AccueilActualitésAppel à organiser une visite gouvernementale à Kébili

Appel à organiser une visite gouvernementale à Kébili

Le secrétaire général adjoint de l’Union régionale du travail de Kébili, Abdeljalil Bouazza, a souligné samedi la nécessité de programmer une visite d’une délégation gouvernementale au gouvernorat de Kébili, avant fin février 2021, pour examiner le problème du report de la mise en œuvre de l’accord conclu le 26 août 2017, pour mettre fin à l’état de tension que vit la région.

- Publicité-

Cet accord de 214 points a été signé entre le ministre des Affaires Sociales, Mohamed Trabelsi et des représentants des coordinations des sit-in de Douz, d’El Faouar, d’El Kâlaa, de Souk El Ahâd et de Kébili ville, pour mettre fin aux différents mouvements de protestation organisés depuis plus de quatre mois devant les sièges de compagnies pétrolières.

Bouazza a souligné, lors d’une séance de travail présidée par le ministre de l’Equipement, de l’habitat et de l’infrastructure et des Affaires locales par intérim, Kamel Doukh, la nécessité de renforcer l’administration régionale avec des moyens matériels et humains, afin qu’elle soit en mesure de mener les projets publics programmés ou en cours de réalisation dans la région

Les directeurs régionaux et les représentants des organisations nationales de Kébili, ont appelé à réaliser certains projets présentés par la région pour faire avancer le processus de développement dans le cadre du plan quinquennal 2021-2025
Les intervenants ont évoqué le projet de création d’une bretelle reliant le gouvernorat de Gabès à la région El Matrouha ( délégation de Rjim Maatoug), aux fins de renforcer les échanges commerciaux avec le Sud de l’Algérie, notamment à la lumière de la demande régionale pour la création d’un passage frontalier « Matrouha- Douar El Ma « , en plus d’accélérer la création d’une agence de la direction régionale de l’équipement dans la zone frontalière du Rjim Maatoug.

La séance a été consacrée à l’examen des différents problèmes que subissent les municipalités de la région, notamment en termes d’infrastructures et de pénurie de ressources humaines et matérielles pour mener convenablement certains projets et répondre aux aspirations des habitants.

Les présidents des neuf municipalités du gouvernorat de Kébili ont mis l’accent sur la priorité d’examiner certaines questions qui doivent être traitées de toute urgence, comme le problème des décharges anarchiques, dont le nombre dépasse 52 décharges et qui collectent plus de 45 tonnes de déchets ménagers par jour en plus des déchets de construction.

A cet égard, ils ont appelé à la création d’une décharge finale contrôlée, dans le gouvernorat, en mettant à la disposition des municipalités des fonds exceptionnels afin d’ouvrir les décharges actuelles et de travailler à la réalisation des modèles d’aménagement urbain, lesquels permettront la mise en œuvre de quelques projets d’habitation en plus de la programmation de l’aménagement de certains quartiers résidentiels, dans le cadre des interventions de l’Agence de réhabilitation et de rénovation urbaine.

Certain nombre de maires ont souligné la nécessité de résoudre le problème de l’assainissement et de rechercher la possibilité de généraliser le réseau aux différents agglomérations, appelant à l’adoption du traitement tertiaire à la station d’épuration de Kébili, qui permettra de réduire les impacts environnementaux de cette station sur les villages voisins.

De son côté, le ministre Kamel Doukh a souligné que des fonds exceptionnels de 200 mille dinars avaient été précédemment programmés pour le conseil régional du gouvernorat, pour aider les municipalités dans le domaine de la propreté, tout en mettant l’accent sur la détermination du ministère à honorer ses engagements précédents.

En outre, une séance de travail a été programmée pour examiner la mise en œuvre de certaines interventions parmi le programme de logement social, notamment après la mise à disposition du terrain de construction à cet effet, ainsi que la fourniture d’une subvention de 50% aux municipalités nouvellement créées pour préparer un modèle d’aménagement urbain.

Ainsi, le traitement tertiaire de la station d’épuration de Kébili sera programmé dans le prochain plan quinquennal, d’autant plus que toutes les stations qui seront réalisées prochainement devront fonctionner par la technique de traitement tertiaire.
De même, au cours du 4eme trimestre 2021, un appel d’offres sera lancé pour l’assainissement de la ville de Jemna, dans le cadre du projet d’assainissement qui sera réalisé dans le gouvernorat de Kebili, sur quatre tranches, moyennant une enveloppe financière estimée à 18 millions de dinars
Le ministre a fait savoir que les études relative à la route nationale n° 16 dans sa partie reliant El Hamma au gouvernorat de Gabès jusqu’à la région de Hazoua au gouvernorat de Tozeur seront lancés cette année .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,454SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles