Tunisie : Le ministère mijote une Révolution culturelle pour les papas

Tunisie : Le ministère mijote une Révolution culturelle pour les papas

par -
Une vraie révolution culturelle, c’est ce que les autorités sont en train de cuisiner actuellement. En effet il s’agit, ni plus ni moins, de faire en sorte que les papas soient moins portés sur les terrasses de café, les parties de foot, la chicha, leurs bagnoles… et qu’ils s’occupent plus de leurs progénitures, à tous les niveaux. La chose ne sera pas simple, tant ces habitudes sont ancrées, mais le ministère de la femme, de la famille et de l’enfance, en partenariat avec les ambassades de Suède et de Finlande en Tunisie ainsi que l’UNICEF, y travaille. La nécessité de mettre en place un plan d’action visant à renforcer le rôle des parents dans l’éducation et le développement des capacités de leurs enfants est la principale recommandation issue d’une conférence nationale “Papas en Tunisie : la parentalité positive vue par les pères“, organisée lundi 19 février 2018 par le ministère de la famille.

Dans une déclaration à l’agence TAP en marge de la conférence, Asma Mattoussi Hidri, sous-directeur des établissements préscolaires au ministère de la femme, de la famille et de l’enfance, a souligné que cette initiative (la parentalité positive vue par les pères) lancée depuis août dernier vise à renforcer le rôle des parents dans l’éducation et le développement des capacités de leurs enfants.
Elle a précisé que cette initiative s’inscrit dans le cadre d’une stratégie multisectorielle pour la promotion de la petite enfance lancée par le ministère de la femme en 2014 en partenariat avec les ministères de la santé, de l’éducation et des affaires religieuses ainsi que le secteur privé et les structures de la société civile.
Cette initiative soutenue par la banque mondiale et l’UNICEF vise aussi à diffuser la culture de la famille basée sur la promotion de la solidarité et l’entraide entre tous les membres de la famille“, a-t-elle ajouté.
L’intervenante a signalé que ce programme est fondé sur trois axes, à savoir l’organisation d’une campagne de communication visant à inciter les papas à jouer un rôle plus important dans la vie de leurs enfants, l’organisation d’un concours de la meilleure photo qui réunit un papa avec son enfant et la tenue d’une conférence aujourd’hui à Tunis et demain à Kairouan pour la mise en place d’un plan d’action visant le renforcement du rôle des parents .

De son côté, la directrice générale de l’enfance au ministère de la femme, Souad Mourad Bokri, a indiqué que plusieurs campagnes de communication et de sensibilisation ainsi que des sessions de formation destinées aux papas seront organisées aux niveaux national et régional pour faire connaitre aux parents les bonnes pratiques leur permettant de garantir une bonne éducation et développement de leurs enfants.

Pour sa part, la ministre de la femme, de la famille et de l’enfance, Néziha Laabidi, a souligné, dans une déclaration aux médias, que le développement sain et équilibré de l’enfant est une responsabilité partagée entre le père et la mère. Elle a fait remarquer que le ministère œuvre à mettre en place les mécanismes facilitant l’exercice de cette responsabilité partagée à travers l’élaboration d’un projet de loi sur l’extension du congé de maternité et l’attribution d’un congé de paternité outre la loi contre la violence et ce, dans l’objectif d’avoir un société équilibrée et sans violence.
La ministre a estimé que le soutien parental nécessite plus de temps que de l’argent pour être avec les enfants et les entourer d’amour et d’affection.
A noter que la conférence a été couronnée par l’attribution des prix du concours de la meilleure photo.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire