Drame d’Amdoun : Le président de la FTAV, dresse le bilan pour...

Drame d’Amdoun : Le président de la FTAV, dresse le bilan pour les voyagistes

par -

Le président de la fédération tunisienne des agences de voyage (FTAV), Jabeur Ben Attouche, s’est dit mécontent de la manière du traitement du dossier de l’accident d’Amdoun, par les autorités officielles et les médias.

Dans une interview accordée, ce jeudi 12 décembre 2019 à Africanmanager, Ben Attouche a estimé que ce « faux diagnostic » a, d’ores et déjà, engendré des répercussions énormes et négatives sur le secteur des agences de voyages, précisant que de nombreux voyages touristiques internes vers le nord du pays ont été annulés.

Le président de la FTAV, a affirmé que toutes les investigations qui ont été menées ont confirmé que l’état critique du bus, l’endroit de l’accident, sont essentiellement derrière cette tragédie et que les agences de voyages n’endossent pas la responsabilité de cet horrible accident.

« Suite aux fausses accusations qui ont été émises par plusieurs parties contre les agences de voyages, des milliers de voyages ont été annulés, ce qui a engendré des pertes financières colossales pour les propriétaires d’agences en Tunisie» a-t-il dit.

Et de réaffirmer que « l’avenir du tourisme intérieur est désormais menacé suite aux fausses allégations. Ce type de tourisme représente la deuxième source de vie et de postes d’emploi pour les habitants des zones rurales. L’agence de voyages qui a organisé cette randonnée ne fait pas partie de la Fédération des agences de voyages (FTAV), et, de ce fait, travaille en toute illégalité.»

Ben Attouche a, dans ce contexte, appelé les autorités en charge du secteur du transport, à mettre en place une nouvelle stratégie permettant d’aménager toutes les routes qui sont dans un état catastrophique afin d’éviter la reproduction du même scénario.

Il a également, insisté sur l’importance d’adresser aux Tunisiens des messages forts, rassurants, pour qu’ils aient confiances dans les agences de voyages.

On rappelle que la route entre Amdoun et Ain Draham a été le théâtre d’un tragique accident de travaux au niveau de la zone de Maghraoua, qui avait fait 29 victimes et de nombreux blessés.

  • Vers la rénovation de la flotte du transport des agences de voyages

Sur un autre volet, le président de la fédération tunisienne des agences de voyage FTAV, a assuré qu’une réunion entre le ministre du tourisme René Trabelsi et les professionnels du secteur, a eu lieu récemment, pour exiger une série de demandes urgents à l’instar de la facilitation des procédures de rénovation de la flotte de transport.

Il a précisé que l’achat d’un seul bus touristique coûtera plus de 600 mille dinars signalant que les professionnels du secteur ne peuvent plus acquérir ce véhicule suite à la dégradation de leur situation financière.

Ben Attouche, a fait savoir que plus de 1000 agences de voyages qui sont implantées en Tunisie, sont confrontées à de nombreux problèmes et qu’elles soufrent d’une situation financière très difficile. « Les agences de voyages tunisiennes se trouvent actuellement dans une situation financière critique .Plusieurs ont fermé leur porte, d’ailleurs, dans la ville de Tozeur le nombre des agences a considérablement baissé de 90 à 40. Pour sortir de l’ornière, il est temps de lancer une série de réformes urgentes, à savoir la mise en œuvre d’un code touristique, la révision de la loi réagissant le secteur du tourisme… », a-t-il dit.

  • Le marché asiatique jouit d’un potentiel énorme  

Le patron de la FTAV a, en outre, affirmé que le tourisme tunisien a repris des couleurs et que la Tunisie table sur l’arrivée de 9 millions de touristes d’ici fin de l’année en cours. Et pour atteindre cet objectif, il a appelé à multiplier les efforts afin de s’ouvrir sur d’autres marchés prometteurs à l’instar du marché asiatique. « Attirer les touristes asiatiques, devrait être une priorité absolue pour les professionnels du tourisme, et ce pour plusieurs raisons, notamment, ils sont les touristes les plus dépensiers au monde. Nous sommes conscients de l’importance du marché touristique chinois qui est le plus grand marché mondial émetteur de touristes…  La Tunisie accueille annuellement, 50 mille touristes japonais, alors que le Maroc, un pays concurrent, attire plus de 500 milles touristes chaque année.  Il faudrait davantage assurer l’arrivée en masse des touristes asiatiques , à travers le lancement d’ une stratégie globale axée sur de nombreux points, dont notamment la diversification de l’offre, la promotion et le marketing, la gouvernance et la restructuration des finances du secteur touristiques » a conclu le responsable de la FTAV.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire