ARP : HCE, craignant une déroute, s’entoure de précautions…

ARP : HCE, craignant une déroute, s’entoure de précautions…

par -

A propos de l’appétence du directeur exécutif de Nidaa Tounes, Hafedh Caïd Essebsi, pour un siège de député à l’ARP, celui de Hatem Chahreddine Ferjeni, qui vaque à d’autre occupations (il a été coopté par Youssef Chahed, en tant que secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères), le conseiller politique de Nidaa Tounes, Borhen Bsaïes, a dit que l’affaire est encore d’actualité. Mais la donne a un peu changé, en cela que HCE veut prendre toutes les précautions avant de se lancer : “il se rendra en Allemagne, en compagnie d’une délégation du parti, pour sonder le terrain», a confié Bsaïes sur Shems FM hier vendredi 22 septembre 2017. En d’autres termes, le “patron” de Nidaa Tounes tient à évaluer ses chances de succès pour s’éviter une déroute qui ferait tache dans la perspective du congrès électif de Nidaa Tounes, prochainement.

S’agissant des bruits selon lesquels le fils du président de la République lorgne le fauteuil du président du Parlement, Mohamed Ennaceur, le conseiller politique les a démentis catégoriquement, allant même jusqu’à qualifier la rumeur de scénario à la «Hitchcock». Il a argué ceci : «Les députés Nidaa Tounes ont renouvelé leur confiance en la personne de Mohamed Ennaceur». Il a ajouté que ceux qui ont propagé la chose livrent un combat d’arrière-garde en accusant “le chef de l’Etat de vouloir offrir la présidence de l’ARP à son fils. Chose impossible !», assène-t-il…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire