21 C
Tunisie
mercredi 28 octobre 2020
Accueil La UNE Tunisie : Le contrat que l'industrie pharmaceutique ne peut pas refuser

Tunisie : Le contrat que l’industrie pharmaceutique ne peut pas refuser

Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, a appelé, jeudi 28 juin 2018 à Hammamet, les fabricants de produits pharmaceutiques en Tunisie à conclure un contrat d’objectifs avec le gouvernement dans lequel les professionnels du secteur s’engagent à atteindre un certain nombre d’objectifs en matière d’emploi, de production et d’exportation contre l’engagement du gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour impulser davantage le secteur jusqu’à la réalisation des objectifs nationaux dont en premier lieu l’approvisionnement du marché en quantités suffisantes de médicaments dont les prix seront raisonnables.
Chahed, qui s’exprimait à l’ouverture du colloque du Forum international de Réalités qui se tient les 28 et 29 juin sur le thème « l’industrie pharmaceutique tunisienne face à ses défis », a souligné que le gouvernement attache la plus grande importance à la résolution de la crise de la Pharmacie centrale qui souffre, a-t-il dit, de grands problèmes qui ne diffèrent pas beaucoup, selon lui, des difficultés que rencontrent plusieurs institutions publiques. Il s’agit de lancer un programme de sauvetage de cette institution à travers la fourniture, à court terme, de liquidités d’une valeur de 500 millions de dinars pour résoudre, de toute urgence, le problème de manque de médicaments, estimant que cette mesure demeure insuffisante face à la nécessité de revoir la gouvernance du secteur avec la participation de toutes les parties prenantes.

- Publicité-

Le gouvernement est soucieux, a-t-il ajouté, de mieux organiser le secteur à travers l’élaboration d’une stratégie nationale impliquant tous les participants à travers une meilleure organisation des circuits de distribution et l’adoption d’un système numérique garantissant une bonne distribution dans les secteurs public et privé, indiquant le lancement de l’expérience de distribution numérique dans les hôpitaux et les pharmacies, outre la nécessité d’œuvrer pour rationaliser la consommation de médicaments en Tunisie.
Le chef du gouvernement a mis l’accent sur l’importance stratégique et vitale du secteur de l’industrie pharmaceutique en Tunisie qui demeure lié à la sécurité médicamenteuse. Il a ajouté que le secteur qui emploie des compétences et des ressources humaines tunisiennes a réussi à atteindre un taux de croissance de 11% ainsi qu’un taux de couverture des besoins nationaux de près de 50% en production nationale, outre les exploits réalisés au niveau de l’exportation (100 millions de dinars) et des investissements (près de 500 millions de dinars).

Chahed a appelé les concessionnaires locaux et étrangers à continuer à investir dans l’industrie pharmaceutique en Tunisie et à œuvrer en vue de doubler la valeur des exportations, d’autant que l’industrie pharmaceutique tunisienne est capable, selon lui, de relever tous les défis à travers l’ouverture à l’espace maghrébin, africain et méditerranéen.
Il a souligné, dans le même contexte, la nécessité de renforcer l’exportation des médicaments et des services de santé à travers l’élaboration d’une stratégie nationale à cet effet et la création d’une société tunisienne de médicaments et produits pharmaceutiques à l’instar des pays développés.
Il a souligné que la promotion du secteur nécessite, également, la simplification des procédures en vue de réduire les délais d’octroi d’autorisations de mise sur le marché tunisien.

De son côté, le président du forum de Réalités, Taieb Zahhar, a souligné que cette rencontre à laquelle participent des experts Tunisiens et étrangers offre l’occasion de débattre des solutions qui aident les fabricants de médicaments à relever les défis auxquels ils sont confrontés, en particulier la fourniture de médicaments aux Tunisiens et le doublement des quantités de médicaments exportées.
Il a ajouté que les travaux du forum seront couronnés par des recommandations pratiques qui seront soumises à la présidence du gouvernement pour s’en inspirer lors de l’élaboration d’une stratégie nationale visant la promotion du secteur de l’industrie pharmaceutique en Tunisie, qui demeure, selon lui, l’une des industries les plus prometteuses, capable d’impulser l’emploi, l’investissement et l’exportation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,334SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles