissait ainsi du quatrième lancement réussi d’un satellite nord-coréen.

par -

Le secrétaire d’état auprès du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Khalil Laamiri, a annoncé, hier mercredi à Monastir, qu’un programme spatial local travaille actuellement sur le lancement d’un satellite tunisien à l’horizon 2025.

Selon les données rapportées par Mosaïque fm, le ministre a ajouté que ce programme élaboré par des compétences tunisiennes concernera les secteurs de la sécurité, de l’urbanisme, de l’agriculture, de l’environnement.

par -

Dans une ambiance conviviale, hier mardi 26 septembre dans la soirée dans l’un des hôtels de Gammarth, l’Union Internationale de Banques (UIB) a annoncé le lancement de son laboratoire d’innovation baptisé “InnoLAB by UIB”. Il vise principalement à accompagner la banque dans sa transformation, notamment digitale, et dans la mise en oeuvre de sa stratégie de différenciation 2017-2020 au bénéfice de ses clients et du développement de l’économie. L’événement a vu la participation de Wided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA et Fadhel Kraiem, directeur général de Monoprix, mais aussi de Mondher Ghazali, DG de l’UIB et Kamel Néji, président de son conseil d’administration ainsi que des acteurs de l’économie numérique et de l’économie du savoir.

Le DG de l’UIB a dans ce cadre indiqué que le secteur bancaire partout dans le monde est, sans cesse, en transformation, et que les métiers du secteur sont bousculés avec l’arrivée des fintechs et des opérateurs télécoms. “Les processus sont en train d’être révolutionnés ; l’usage des services de la Banque en ligne, l’arrivée de banques 100% en ligne et le déploiement de robots “conseiller intelligent” font partie intégrante de notre réel, sans compter les adaptations en cours qui ambitionnent d’avoir une vision client unifiée 360° sur l’ensemble des canaux sans perte d’informations“, a-t-il assuré.

Kamel Néji a en outre indiqué que le nouveau laboratoire lancé par l’UIB a pour ambition de raffermir les capacités d’innovation de ses collaborateurs : “Notre gisement d’intelligence aurait besoin d’être davantage soutenu et ouvert à des collaborations et partenariats avec les start-up, les communautés de clients et les auteurs économiques“, a-t-il dit.

Selon ses déclarations, le contexte actuel de la l’UIB est particulièrement favorable, avec le déploiement, depuis fin 2015, de la fibre optique sur l’ensemble de tous les sites : “Cela est indispensable pour moderniser notre banque et lui faire franchir un cap technologique crucial“, a précisé le DG de l’UIB, faisant remarquer que la banque a également procédé à la mise à niveau d’infrastructures techniques, d’un Data center. Elle a également procédé au déploiement en cours d’un dispositif d’espaces libre service et la proposition de nouveaux usages et services numériques au profit des clients.

De son côté, Mondher Ghazali, DG de l’UIB, a tenu à préciser que le nouveau laboratoire, InnoLAB by UIB, trouve son originalité dans son organisation flexible, ouverte et autogérée par des collaborateurs de l’UIB, de l’idée à la concrétisation et tout en se basant sur des processus de prise de décision destinés à susciter et à libérer les initiatives et de la créativité, selon ses dires.

par -

Le Conseil des chambres mixtes (CCM) a été officiellement lancé, aujourd’hui, mardi 19 septembre 2017. Lors d’un point de presse tenu à Tunis, le président du CCM, Foued Lakhoua, s’est réjoui de la création d’une telle structure qui répond à la fois à une demande et à une exigence, selon ses dires. “Aujourd’hui, nous avons jugé qu’il est possible de franchir un nouveau cap dans notre action en joignant nos efforts et en entreprenant des actions coordonnées afin que le potentiel que représentent les entreprises étrangères et mixtes, en termes d’investissement, d’exportation, de transfert de technologie et d’emploi soit non seulement préservé, mais aussi renforcé“, a-t-il assuré.

Il a par ailleurs indiqué que le Conseil comprend 14 chambres mixtes qui forment son comité constitutif, le nombre d’entreprises étrangères représentées au CCM est estimé à 3242, soit 95% des entreprises étrangères installées en Tunisie. Ces entreprises génèrent plus de 360 mille emplois en Tunisie.

Le CCM est formé des Chambre Tuniso-Francaise, Tuniso-Allemande, Tuniso-Britannique, Tuniso-Suisse, Tuniso-Belgo-Luxembourgoise, Tuniso-Américaine, Tuniso-Japonaise, Tuniso-Néerlandaise, Tuniso-Espagnole, Tuniso-Polonaise, Tuniso-Scandinave, Tuniso-Canadienne et Tuniso-Chinoise.

Avant d’entamer ses travaux, le Conseil a mis au point une charte qui définit ses objectifs, ses missions, sa gouvernance et sa composition.

par -

Samsung Electronics a annoncé le dimanche 26 février 2017 qu’il lancerait son prochain téléphone vedette, le Galaxy S8, le 29 mars, un mois après avoir publié les conclusions de son enquête concernant les problèmes de combustion du Galaxy Note 7, selon Reuters.

A la fin d’une série de présentations de produits, le géant sud-coréen de l’électronique a diffusé une courte vidéo annonçant la date de son traditionnel “Unpacked Event” (“Déballage”), à l’occasion du Mobile World Congress de Barcelone, le plus important salon annuel du secteur.

Incapable de résoudre les problèmes de surchauffe de la batterie du Galaxy Note 7 à l’issue d’un premier rappel de 2,5 millions d’exemplaires début septembre, Samsung avait finalement tiré un trait en octobre sur ce combiné vendu aux Etats-Unis à 882 dollars (833 euros).

Samsung avait alors comptabilisé une charge d’exploitation qui a amputé son bénéfice de 6.100 milliards de wons (4,88 milliards d’euros) sur trois trimestres et permis à Apple de lui ravir la première place en termes de vente de smartphones au quatrième trimestre.

En janvier, le groupe a publié les conclusions d’une enquête qui a confirmé qu’un défaut de batterie était à l’origine des combustions intempestives, mettant hors de cause aussi bien le logiciel que les matériaux de fabrication.

par -
Samsung Electronics a annoncé mardi 24 janvier un report du lancement de son prochain modèle, le Galaxy S8.
Selon les informations rapportées par l’agence AFP, cette décision a été prise  afin de permettre davantage de tests. Le groupe a annoncé la mise en place de mesures complexes de vérification pour éviter de tels désastres mais certains analystes restent sceptiques.
On rappelle que l’héritier du groupe, Lee Jae-Yong, vice-président de Samsung Electronics, a été entendu pendant 22 heures par des enquêteurs qui le soupçonnent de corruption et d’abus de biens sociaux dans le scandale impliquant la présidente sud-coréenne.

par -

Après la création de son think tank “Tounes el-Badael” (Tunisie Alternatives), regroupant de nombreuses personnalités qui avaient fait partie de son équipe, l’ancien chef de gouvernement Mehdi Jomâa s’apprête à lancer son propre parti politique. Le journal « Al Maghreb », qui cite des sources bien informées, a ajouté que le lancement de ce nouveau parti est prévu en février prochain. Selon la même source, le bureau exécutif de ce parti, qui aura probablement comme appellation «Tunisie Alternatives», serait composé de 20 membres. Ajoutons à cela la commission constituante, qui serait élargie.

par -

Mounir Mouakher, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis, (CCIT) a déclaré ce jeudi 15 décembre que la plateforme “Tunisia Trading” est actuellement dans une phase importante, celle de l’internalisation et de l’ouverture, notamment en direction des pays africains.
Intervenant lors de la journée d’information intitulée « l’Export : un levier incontournable pour le développement des entreprises tunisiennes », qui se tient actuellement à Tunis, le responsable a qualifié cette démarche d’importante ; elle permettra aux entreprises adhérentes de bénéficier de nombreux avantages à même de leur faciliter l’accès à plusieurs marchés prometteurs. « Aussi, il est opportun de miser dans le futur sur un partenariat public/privé afin de conférer à la plateforme “Tunisia Trading” plus d’opportunités d’assurer sa pérennité et afin de lui permettre de renforcer ses capacités et ce, à travers la création d’une société », a-t-il ajouté.
A rappeler que la plateforme “Tunisia Trading” compte actuellement 3800 entreprises, 30 partenaires nationaux et internationaux

par -

Le secrétaire d’Etat aux Mines, Hachemi Hmidi, a annoncé le lancement du concours pour le recrutement de 1073 agents (cadres et exécutants) et ce, dans les jours à venir.
Le responsable a précisé dans une déclaration à Africanmanager que toutes les procédures ont été achevées pour le lancement de ce concours, qui vise à combler les postes vacants suite à des départs à la retraite. Toujours selon la même source, les dossiers seront acceptés selon les besoins et les spécialités, sachant que ce concours touchera les sites relavant du Groupe chimique tunisien (GCT), essentiellement basés à Gafsa, Gabès et Sfax.
Sur un autre plan, il a signalé qu’un bureau d’études a été sélectionné et sera chargé des opérations de sélection et dépouillement.

par -

Facebook a annoncé lundi le lancement de sa nouvelle application Messenger Lite en Tunisie et dans 4 autres pays émergents pour le moment. La Tunisie donc, le Kenya, le Venezuela, le Sri Lanka et la Malaisie sont les premiers pays à en bénéficier. D’autres pays viendront se greffer à cette liste dans un futur proche.

Facebook a tenu à rassurer les futurs utilisateurs en indiquant que cette application fonctionnera sur les vieux smartphones Android, même ceux datant d’entre 2009 et 2011.

La  version de Messenger revue et corrigée offre l’essentiel de Messenger et promet de ne prendre que 10 Mo sur le smartphone. De plus, la data consommée est beaucoup moins importante. Les utilisateurs auront la possibilité d’envoyer des messages, des photos, des liens et même des stickers. Néanmoins, il est impossible de télécharger quoi que ce soit via cette version.

 

par -
La Tunisie recevra 30

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) convie la presse à la cérémonie de lancement de sa Stratégie pour la transformation agricole en Afrique 2016-2025 ce lundi 19 Septembre 2016, à 10h, à l’auditorium de son siège, rue des Banques, à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Une conférence de presse se tiendra à l’issue d’un Panel réunissant des partenaires au développement ainsi que des acteurs publics et privés intervenant dans le secteur agricole,  de 13h à 13h30. Prendront part à la rencontre, le directeur du département de l’agriculture et de l’agro-industrie de la BAD, Dr Chiji Ojukwu et le ministre de l’Agriculture de la Côte d’Ivoire, M. Mamadou Sangafowa Coulibaly.

La Stratégie pour la transformation agricole en Afrique 2016-2025 comprend quatre objectifs spécifiques : (i) Contribuer à l’élimination de l’extrême pauvreté en Afrique d’ici 2025 ; (ii) en finir avec la faim et la malnutrition en Afrique d’ici 2025 ; (iii) faire de l’Afrique un exportateur net de produits alimentaires ; et (iv) hisser l’Afrique au sommet des principales chaînes de valeur mondiales orientées vers l’exportation dans lesquelles elle a un avantage comparatif.

par -

Les travaux de réalisation du projet immobilier “Les jardins de Tunis/la Manouba” ont récemment démarré, apprend Africanmanager d’une source bien informée relevant du  ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire.

Cet important projet, qui sera réalisé sur une superficie de 331,62hectares, sera construit dans deux zones d’intervention foncière situées dans les gouvernorats de la Manouba (150,2 hectares) et Tunis (181,4 hectares). Il permettra à terme de loger 60 mille personnes.

Il est à rappeler que ce projet pilote qui a été adopté depuis 2005 et n’a pas vu le jour dans les délais permettra de réaliser environ 12 mille logements et d’abriter 58 mille habitants moyennant des investissements de l’ordre de 350 millions de dinars.

par -

Hyundai i20 « Nouvelle Génération » a été lancée ce jeudi 14 juillet 2016 en Tunisie lors d’une cérémonie organisée au showroom Alpha Hyundai Motor à Ain Zaghouan.

Ce nouveau modèle de véhicule pour particuliers vient de faire peau neuve. A cette occasion, Moncef Klibi, directeur général d’Alpha Hyundai Motor, a déclaré : « C’est avec un immense plaisir qu’on lance aujourd’hui la nouvelle Hyundai i20 qui relie à la fois le design, le confort et la technologie ».

Le confort et la technologie

Les concepteurs se sont déjà inspirés du langage stylistique Fluidic Sculpture de la marque, surtout que la calandre hexagonale, considérée comme élément clé du style de Hyundai Motor, se fond dans les séduisants phares bi-fonctions avec feux diurnes LED.

Ces mêmes concepteurs ont mis le paquet sur l’innovation pour créer la nouvelle Hyundai i20 « Nouvelle Génération ».

En ce qui concerne la motorisation, la Hyundai i20 « Nouvelle Génération » est dotée d’un moteur 1.2 L de 84 CH défini pour optimiser l’utilisation au quotidien offrant un couple généreux à bas régime

Elle  dispose d’une direction assistée motorisée MDPS faisant appel à un dispositif BLAC (Brushless Alternating Current) à aimant permanent, un système assurant une précision supérieure et une meilleure efficacité opérationnelle. Avec 2,7 tours de butée à butée, la direction offre un rayon de braquage de 5,1 mètres, ce qui permet de se faufiler aisément dans un environnement urbain.

Elle dispose ainsi de l’assistance au parking arrière intégrant une caméra de recul, qui est proposée pour la première fois sur une Hyundai du segment B.

Les interfaces USB et AUX sont présentes de série et peuvent intégrer une fonction « My Music » ainsi qu’un mode mains libres Bluetooth, jusqu’à 1 Go de musique pouvant être stockée et lue. Elle dispose aussi d’un système audio premium avec lecteur CD MP3

La i20 « Nouvelle Génération » bénéficie d’une instrumentation optimisée grâce à un écran 3,5″ OLED LCD Supervision Cluster permettant au conducteur de disposer d’une multitude d’informations en haute résolution.

Ce nouveau modèle dispose encore de nouvelles technologies qui interviennent sur la sécurité. En effet, la i20 « Nouvelle Génération » dispose d’un panel d’équipements de sécurité passive très efficaces afin de protéger ses occupants. Ce nouveau modèle est doté de 2 airbags frontaux,  de l’allumage automatique des phares ainsi que du système de freinage antiblocage.

Par rapport à sa devancière, la Hyundai i20 « Nouvelle Génération » est plus large. Sa carrosserie a ainsi vu sa longueur passer à 3985 mm, sa hauteur à 1485 mm et sa largeur à 1734 mm, ce qui en fait l’une des voitures les plus larges de sa catégorie. Toutes ces dimensions généreuses constituent le meilleur gage de confort pour les passagers avant et arrière.

Hyundai i20 disponible à 37 500 DT TTC

Le modèle i20 « Nouvelle Génération » est disponible sur le marché tunisien au prix de 37 500 DT TTC pour la version suréquipée. Pour en savoir plus : http://www.hyundai.com.tn/cars/Nouvelle_I20

par -
Targa Conseil vient de publier une modélisation graphique des performances des banques tunisiennes cotées en bourse

Le groupe BIAT (Banque internationale arabe de Tunisie) et la CDC (Caisse des dépôts et consignations) lancent un fonds commun de placement de catégorie “Actions” – FCP BIAT Equity Performance – pour dynamiser le marché financier. Cette annonce a été faite ce mardi 17 mai 2016 lors d’une conférence axée sur les avantages et les mécanismes du financement de l’entreprise par le marché financier. Le premier closing du FCP est fixé à 10 Mdt.

La rencontre était organisée par la Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis (BVMT), la BIAT, avec la collaboration de la Chambre Tuniso-Allemande de l’Industrie et du Commerce (AHK).

Les membres de la direction générale et des experts de la BIAT, la direction générale et des responsables de la BVMT, le comité directeur de l’AHK ont présenté à l’assistance l’impact du marché des capitaux sur le financement des entreprises et les rouages du financement de l’entreprise par le marché. Un exposé qui a permis aux entreprises de mieux maitriser les subtilités du marché boursier et ses règles, très mal connues par les PME.

par -

Noômane Fehri, ministre des Technologies de la communication et de l’Economie numérique, a fait savoir ce mardi 17 mai sur Express FM qu’une nouvelle application “MobiCash” vient d’être officiellement mise en service. “C’est déjà une réalité,” a-t-il affirmé. Il a ajouté qu’à partir d’aujourd’hui, un transfert d’argent via le mobile est possible en Tunisie.

Il a précisé que pour le moment un seul opérateur téléphonique est en mesure d’offrir ce service, mais que dans les jours à venir, ce dispositif sera généralisé à tous les opérateurs.

Sur un autre plan, le ministre a annoncé l’entrée en service d’un nouveau Data Center dans la zone industrielle d’El Agba.

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Sonelgaz va s'exporter encore plus d’électricité. Selon Mohamed Arkab, P-dg de la société, "un accord avait été signé entre son groupe, l'Office marocain de...

Reseaux Sociaux

SPORT

Novak Djokovic profite de sa 4ème victoire à Wimbledon pour bondir de 11 places au classement ATP, faisant son retour lundi au 10ème rang,...