AccueilLa UNECe 13 août 2022 n'aura pas été de pure forme !

Ce 13 août 2022 n’aura pas été de pure forme !

L’empowerment  l’autonomisation des femmes  a sans doute fait quelques avancées en ce 13 août 2022 au travers de deux faits sociopolitiques que l’on peut, à bien des égards &assimiler à des acquis. D’abord, l’adoption par le Conseil des pairs pour l’égalité des chances entre les femmes et les hommes du plan national « Genre et changement climatique ». Et comme l’a souligné la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, c’est un moyen avéré  pour aider à l’élimination de toutes les formes de discrimination entre les femmes et les hommes et de réaliser l’égalité entre eux en droits et en devoirs.

Le Conseil des pairs, en tant que mécanisme national multidisciplinaire et multisectoriel, œuvre, en effet,  à intégrer l’approche genre dans la planification, la programmation, l’évaluation et dans le budget en adoptant une approche participative et interactive entre tous les acteurs des structures publiques et des associations actives sur le terrain.

Soulignant la volonté d’activer davantage le rôle du Conseil des pairs et de le rendre plus fonctionnel afin d’autonomiser les femmes et de dynamiser leur rôle dans le développement de la société, Bouden  a rappelé la récente approbation par le Conseil des ministres du projet modifiant et complétant le décret gouvernemental n° 2016-626 du 25 mai 2016, portant création du conseil des pairs pour l’égalité des chances entre la femme et l’homme afin de consolider son rôle et promouvoir son rendement.

Surtout, elle a  renouvelé son pari sur l’autonomisation des femmes aux postes de décision et de responsabilité dans divers domaines, louant dans ce contexte la présence de compétences féminines au sein du gouvernement, ce qui constitue, a-t-elle dit, un pas vers le renforcement de l’égalité des chances dans le domaine de la gestion des affaires publiques et de la prise de décision.

Prévention des violences faites aux femmes

L’autre acquis à l’actif de la femme tunisienne, c’est la  mise en œuvre la loi organique relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes, destinée   à «  prévenir les violences faites aux femmes, à protéger les victimes sur les plans juridiques, physiques et psychologiques, à poursuivre les auteurs des violences faites aux femmes et à prendre en charge les victimes à travers un accompagnement spécifique.

Il importe de relever, à cet égard, l’ouverture de 5 nouveaux centres d’hébergement des femmes victimes de violence et de leurs enfants dans les gouvernorats de Jendouba, Kairouan, Tozeur, Tataouine et Gabès, en plus du Centre de protection sociale El Amen à Tunis et celui de Mahdia, outre les centres d’accueil, d’écoute et d’orientation des victimes de violences.

S’y ajoute la publication du rapport national annuel relatif à la lutte contre la violence à l’égard des femmes au titre de l’année 2021 en arabe, français et anglais. Le document comporte les efforts déployés aux niveaux national et régional pour mettre en œuvre les engagements pris par les différents partenaires concernant la mise en œuvre de la loi organique relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes et a publié un guide sur les centres de prise en charge des femmes victimes de violence dans les trois langues (arabe, français et anglais) pour servir de mécanisme d’action aux parties concernées par la prise en charge des victimes.

Il y a enfin le  lancement de la plateforme RAIDET relative au programme de promotion de l’entrepreneuriat féminin et dédiée à toutes les femmes et filles tunisiennes sans exception.

RAIDET est un programme qui s’étend jusqu’à 2025 et vise à créer 3000 projets moyennant un budget de 50 millions de dinars à raison de 600 projets par an outre l’octroi d’une nouvelle génération de crédits de 100 à 300 mille dinars.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,018SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -