AccueilLa UNE8 Milliards DT de dépôts, pour 6 Milliards DT de crédits. Elle...

8 Milliards DT de dépôts, pour 6 Milliards DT de crédits. Elle en reçoit plus qu’elle n’en donne

AM & T.V

- Publicité-

La banque marocaine de droit tunisien Attijari est classée 4ème plus grosse marge d’intérêt parmi les banques de la place en Tunisie, avec 205 MDT à fin septembre 2020, en hausse de 13,3 %. Le PNB de cette banque est à 56 % formé par les marges d’intérêt, contre 53 % en moyenne du secteur au 3T2020.

Les commissions qu’elle récolte sur les opérations de ses clients et autres lui permettent de couvrir 77,6 % de ses salaires. Cette banque est aussi classée en 4ème position du plus gros PNB de la place, avec 368 MDT derrière la Biat et les principales banques publiques (BNA avec 457 MDT et STB avec 411 MDT). L’analyste boursier Tunisie Valeurs (T.V) la classe parmi les banques qui « n’affichent pas les dotations aux amortissements et aux provisions sur les immobilisations cumulées au 3ème trimestre 2020 ».

  • 8 Milliards DT récoltés en 9 mois, en ressources généralement non rémunérées 

C’est aussi une banque qui compte beaucoup sur les dépôts de ses clients. Des dépôts, généralement non rémunérés, qui financent normalement les crédits qu’elle accorde à ses clients. Selon T.V, « Attijari Bank remet le pas sur l’accélérateur en matière de collecte, après une année 2019 marquée par une croissance modérée. La filiale du groupe Attijariwafa Bank a terminé les neuf premiers mois de l’année avec une hausse notable de ses dépôts de 11,8%, effleurant 8 milliards de dinars. La force commerciale de la banque et l’étendue de son réseau d’agences (207 agences), lui valent d’afficher une proportion élevée de dépôts à vue (47% au 30 septembre 2020) et de maîtriser le coût des ressources (un coût apparent des ressources estimé à 4,3% à en 2019 contre une moyenne de 5,6% pour la concurrence cotée) ».

Tout cela est bon. On pourrait même dire que c’est l’indicateur d’une banque qui gagne de l’argent, et pour le cas d’Attijari, qui en réexporte une partie sous forme de dividende pour son principal actionnaire qui est la holding « Andalucarthage » qui détient 58,98 % du capital et au travers de laquelle le Groupe Attijariwafa Bank est l’actionnaire de référence. En 2019, la banque faisait un bénéfice net de 174,196 MDT, et déjà 71,455 MDT à la fin du 1er semestre 2020.

Sauf qu’une banque, c’est avant tout un établissement de crédits, aux particuliers et aux entreprises. Et c’est ce qu’on appelle généralement la participation au financement de l’économie du pays où siège la banque et auprès duquel elle mobilise ses ressources. Cela, d’autant plus que ces ressources ne sont généralement pas rémunérées. 

  • 3ème en encours de dépôts, 5ème en encours de crédits !

Côté crédits, « le bilan des neuf premiers mois de l’année s’est avéré concluant pour les banques cotées. Le volume des engagements secteur a affiché une croissance de 5,8%, soit un rythme supérieur à 2019, dépassant ainsi le cap de 72 milliards de dinars », indique T.V.  Et l’analyste d’expliquer que la production du secteur a été soutenue, d’abord par le relâchement de la réglementation prudentielle notamment en ce qui concerne le ratio de transformation réglementaire, ensuite par l’assouplissement de la politique de refinancement de la BCT, et enfin par les mesures de relance de l’économie mises en place par le gouvernement pour gérer la crise de la COVID-19.

Dans son focus sur l’évolution des crédits, TV n’a presque pas parlé d’Attijari. Nous remarquons pourtant, à la lecture des tableaux, que cette banque marocaine de droit tunisien se classait, à fin septembre 2020, à la 3ème position pour la récolte des dépôts, mais à la 5ème position, derrière la BNA, la Biat, la BH et la STB, pour le financement de l’économie tunisienne. Et T.V de commenter que « les banques publiques se sont montrées plus dynamiques que leurs consœurs privées » et qu’au 30 septembre 2020, la croissance des crédits est ressortie à 8,2% pour le secteur public contre 4 % pour le secteur privé. Selon la même source, « la BNA a affiché une accélération de son activité du crédit, terminant le mois de septembre 2020 avec une croissance des engagements de 14,6% à près de 12 milliards de dinars. Si la banque a réussi à se maintenir sur le trône du secteur au rayon des crédits, elle affiche le ratio de transformation global en hausse de 11,9 points de pourcentage à 126,0%, soit le niveau le plus élevé du secteur ».

Notons tout de même et pour être juste en parlant de financement de l’économie, que Attijari est généralement jugé un SVT (Spécialiste en Valeurs du Trésor) dynamique. Mais il faut dire que les Bons de trésor de l’Etat ont fait, ces dernières années, le bonheur de beaucoup de banques, qui y ont gagné beaucoup d’argent !

1 COMMENTAIRE

  1. Je souhaiterais, que AM, parlé de la BTK et des nouvelles inquiétantes qui mettent en péril cette institution et il semble que l’état Tunisien fermé les yeux sur les dérivés de cette Banque depuis que la Banque Populaire ait pris le pouvoir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,577SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles