AccueilActualitésLa demande sur les exportations tunisiennes reste importante et diversifiée (Habib Essid)

La demande sur les exportations tunisiennes reste importante et diversifiée (Habib Essid)

La demande extérieure sur les marchandises et services tunisiens demeure importante et diversifiée, en dépit de la conjoncture économique difficile et de la crise économique à laquelle sont confrontés plusieurs partenaires commerciaux de la Tunisie, a souligné le Chef du Gouvernement Habib Essid. Lors d’une journée d’études, consacrée à la présentation de la stratégie nationale de promotion de l’exportation élaborée par le ministère du commerce et placée sous le signe « la solution est l’exportation », Essid a ajouté que « le secteur de l’exportation en Tunisie a réalisé des résultats probants en surmontant plusieurs crises mais cela demeure en deça des aspirations ». Le Chef du Gouvernement a indiqué que « les entreprises tunisiennes ont un fort potentiel pour se posistionner sur les marchés émergents à l’instar des marchés russe, africain et du Golfe ».
Le secteur de l’exportation contribue à hauteur de 38,4% au PIB dans une économie nationale ouverte à 87% et le taux de couverture des exportations par les importations est élevé en comparaison avec les pays similaires, soit une moyenne de 70% au cours de la dernière décennie selon Essid.
Il a fait remarquer que le gouvernement a pris une liasse de mesures pour libéraliser et relancer l’économie nationale à la faveur de l’ouverture sur l’étranger, outre la consolidation des relations commerciales avec les
principaux opérateurs économiques. Les exportations tunisienns, a fait savoir Essid, disposent de points forts dont la diversité de l’économie et les compétences tunisiennes par lesquelles la Tunisie se distingue, sans oublier les possibilités d’évolution dans des secteurs à forte valeur ajoutée (montage des voitures, composants automobiles, services sanitaires….).
Le Chef du Gouvernement a reconnu que les exportations tunisiennes font face à plusieurs difficultés, tels que l’infrastructure économique, le manque de diversité des secteurs exportateurs et la faiblesse du contenu
technologique. Essid a également fait remarquer que les exportations tunisiennes sont confrontées à une hausse du coût du transport et de la logistique, à la lourdeur des procédures administratives, au manque de lignes de chargement maritime et aérien ainsi qu’à l’absence d’espaces logistiques, en plus de la situation géopolitique pertubée dans la région qui a nui aux exportations vers la Libye.

- Publicité-

TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,564SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles